L'essentiel Luxembourg n°3037 9 déc 2020
L'essentiel Luxembourg n°3037 9 déc 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3037 de 9 déc 2020

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Edita SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 4,9 Mo

  • Dans ce numéro : Margaret, symbole d'un nouvel espoir.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 Luxembourg MERCREDI 9 DÉCEMBRE 2020/LESSENTIEL.LU Les députés ont salué la tenue d'un débat sur la vaccination. Une demande de transparence LUXEMBOURG Le débat hier à la Chambre sur la stratégie vaccinale a été l'occasion pour les députés de demander unanimenent de la transparence. Interrogée sur le temps que prendrait la vaccination ou encore sur le taux d'efficacité, la ministre Paulette Lenert a promis de donner un suivi professionnel des personnes vaccinées, en lien avec les autorités des pays étrangers. La citation « Nous comptons sur la confiance des citoyens pour qu'ils se fassent vacciner. (...) Plus nous serons nombreux à être vaccinés, mieux ce sera et plus vite nous sortirons de cette situation » Paulette Lenert Ministre de la Santé Un patron peut-il imposer la vaccination à ses employés ? LUXEMBOURG L'État en tant que patron n'imposera pas la vaccination. Mais est-ce possible dans une société du secteur privé, dans un domaine d'activité ? Les fonctionnaires ne seront pas contraints par l'État de se faire vacciner contre le coronavirus, a indiqué le Premier ministre. Pour le privé, Xavier Bettel a demandé un avis juridique au ministre du Travail. « L'employeur ne peut imposer la vaccination contre le coronavirus à ses employés, indique maître Guy Castegnaro, avocat spécialisé en droit du travail. Il s'agirait d'une atteinte à l'intimité de la vie privée » dont le respect est consacré par la loi du 11août 1982 et LUXEMBOURG Pourquoi vacciner d'abord les soignants contre le Covid plutôt que les plus vulnérables comme en France par exemple ? Par la voix de sa présidente Julie-Suzanne Bausch, la Commission nationale d'éthique a justifié hier l'avis rendu au gouvernement luxembourgeois. « Nous voulons d'abord proposer le vaccin à ceux qui protègent les personnes vulnérables car ils peuvent toujours se reporter eux-mêmes L'objectif est de réduire les émissions de gaz à effet de serre. Refuser de se faire vacciner contre le Covid ne peut être un motif de licenciement sans loi qui contraigne les salariés à le faire. par la Convention européenne des droits de l'homme. Pour que cela devienne possible, « il faudrait une loi, votée au Parlement. Mais l'imposer uniquement au secteur privé n'aurait pas de sens », abonde M e Stéphane Coï, avocat également spécialisé en droit du travail. En revanche, « cela pourrait être justifié pour les personnes travaillant au contact de personnes fragiles dans les hôpitaux ou maisons de Priorité à certains soignants Des ambitions pour le climat LUXEMBOURG Les députés ont voté hier la loi qui élabore le Plan national intégré en matière d'énergie et de climat (PNEC). Ce dernier est un outil qui se veut ambitieux. Plusieurs plans sont prévus, pour réduire les émissions de gaz à effet de serre de 55% d'ici 2030. Des outils sont aussi envisagés, notamment un Observatoire de la politique climatique, tandis qu'une analyse de la mise en œuvre des objectifs climatiques sera réalisée chaque année. La loi a été votée par 54 des 60députés à la Chambre. aux gestes barrières », a-t-elle insisté. Elle confirme aussi que les 18 000 soignants du pays ne pourront pas tous bénéficier des premières doses. « Il n'y en aura pas assez. Pfizer a déjà réduit presque de moitié ses prévisions de production d'ici fin 2020. Il faudra sans doute, parmi les personnels de santé, le proposer en premier à ceux qui sont directement au contact des malades, dans les unités Covid des hôpitaux ». 9 morts de plus et 388 infections LUXEMBOURG Neuf décès supplémentaires en lien avec le coronavirus ont été enregistrés, portant le total à 369, selon le bilan publié hier par les autorités sanitaires. Sur les 9116 résidents testés en 24 heures, 388sont positifs (4,26% de positivité). 203patients sont hospitalisés, dont 43 en soins intensifs et six pour suspicion d'infection au virus. soins », estime M e Anne Morel. Le Centre hospitalier du Nord ne forcera pas « à se faire vacciner. Ce sera une décision individuelle ». Le CHL assurera la vaccination de son personnel volontaire et n'envisage pas de l'imposer à ses employés. PwC prône aussi le libre choix, mais « relayera en interne les informations et campagnes que les autorités mettraient en place ». À la BIL comme chez ArcelorMittal, des campagnes de vaccination ont lieu pour la grippe. « Nous pouvons encourager à..., mais pas obliger. Nous attendons les recommandations de l'Association pour la santé au travail du secteur tertiaire et financier », confie Vincent Pelletier, de la BIL. MARION MELLINGER Le nombre d'invités est limité à deux jusqu'au 15 décembre. Combien d'invités pour les fêtes ? LUXEMBOURG Les restaurants vont-ils rouvrir ? Noël pourrat-il se faire en famille ? Le Premier ministre, Xavier Bettel, et la ministre de la Santé, Paulette Lenert, devraient vite apporter des éléments de réponse sur l'après-15 décembre. Ils s'exprimeront ce mercredi après le Conseil de gouvernement prévu à 15h. Ce Conseil régulier aurait dû se tenir en fin de semaine, mais il a été avancé, le Premier ministre devant se rendre à Bruxelles vendredi pour les dernières négociations sur le Brexit.
MERCREDI 9 DÉCEMBRE 2020/LESSENTIEL.LU Luxembourg 3 Les travaux se poursuivent suivant les prévisions, indique Luxtram. Le tram prêt pour le grand jour dimanche LUXEMBOURG « Nous serons prêts pour l'inauguration dimanche à 10 h ». Alors que le long du nouveau tronçon du tram, au cœur de la capitale, des dizaines d'ouvriers s'activaient hier, Luxtram trépigne d'impatience. Après de longs travaux et quinze jours de marche à blanc (à vide mais à cadence normale), le tram accueillera pour la première fois des passagers entre la place de Vite lu Charte sur le digital LUXEMBOURG Le Luxembourg a signé hier une déclaration européenne sur la digitalisation. Elle vise à faire respecter les droits fondamentaux dans ce domaine, tout en introduisant le concept de souveraineté numérique. Clous dans des appâts KEHLEN La ville de Kehlen met en garde les propriétaires de chiens après la découverte d'appâts remplis de clous dans et près du cimetière. Ils ont été retirés, mais il pourrait y en avoir d'autres. Réceptionniste en or DIEKIRCH Safihira Djaló (à d.) en 1 re à l'école d'hôtellerie est médaillée d'or de la compétition « Front Office » de l'Association européenne des écoles d'hôtellerie et de tourisme. Georges Albert (à g.) a aussi participé. l'Étoile et celle de la Gare dimanche matin. Béton, pavage, finitions dans les arrêts  : « Les travaux se poursuivent selon les prévisions », expliquait hier la compagnie. Les plateformes des places de la Gare et de Metz seront achevées au printemps et celle de la place de Paris l'été prochain. « Nous n'avons pas eu de retours sur d'éventuels incidents de circulation », assure Luxtram. Les restaurants ont fermé le 25novembre, pour la seconde fois cette année après le confinement du printemps. Décision du gouvernement face au Covid-19. Alors, après l'abattement, les établissements ont innové pour sauver les meubles grâce à la livraison de repas ou la vente à emporter. « 25% des internautes ont commandé » auprès des restaurants, explique le Statec dans une enquête basée sur 1 500résidents. « La moitié d'entre eux ont commandé plus souvent que d'habitude », écrit le rapport. Une tendance que confirme le patron de l'Hosteria Gusto, à Pour limiter les grandes surfaces LUXEMBOURG Romain Wolff, président de la Confédération générale de la fonction publique (CGFP), a plaidé pour d'autres règles sanitaires. De plus en plus de personnes sont en quarantaine dans les écoles et administrations, a-t-il rappelé, se demandant si le gouvernement s'en préoccupait. Concernant le commerce, il a proposé l'idée « d'encadrer l'activité des grandes surfaces, où tout le monde se croise », pour au contraire favoriser les petits et moyens commerces. Sur le commerce, la CGFP veut favoriser les petites structures. « Entre 50 euros et une caisse vide, mon choix est vite fait » LUXEMBOURG Un quart des internautes ont commandé des repas à emporter lors du confinement. Un moindre mal pour les restos du pays. Hausse du salaire soumise au vote LUXEMBOURG Le projet de loi prévoyant l'augmentation du salaire social minimum sera soumis au vote des députés cet après-midi. 14,6% des salariés (soit près de 60500personnes) sont concernés par cette hause d'une soixantaine d'euros de plus par mois. Une aide est prévue pour atténuer le surcoût pour les entreprises. La contribution 10 millions Le ministre de la Coopération et de l'Action humanitaire, Franz Fayot, a annoncé une contribution de 10 millions d'euros au Fonds central d'intervention d'urgence des Nations unies de la part du Luxembourg pour la période de 2021 à 2022. Un recours contre l'Immigration LUXEMBOURG Passerell dit avoir déposé un recours contre la Direction de l'immigration. L'association de défense des droits des demandeurs d'asile indique avoir constaté sur le terrain une pratique consistant à informer un candidat que sa demande n'a « aucune chance d'aboutir », avant même l'enregistrement et l'analyse individuelle de la situation. « 25% des internautes ont commandé » auprès des restaurants du pays pendant le confinement. Esch-sur-Alzette. Dans son restaurant, le service de livraison est né avec la pandémie. « Ça a tout changé, on reçoit des commandes de nouveaux clients », glisse Sergio Pitasi. Il assure lui-même les livraisons, s'appuie sur deux cuisiniers en alternance en fonction du chômage partiel. Un autre collaborateur répond au téléphone. « Au maximum, j'ai fait 900euros sur une journée. Ce n'est pas ma caisse habituelle », confie le patron. Mais entre 50euros et une caisse vide, le choix était vite fait. « J'ai rejoint une plateforme de takeaway, ça me coûte 10% ». Mais tout cela ne remplacera pas le client à table qui prend « apéritif, plat, dessert... ». Selon le Statec, les 16-34ans sont ceux qui ont le plus commandé. Tendance qui augmente plus les revenus sont élevés. NICOLAS CHAUTY



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :