L'essentiel Luxembourg n°3075 5 fév 2021
L'essentiel Luxembourg n°3075 5 fév 2021
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3075 de 5 fév 2021

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Edita SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 5 Mo

  • Dans ce numéro : Dylan a le coeur brisé.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
8 International VENDREDI 5 FÉVRIER 2021/LESSENTIEL.LU Les bouquetins ont investi les rues en Israël MITZPE RAMON La nature reprend ses droits en pleine ville. Porfitant des restrictions liées à la pandémie de Covid-19 qui touchent Israël, des bouquetins de Nubie ont investi les rues dans L'OMS dédouane le labo de Wuhan WUHAN Le chef des experts de l'OMS qui enquêtent à Wuhan sur l'origine de la pandémie a semblé écarter la thèse de la fuite de laboratoire, « excellent scénario » de film selon lui. L'équipe s'est rendue à l'Institut de virologie de Wuhan. « Si nous commençons à suivre et à chasser les fantômes ici et là, nous n'irons jamais nulle part », a estimé M. Ben Embarek. Toutefois, la visite de l'Institut a été « une étape importante » dans l'enquête. Incendie dans le service Covid KIEV Une jeune médecin et trois patients ont péri dans l'incendie qui s'est déclaré dans le service de réanimation pour malades du Covid-19 d'un hôpital du sud de l'Ukraine, ont annoncé jeudi les autorités. Le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, a exprimé ses « sincères condoléances » aux familles des victimes. Le chiffre du jour 4 000 variants Dans le monde, il existe actuellement 4 000 variants du virus à l'origine du Covid-19, ont déclaré jeudi les autorités britanniques. Malgré ces nombreux variants, il est cependant « très peu probable » que les vaccins actuels ne fonctionnent pas. « Nous ne pouvons rester dans ce confinement dur tout l'hiver, notre société ne le supporterait pas bien », a dit Jens Spahn jeudi, alors que l'impatience de l'opinion se fait de plus en plus sentir. En outre, « les chiffres sont encourageants, nous observons une tendance significative à la baisse concernant les nouvelles infections », a ajouté le ministre. Eingang Impfzentrum 4- Les poignées de porte pas si dangereuses LISBONNE Le Portugal, frappé de plein fouet par la troisième vague de l'épidémie de Covid- 19, a commencé à percevoir les signes d'une accalmie, le gouvernement se félicitant jeudi d'une baisse des nouveaux cas BOSTON Vous faites partie de cette catégorie de personnes qui ouvrent les portes avec les coudes depuis le début de la pandémie ? Les résultats de deux récentes études devraient vous intéresser. Selon ces analyses, réalisées dans une banlieue de Boston (États-Unis) où vivent 80 000 personnes, les risques d'attraper le coronavirus après avoir touché une poignée de porte ou un bouton dans un bus ou un ascenseur sont minimes. Selon l'un des experts qui a participé à l'étude, le risque est inférieur à 5 sur 10 000. Pour finir, les études ont également démontré que la désinfection des mains réduit le risque d'infection. Et ce, d'une manière bien plus efficace que la désinfection des surfaces en question. Baisse des contagions au Portugal d'infection. Selon le bulletin fourni jeudi par la Direction générale de la santé, le Portugal a enregistré en 24 heures 225 décès par Covid-19, soit le bilan le moins lourd des deux dernières semaines. 6 496 malades étaient encore hospitalisés au Portugal jeudi. En Allemagne, pas de privilèges pour les personnes vaccinées BERLIN Le ministre allemand de la Santé se prépare à un début d'assouplissement avant la fin de l'hiver des mesures de restriction. la ville de Mitzpe Ramon, dans le désert du Néguev. L'animal, espèce menacée ailleurs dans le monde, est l'un des symboles de la faune israélienne. Les vaccinés continueront à être soumis aux restrictions. Le taux dit d'incidence, à savoir le nombre moyen de nouvelles infections pour 100 000 habitants, est passé sous les 100, à 87 jeudi, et se rapproche de 50, le seuil souhaité par les autorités, au-dessous duquel des assouplissements du confinement en place en Allemagne sont envisageables. Toutefois, le ministre de la Santé n'a pas voulu s'engager sur un début de relâchement du confinement dès le mois de février, alors que les restrictions ont été programmées pour durer jusqu'au 14. La progression de la campagne de vaccination ne devrait pas conduire non plus à brève échéance à des assouplissements. Le Conseil de l'éthique, chargé de conseiller le gouvernement d'Angela Merkel, s'est en effet prononcé jeudi contre une levée des restrictions pour les seules personnes vaccinées, faute d'assurance à ce stade qu'elles ne puissent pas transmettre le virus. « Un assouplissement individuel uniquement pour les personnes vaccinées » ne serait donc pas judicieux, selon le Conseil. Les personnes vaccinées devront ainsi continuer à porter le masque et respecter les limitations de réunions privées.
VENDREDI 5 FÉVRIER 2021/LESSENTIEL.LU International 9 De nombreux étudiants arrêtés. C'est toujours tendu à Istanbul ISTANBUL Les autorités turques ont à nouveau arrêté jeudi plusieurs dizaines de personnes qui manifestaient en soutien à des étudiants protestant contre la nomination d'un recteur proche du pouvoir, faisant fi de vives critiques de Washington. Plusieurs dizaines de personnes ont été interpellées et les protestataires n'ont pas pu faire de déclaration. Berlin va garder les soldats US WASHINGTON Le président américain, Joe Biden, va annoncer le « gel » du retrait partiel des troupes américaines d'Allemagne engagé par son prédécesseur Donald Trump, a indiqué jeudi son conseiller à la sécurité nationale, Jake Sullivan. Coutumier des attaques contre Berlin, Donald Trump avait annoncé en juin vouloir diminuer grandement le nombre de soldats américains stationnés en Allemagne. Casseroles et klaxons, du bruit pour « chasser » les militaires YANGON Les Birmans opposés au coup d'État militaire s'encouragent à coups de klaxon et en tapant sur des casseroles. Un appel à libérer la Russie MOSCOU L'opposant russe Alexeï Navalny, dont la condamnation cette semaine à près de trois ans de prison a suscité des manifestations fermement réprimées, a appelé jeudi ses partisans à « surmonter la peur » et à « libérer » la Russie des « voleurs » au pouvoir. « Et nous allons le faire, nous y sommes obligés. Pour nous et pour les générations futures ». « QShaman » en veut à Trump WASHINGTON « QShaman », alias « l'homme aux cornes », a perdu neuf kilos depuis son incarcération suivant l'attaque du Capitole. Le complotiste de 33 ans se sent trahi par l'ex-président. Il dit n'avoir rien mangé pendant neuf jours parce que ses croyances chamaniques lui interdisent de manger la nourriture non biologique proposée aux détenus. « Il a compris que l'ancien président ne l'aimait pas vraiment et que toutes les conneries sur l'armée de Trump et toutes les théories du complot circulant sur les médias sociaux ont conduit à une grande instabilité, explique son avocat, Albert Watkins. Il reconnaît son rôle et fait volte-face. Il réalise qu'il doit « QShaman » estime avoir été manipulé. œuvrer pour le bien du pays ». On résiste avec les moyens du bord dans les rues de Yangon. Taper sur des casseroles, des seaux, klaxonner contre la dictature  : à Yangon, des habitants protestent comme ils peuvent après le coup d'État qui a renversé Aung San Suu Kyi. En Birmanie, « on a l'habitude de faire un maximum de bruit pour chasser les mauvais esprits des maisons et des villages », ici les démons ce sont les militaires, raconte Thinzar ShunleiYi, qui a créé un groupe de désobéissance civile après le putsch. Aucune manifestation importante n'a eu lieu, la peur des représailles restant vive dans le pays qui a vécu sous le PUB r Luxembourg HAPPYHOURS € uroMatch Ir i7Pite joug de la dictature militaire pendant presque 50 ans. Mais les signes de résistance se multiplient. Mardi et mercredi à la nuit tombée, dans le quartier commerçant de Yangon, des habitants ont frappé pendant une heure sur des casseroles, des seaux et des cymbales, sous un concert de klaxons. D'autres font le salut à trois doigts, un geste de résistance déjà adopté par les militants pro-démocratie à Hong Kong ou en Thaïlande. Puis, la cacophonie a laissé place à un vieux chant populaire « Kabar Ma Kyay Bu », (« Nous n'oublierons pas jusqu'à la fin du monde ») , popularisé lors du soulèvement populaire de 1988 violemment réprimé par l'armée. Dans plusieurs quartiers de la ville, des slogans, tel « Vive Mère Suu ! » (Aung San Suu Kyi), ont été entendus. supermarche-match.lu -10% versés survotre € carte uroMatch LE LUNDI08FEVRIER DE 17HA20H SURTOUS VOS ACHATS Àpartirde50 € .Horstabac,vidangesetcarburant.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :