L'essentiel Luxembourg n°3081 15 fév 2021
L'essentiel Luxembourg n°3081 15 fév 2021
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3081 de 15 fév 2021

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Edita SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 3,5 Mo

  • Dans ce numéro : irréductibles carnavaliers de Diekirch.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
4 Luxembourg LUNDI 15 FÉVRIER 2021/LESSENTIEL.LU Glacé, le Mullerthal est encore plus épatant MULLERTHALL Toujours splendide, la région du Mullerthal a pris, avec le grand froid, des allures encore plus spectaculaires. À l'image de la source de tuffeau (Kallektuffquell), dans la vallée de l'Ernz Noire. L'eau claire qui s'écoule Vite lu Carlo Wagner est mort LUXEMBOURG Carlo Wagner, ministre DP de la Santé et de la Sécurité sociale dans le gouvernement Juncker-Polfer, de 1999 à 2004, est mort à 67 ans. Il souffrait d'une longue maladie. Un nouveau triple A LUXEMBOURG L'agence de notation DBRS Morningstar a confirmé vendredi la note AAA du Luxembourg. Elle a salué la bonne marge de manœuvre budgétaire du pays, malgré le contexte de crise économique. Les apprentis diplômés LUXEMBOURG 661 diplômes validant des apprentissages ont été décernés vendredi à des jeunes. Cela concerne les secteurs restauration, hôtellerie, industrie ou encore socioéducatif. Sans défilé mais en costumes, Diekirch honore les coutumes DIEKIRCH Cette année, pas de cavalcade habituelle pour fêter carnaval. Malgré tout, certains Diekirchois ont fait honneur aux traditions. « À Diekirch, on a le carnaval dans le sang », lance Christiane, 80 ans, accordéoniste. Avec ses amis de la chorale, ils n'ont pas hésité à braver le froid hier pour mettre l'ambiance sur la place de la Libération dans la ville du Nord. Pirates, clowns et animaux en tout genre animaient peu à peu les rues du centre-ville en ce milieu d'après-midi. Petits et grands s'arrêtaient pour regarder le groupe danser et chanter, se laissant parfois entraîner par la mélodie. Crise sanitaire oblige, la célèbre cavalcade n'aura pas lieu en 2021. Mais il était inimaginable, pour quelques dizaines d'un rocher vers un petit bassin s'est retrouvée figée. Mieux valait en profiter ce week-end car le redoux est annoncé dans la Petite Suisse luxembourgeoise, comme dans le reste du pays, avec 11 °C prévus demain. -PHOTO  : MANON MENTGEN Joie et déguisements... Il était inimaginable pour les habitants de ne pas perpétuer la tradition. d'habitants de la ville, de ne pas perpétuer la tradition. Les Diekirchois, qui sont pour la plupart au rendez-vous tous les ans, ont répondu présent pour « retrouver un peu de joie » en cette période si particulière, confie Luis, 32 ans. De nouveaux radars LUXEMBOURG Après les radars fixes mesurant la vitesse et le premier radar-tronçon, le Luxembourg s'apprête à accueillir des radars de nouvelle génération. Une loi en ce sens a été votée, afin « d'intégrer toutes les possibilités technologiques », explique François Bausch, ministre de la Mobilité. Le premier radar à feu rouge, place de l'Étoile, devrait être opérationnel le 1er mars. Deux autres projets similaires sont attendus « d'ici la fin de l'année » au croisement de la place de Hollerich et au Schlammestee, à Weiler-la- Tour. Aucun projet n'existe D'autres habitués ont fait le déplacement  : les ânes de Diekirch, accessoirisés eux aussi. Les organisateurs de l'événement, qui avaient simplement encouragé les habitants à se déguiser à leurs fenêtres et balcons, distribuaient I pour verbaliser le non-respect des distances de sécurité ou l'usage du GSM. François Bausch évoque des pistes sur « le contrôle de l'usage des couloirs de bus ou des bandes de covoiturage ». Le radar à feu rouge a déjà été installé sur la place de l'Étoile. De plus en plus d'idées suicidaires LUXEMBOURG De plus en plus de jeunes ont des idées suicidaires. D'après le ministre de l'Éducation nationale, les contacts entre les services psychologiques et les lycéens qui ont pensé au suicide ont progressé de 15% par rapport à avant la crise. des kits « Stay safe » au lieu des traditionnels bonbons. Même si la majorité des personnes déguisées se sentaient « tristes » de manquer une cavalcade, l'ambiance festive et le soleil ont suffi à réchauffer les cœurs. INÈS MANGIARDI
LUNDI 15 FÉVRIER 2021/LESSENTIEL.LU Luxembourg 5 Ils ont fêté la Saint-Valentin à 8 900 km l'un de l'autre LUXEMBOURG Ensemble depuis un an, un couple est séparé entre Howald et Shanghai, en Chine, à cause de la crise sanitaire. PUB Cette histoire est digne d'une comédie romantique. Julien, 52ans, vivant à Howald, a fait la connaissance de Ping, 38ans, via un site de rencontres en septembre 2019. Elle vit près de Shanghai. Après des mails et appels vidéo, ils se sont rencontrés pour la première fois en janvier 2020 en Chine, où le coup de foudre a été immédiat. « Quand je l'ai rencontrée, je n'ai plus eu de doutes. C'est la femme de ma vie », se réjouit Julien. Ils se projettent ensemble, mais la comédie romantique vire au cauchemar. À son retour, Julien veut accueillir Ping au Luxembourg. Mais la crise sanitaire s'en est mêlée. du 15 au 21 février 2021 Les articles sont disponibles dans nos magasins selon leur assortiment habituel et jusqu’à épuisement du stock. Julien et Ping échangent depuis plus d'un an par vidéos interposées. Soupes GutenAppetit Maggi 13 sortes 0,85 0 55 -35% « Depuis mars 2020, la Chine interdit toute entrée dans le pays, sauf cas impérieux. Pareil en Europe, où les Chinois ne peuvent pas entrer. Nous vivons notre relation par téléphone », déplore Julien. « Nous avons essayé différentes solutions, même passer une semaine n'importe où en Europe. Mais il y a la quarantaine dans la plupart des pays », explique le Luxembourgeois. Il a fait une demande d'immigration pour Ping, afin qu'elle vive au Grand-Duché, sans recevoir de réponse. Mais le couple ne baisse pas les bras. Julien a fait livrer des fleurs, en plus de cosmétiques. Il a même pensé à un plus gros cadeau  : la bague de fiançailles. « Cela fait huitmois que je l'ai achetée. Je n'attends plus qu'une chose, lui passer la bague au doigt. La prochaine fois que je la vois, je ferai ma demande ». NOÉMIE KOPPE Les soignants ont bien dansé ETTELBRUCK Les soignants du Centre hospitalier du Nord ont fait quelques pas de danse pour donner un peu de baume au cœur aux patients. La vidéo a été diffusée hier, jour de la Saint- Valentin. Déguisés et masqués, les soignants se sont déhanchés sur la chorégraphie de « Jérusalema ». Le personnel s'est pris au jeu.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :