L'essentiel Luxembourg n°3048 28 déc 2020
L'essentiel Luxembourg n°3048 28 déc 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3048 de 28 déc 2020

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Edita SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 3,8 Mo

  • Dans ce numéro : un précieux sésame avant de voyager.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 Luxembourg LUNDI 28 DÉCEMBRE 2020/LESSENTIEL.LU Le centre du Hall Victor-Hugo au Limpertsberg va ouvrir. -PHOTO  : SIP C'est parti pour la vaccination ! LUXEMBOURG Le jour J est arrivé ! Les premières vaccinations anti-Covid au Grand-Duché auront lieu ce lundi au Hall Victor-Hugo, au Limpertsberg, dans la capitale. Aujourd'hui et demain, quelque 430 membres du personnel des quatre hôpitaux d'urgence du pays, tous volontaires, seront vaccinés. Mercredi, 430 salariés des maisons de soins sont attendus. Une partie du parking du hall sera réservée au personnel du centre qui rouvrira la semaine du 18 janvier pour la seconde dose. Début janvier, le fabricant approvisionnera directement les hôpitaux. « Ce vaccin est comme une lumière au bout du tunnel » LUXEMBOURG Prioritaire, le personnel hospitalier sera le premier vacciné contre le Covid à partir d'aujourd'hui. Vaccin ou pas, le personnel hospitalier sera le premier à décider. Le Premier ministre, Xavier Bettel, a accueilli la livraison dans un lieu tenu secret. -PHOTO  : SIP/LUC DEFLORENNE Les premières doses sont là LUXEMBOURG Bien sûr, le lieu où ils sont conservés à -75 °C a été tenu secret pour éviter toute mauvaise surprise, tant ils sont rares. Mais comme les autres pays de l'Union européenne, le Luxembourg a reçu ses doses du vaccin anti-Covid-19 de BioNTech/Pfizer en vue des premières vaccinations ce lundi. Le Premier ministre, Xavier Bettel, était présent samedi pour leur arrivée. Pour cette livraison, quelque 9 700 doses que devait produire l'usine Pfizer de Puurs au nord de la Belgique étaient attendues. De quoi vacciner 4 850 personnes environ en comptant la seconde injection, trois semaines plus tard. Les 17 000professionnels de santé, les 90 000 personnes âgées de 65 ans et plus et les 132000classées vulnérables auront un accès prioritaire. La date de la seconde livraison n'est pas connue. « Rendez-nous les fractures du bras, de la jambe ou du col du fémur qu'on puisse rendre nos patients en forme à leur famille »  : Djamila Fadel-Petit est infirmière, chef de service en orthopédie-traumatologie au Centre hospitalier Emile-Mayrisch (CHEM), à Esch. Enfin en temps normal, car depuis presque neuf mois, son service s'est presque toujours mué en unité Covid. Alors pour elle, le vaccin administré à partir d'aujourd'hui est « une lumière au bout du tunnel ». Se faire vacciner ou pas ? Les membres de son service ont pu se prononcer la semaine passée. « Sans pression de l'hôpital », assure-t-elle, saluant aussi l'approche gouvernementale de laisser chacun choisir. L'infirmière le reconnaît, ce vaccin interroge les soignants « comme à l'extérieur. (...) Certains refusent, d'autres préfèrent attendre, mais la majorité le fera je crois. Une bonne partie en a ras le bol de cette situation et y voit le meilleur moyen Le chiffre du jour LUXEMBOURG Si le nombre de victimes du coronavirus continue d'augmenter (+25 depuis mercredi) pour atteindre 478 selon le dernier bilan dressé hier, celui des patients à l'hôpital baisse. Il est ainsi passé de 192 (dont 40 en soins intensifs) mercredi à 152 (34en soins intensifs). Il y a également moins de nouveaux cas détectés (400 mercredi, contre 54 hier). Cela s'explique aussi par une diminution du nombre de tests effectués, notamment en raison des fêtes (15372 mercredi contre seulement 1101 hier). 8 décès de revenir à une vie normale. Ce sera un élément déclencheur ». Puis elle ajoute  : « Le "complot", d'où je suis, je ne le vois pas, par contre je vois des gens qui souffrent. (...) À un moment, il faut faire confiance à la science. Ce vaccin est testé depuis neuf mois. Les grosses réactions ont été décrites, on peut y être attentifs ». Infirmière dans un hôpital de la capitale, Cindy attend son vaccin début janvier  : « Si cela peut éclaircir l'horizon quant à cette pandémie alors j'espère qu'un maximum de personnes décideront de le faire ». Le Dr Claudine Als, des Hôpitaux Robert-Schuman, a publié la semaine passée un plaidoyer pour « une vaccination de masse à même de nous rendre liberté et prospérité ». Mais, même vaccinés, tous savent qu'il faudra se protéger encore quelque temps. NICOLAS MARTIN Le coronavirus continue de faire de nouvelles victimes. Les huit décès recensés hier portent à 478 le total depuis le début de la pandémie, selon le bilan des autorités. Seules 54 nouvelles infections ont été détectées sur 1 101 résidents testés en l'espace de 24 heures (4,91% de positivité). 152 patients sont actuellement à l'hôpital, dont 34 qui se trouvent en soins intensifs. Moins de patients Covid à l'hôpital Il y a 40 patients de moins dans les hôpitaux depuis mercredi.
NOSFÊTES, CHICSETPAS CHÈRES Vous cherchez un excellent vin mousseux pour cette find’année ? Alors, optez pour leCrémant de Luxembourg ALDI. Cette perle de la Moselle est idéale àl’apéritif, avec dupoisson, des fruits demer ou au dessert... Àunprix qui vous fera pétiller de joie ! CrémantdeLuxembourg (9.99/l) 7.49 75 cl Jusqu’àépuisementdes stocks. MamALDI assall Dagextra,ganzeinfach._...



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :