L'essentiel Luxembourg n°3080 12 fév 2021
L'essentiel Luxembourg n°3080 12 fév 2021
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3080 de 12 fév 2021

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Edita SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 6,0 Mo

  • Dans ce numéro : le Covid, un tournant dans la mobilité.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
6 Luxembourg VENDREDI 12 FÉVRIER 2021/LESSENTIEL.LU Eric, HABITUÉ DE LA VOITURE, PREND LE TRAIN DEPUIS THION- VILLE  : « Il n'y a pas trop de monde donc c'est plutôt confortable de prendre le train en ce moment. Il y a presque autant de voitures sur les routes qu'avant la crise ». Aurélie, USAGÈRE DU TRAIN ET DU TRAM  : « Je ne sais pas où sont les gens en télétravail ! Aux heures de pointe, il y a encore beaucoup de monde dans le train et surtout dans le tram. Mais les transports en commun restent plus pratiques pour moi, car je gagne du temps ». Coralie, PREND LE TRAM CHAQUE MATIN  : « C'est un petit peu bondé, mais c'est quand même un certain confort et nous sommes moins serrés que dans les bus ». Témoignages Florian, FRONTALIER BELGE, PREND LE BUS 27 À LUXEMBOURG- VILLE  : « Il n'y a pas beaucoup de monde. C'est mieux car chacun a sa place. Les gens ont l'air de respecter les mesures, c'est-à-dire une personne par siège. Donc je ne me sens pas mal. Mais il faudra voir comment ça évolue ». Christelle, FRONTALIÈRE FRANÇAISE DE 47 ANS, USAGÈRE DU P+R BOUILLON  : « Avec la crise sanitaire, il y a moins de monde sur les routes, c'est impeccable. Je suis plus tranquille en voiture que dans les transports en commun. Il n'y a pas les gens qui parlent fort, qui écoutent leur musique. J'aime bien le calme quand je viens travailler le matin ». Serge et Liana, RÉSIDANT DANS LE SUD DU PAYS ET TRAVAIL- LANT À LUXEMBOURG-VILLE  : « Il y a davantage de trafic sur les routes jusqu'au P+R Bouillon depuis quelques semaines. Il y a des bouchons, mais pas autant qu'avant ». Moins de voyageurs, hormis dans le tram LUXEMBOURG Les trains ont connu une forte baisse de fréquentation avec, en avril 2020, 93% d'usagers de moins sur un an. La fréquentation est repartie à la hausse dès septembre et se poursuit. En décembre 2020, les CFL recensaient 39% de passagers en moins par rapport à 2019. Idem dans les bus, avec 82% d'usagers perdus durant le confinement. Une tendance qui s'inverse aussi, puisqu'en décembre, les bus ne comptaient que 46% de passagers en moins par rapport à 2019. Seul le tram connaît la même fréquentation qu'il avait avant le confinement. Si Luxtram a vu ses chiffres s'effondrer durant le confinement, à 1 400 voyageurs par jour, ils sont repartis à la hausse avec l'arrivée du tram à la gare, mi-décembre. En janvier 2021, 35 500 voyageurs par jour étaient recensés, quand ils étaient 32 500 en mars 2020, lors du lancement de la gratuité des transports. Un recours inégal a LUXEMBOURG Le recours au télétravail est massif depuis le début de la crise du Covid-19, mais avec des disparités selon les métiers. Le trafic 105 heures En moyenne, en 2020, le trafic à Luxembourg-Ville était 30% moins congestionné aux heures de pointe du matin et 40% moins le soir, selon le Tomtom Index. Au total, les usagers ont perdu 105 heures en circulant pendant les heures de pointe, soit quatre jours et neuf heures. C'est deux jours et dix heures de moins qu'en 2019. Dans les TIC, la finance et l'assurance, le « Le télétravail doit être renforcé et devenir la règle partout où cela est possible », a souvent répété le Premier ministre, Xavier Bettel, depuis le début de la crise du Covid. Dans les faits pourtant, on s'aperçoit que ce mode de travail est utilisé de façon disparate selon les catégories socioprofessionnelles. Le Statec a fourni des statistiques détaillées sur l'importance du phénomène depuis le 1er trimestre 2020. Les salariés résidents (à temps plein ou temps partiel) ont surtout télétravaillé au 2 e trimestre 2020, soit durant le confinement de plusieurs semaines décrété par le gouvernement le 15 mars 2020. Ainsi, 85% des salariés du secteur des TIC (Technologies de l'information et de la communication), de la finance et de l'assurance (38 626 personnes) ont fait du « home working » d'avril à juin, soit un nombre deux fois et demie supérieur à celui du trimestre précédent. Le recours au télétravail a plus que triplé dans l'administration publique (53% contre 15%, soit 18 095 personnes contre 5 174) et pratiquement doublé dans l'enseignement (80% contre 42%, 19 850 personnes au 2 e trimestre). Il a plus que doublé dans le secteur de la santé et du travail social (21% contre 10%, 5 535 personnes contre 2 760) même si, logiquement, il est resté à un niveau plus faible que dans les autres secteurs d'activité. Globalement, plus d'un salarié résident sur deux (52%) a fait du télétravail au 2 e trimestre 2020, un ratio deux fois supérieur à celui du trimestre précédent. La part du « home working » a ensuite baissé aux 3 e et 4 e trimestres, avec respectivement 38 et 40%, mais elle est restée plus élevée qu'au premier trimestre 2020 (26%) et qu'en 2019 (20%). Le Statec précise qu'au 2 e trimestre, la majorité des télétravailleurs (52%) ont travaillé au moins 32 heures « Davan LUXEMBOURG Bien conscient que la pandémie a modifié la donne en termes de mobilité, le ministre François Bausch livre ses idées pour l'avenir. « L'essentiel »  : La mobilité a évolué durant la pandémie. Quelles leçons en tirer ? François Bausch, ministre de la Mobilité  : Les gens ont redécouvert le vélo en tant que mode de transport, c'est positif. Ils se rendent compte qu'il est plus agréable de flâner en famille dans une ville où il y a moins de trafic. Le mode de fonctionnement que l'on avait auparavant est remis en cause. Est-ce la fin du « tout voiture » au Luxembourg ? La voiture avait un statut de prestige exagéré, même si elle demeure importante. Aujourd'hui, l'objet le plus convoité par les jeunes, c'est plutôt l'i-
VENDREDI 12 FÉVRIER 2021/LESSENTIEL.LU Luxembourg 7 u télétravail ravail à la maison est fortement utilisé. par semaine depuis chez eux. Ils n'étaient que 16% dans ce cas au premier trimestre 2020. Chez les indépendants, la situation est contrastée. Les artisans, près de 98 000 travailleurs (pâtissiers, bouchers, coiffeurs, etc.), ne peuvent pas tage de mobilité, différemment » Les députés se sont emparés du sujet Les députés Marc Baum (déi Lénk), Claude Haagen (LSAP) et Marc Spautz (CSV) ont été chargés jeudi par la commission Travail de rédiger une résolution pour demander au gouvernement de légiférer sur le télétravail. Le texte, qui devrait être présenté à la Chambre lors de la prochaine session, demande une clarification juridique sur toutes les thématiques liées à la question, comme la sécurité, le droit à la déconnexion, le temps de travail ou encore les accords fiscaux avec les pays étrangers. Une sous-commission pourrait aussi être créée pour traiter spécifiquement de ces questions. vraiment télétravailler. À l'inverse, 97% des architectes et des ingénieurs-conseils (plus de 900 personnes) avaient mis en place le télétravail en octobre 2020, selon l'Ordre des architectes et des ingénieursconseils. PASCAL PIATKOWSKI Phone. Ils demandent davantage de mobilité, mais de manière différente. C'est pourquoi nous allons continuer à combiner les différents modes de transport très facilement, à travers la digitalisation. Croyez-vous à des moyens de transport révolutionnaires ? La première révolution sera la voiture autonome, la deuxième les drones taxis. Puis le HyperLoop d'Elon Musk viendra connecter les grands espaces urbains. Je crois à une renaissance du rail avec de nouvelles technologies qui n'ont plus rien à voir avec les trains du siècle dernier. Le Luxembourg est-il attentif à ces évolutions ? Il faut faire de notre pays un laboratoire de la mobilité. Le nouveau couloir multimodal entre Luxembourg et Esch est une révolution dans son organisation. Aucun mode de transport n'est oublié, du vélo au covoiturage. Taxis et bus seront les premiers à circuler de manière autonome. Le télétravail a aussi un impact sur la mobilité... Il y a un vrai potentiel de développement du télétravail, mais il ne résoudra pas tous les problèmes. Toutes les réunions ne peuvent pas se faire en visioconférence. L'État doit-il fixer un nombre de jours, un cadre ? Je ne crois pas que la solution soit de définir un nombre d'heures ou de jours. Il faut donner de la flexibilité aux entreprises et aux salariés. En revanche, l'État peut favoriser le télétravail en accordant des avantages fiscaux. RECUEILLI PAR THOMAS HOLZER « Je me sens désocialisé » LUXEMBOURG Dominique a aménagé son bureau dans la salle de jeux de ses filles depuis près d'un an. Même s'il se rend une fois toutes les trois semaines dans la banque qui l'emploie, le frontalier se sent complètement « désocialisé ». « On peut plus facilement passer à côté d'une interaction collective par le télétravail », analyse Susanne Habran Jensen, psychologue du travail. Le travail à distance entraîne en effet une perte du langage non verbal. Ana travaille chez elle depuis trois mois. « D'abord, on perd beaucoup de temps pour des problèmes techniques. Et quand on est enfin connecté, personne ne parle en général, c'est assez froid », « On est toujours connecté à notre ordinateur », souffle confie la Luxembourgeoise. Dominique, qui enchaîne les journées à rallonge. Des entreprises projettent le télétravail dans l'après-crise ING, BANQUE  : « Pérenniser le télétravail une fois la crise terminée, en tenant compte des règles fiscales et de sécurité sociale ». POST, GROUPE DE TÉLÉCOMMUNICATIONS  : « Les modalités seront élaborées avec les partenaires sociaux. Dans cette optique, nous avons institutionnalisé le télétravail dans notre nouvelle convention collective ». KPMG, CABINET D'AUDIT ET DE CONSEIL  : « Les mentalités vont évoluer. Le télétravail doit être gagnant-gagnant pour nos collaborateurs, l'employeur et nos clients ». « Au Kirchberg, c'est encore assez calme. Le tram est rempli, mais pas à 100% », dit François Bausch.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :