L'essentiel Luxembourg n°3033 3 déc 2020
L'essentiel Luxembourg n°3033 3 déc 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3033 de 3 déc 2020

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Edita SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 5,4 Mo

  • Dans ce numéro : Trèves rend hommage aux victimes.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
6 Luxembourg JEUDI 3 DÉCEMBRE 2020 / LESSENTIEL.LU Une mystérieuse affiche disparaît LUXEMBOURG En se promenant hier matin à Schengen, un lecteur de «L'essentiel» a aperçu une affiche représentant une embarcation de migrants, placée au pied des monuments à la gloire de l'UE. Un QR code renvoie vers le site international de l'Unicef, mais l'organisation, contactée par «L'essentiel», n'était pas au courant de la démarche. La commune non plus et la banderole avait disparu en début d'après-midi. L'auteur de l'affiche, réalisée avec certains moyens, reste inconnu. La crise du coronavirus tire les salaires vers le bas LUXEMBOURG La pandémie de Covid-19 a tiré les salaires vers le bas, indique l'Organisation internationale du travail. Les travailleurs luxembourgeois Le saint a dû respecter les règles sanitaires hier à l'École Dellhéich. Le patron des écoliers peut faire sa tournée LUXEMBOURG Après discussions avec les directions régionales de l'enseignement fondamental, il a été décidé que saint Nicolas pourrait faire sa tournée dans les écoles. Mais «son accueil doit se faire dans le strict respect des mesures sanitaires», précise-t-on au ministère de l'Éducation nationale. «Les modalités dépendent de facteurs qui varient d'une PÉTANGE Alors que saint Nicolas a été décommandé dans beaucoup d'instances en raison du coronavirus, la commune de Pétange a décidé de lui ouvrir un école à l'autre: infrastructures, situation sanitaire actuelle dans une école…». Ce sont dès lors les directions qui décident de l'accueil du patron des écoliers. «Les formules choisies varient selon les écoles: échange virtuel, accueil dans la cour de récréation…». Et bien sûr, le vieil homme doit aussi porter son masque si besoin, se laver les mains, etc. Les friandises distribuées au drive-in drive-in. Les enfants qui résident dans la commune viendront avec leurs parents en voiture dimanche et recevront des friandises en échange d'un bon. ont malgré tout été parmi les moins touchés, avec un recul de 2,9 %, surtout lié à la baisse du nombre d'heures travaillées. Les femmes ont été impactées de manière disproportionnée, y compris au Luxembourg, où elles ont perdu 4,1 % de leur masse salariale, contre 2,2 % pour les hommes. Oubliez les grands repas de famille. Cette année, la fête de Saint-Nicolas sera différente avec le Covid. Mais certains tiennent tout de même à cette tradition, comme Marceline. Cette habitante de Mühlenbach compte bien faire des cadeaux à ses petits-enfants. «Samedi après-midi, je reçois mon fils et sa fille, et le soir, ce sera sa femme et le bébé. On va faire attention, puisqu'on va être espacés à table», explique-t-elle. Une organisation de taille pour ce jour important à ses yeux. «C'est une grande fête qu'on célèbre depuis que je suis petite», raconte Marceline, des étoiles dans les yeux. Le 6 décembre, elle offrira un habit, un jouet, sans oublier le traditionnel chocolat. Chez Caroline, à Bettembourg, la Saint-Nicolas se fera aussi en petit comité. «Pas de Mieux gérer les vieilles batteries LUXEMBOURG Un projet de loi prévoit que les producteurs de batteries automobiles devront collecter leurs produits usagés. Les voitures électriques se vendent de mieux en mieux, mais pour l'instant, aucun cas d'incendie de batterie n'a été signalé, selon le ministère de l'Environnement. famille, juste les enfants. On n'a pas le choix, pour préserver les plus âgés et les enfants», confie la maman de 33 ans. Chez Frank, seuls les membres de la famille proche «négatifs» au Covid pourront venir. Pour lui, pas question de rater ce jour. «Cela permet d'avoir un peu de chaleur et marque l'entrée dans les fêtes de fin d'année. C'est important pour nous chrétiens». Il ne Les producteurs devront prendre en charge les batteries usées. Pas de grandes fêtes pour la Saint-Nicolas LUXEMBOURG Pandémie oblige, la Saint-Nicolas sera différente cette année. Les résidents tiennent encore à préserver l'esprit de fête. Un vieil homme volé à l'arrêt de bus BASCHARAGE Un homme âgé a été agressé mardi, vers 18h, boulevard J.-F. Kennedy, à Bascharage, a indiqué la police hier. Alors qu'il attendait son bus, il a été violemment tiré en arrière et poussé au sol par un inconnu. L'agresseur lui a volé son portefeuille puis a pris la fuite. Choquée, la victime a été prise en charge par les services d'urgences. Chocolat, pain d'épices et cadeaux seront tout de même offerts. compte pas offrir de jouets, qui sont réservés au 25 décembre. «On donne du pain d'épices, des mandarines, du chocolat et des petites bricoles». Pour compenser l'absence de saint Nicolas dans les communes, certaines ont innové. À Wormeldange, le patron des écoliers passera distribuer des douceurs à ceux inscrits sur la liste des enfants sages. NOÉMIE KOPPE
JEUDI 3 DÉCEMBRE 2020 / LESSENTIEL.LU Luxembourg 7 «Il n'est pas nécessaire de fermer les lieux de culte» LUXEMBOURG Les cultes doivent aussi s'adapter au Covid-19. Mais les églises, mosquées et synagogues restent ouvertes. PUB CHRISTOPHE HANSEN &ISABEL WISELER-LIMA Ëmmer fir Iech do Contactez-nous àtout moment : christophe.hansen@europarl.europa.eu isabel.wiseler@europarl.europa.eu Wéi versprach mat Iech amGespréich Comme promis, nous sommes àvotre écoute Aspeziell reservéierthumer déi zwee Samschdeger, den 5. an den 12. Dezember fir online Gespréicher mat Iech. Nous avons aussi réservé spécialement pour vous, 2 samedis où nous serons àvotre disposition en ligne. Deelt mat eis Är Suergen, Är Iddien an Är Hoffnungen fir Europa. Wéi kënne mer dës Kris bewältegen? Dir hutt d’Wuert! Partagez avec nous vos préoccupations, vos idées et vos espoirs pour l’Europe. Comment pouvons-nous surmonter cette crise ?Àvous la parole ! Schéckt eis eng Mail oder rufft um 430023460 un, fir dat mir Iech eLink zoukomme loossen oder ee Rdv ausmaachen fir een Telefonat wann Dir dat léiwer hutt. Envoyez-nous un courriel ou appelez au430023460 pour obtenir un lien ou pour fixer un rdvtéléphonique si vous préférez. Les églises sont suffisamment grandes pour bien répartir les fidèles. Au contraire de certains pays voisins, les restrictions concernant les lieux de culte n'ont pas suscité un débat enflammé au Luxembourg. Le fruit d'un dialogue permanent depuis le début de la pandémie. Leurs représentants ont récemment rencontré le Grand-Duc Henri, en plus d'échanger avec les autorités gouvernementales. «Qu'importe les décisions prises, nous les respectons», explique Eric Risch, secrétaire général de la Shoura, assemblée de la communauté musulmane. Une discrétion qui n'empêche pas les craintes quant à une fermeture, que l'Église catholique ne juge «pas nécessaire». «Nous estimons avoir déjà contribué à limiter la propagation du virus», justifie Patrick Muller, vicaire général. Pour Alain Nacache, grand rabbin du Luxembourg, une telle décision serait «dommageable sur le plan spirituel, affectif, moral et social». Pour l'heure, le gouvernement n'a pas décidé de la fermeture des lieux de culte. Seul le port du masque y est imposé, en plus d'un respect d'une distanciation physique de deux mètres. Des mesures plus faciles à appliquer dans les églises et synagogues que dans les mosquées, souvent exiguës. Pour y rémédier, ces dernières organisent plusieurs prêches. Même chose pour les églises à Noël: certaines paroisses «vont multiplier les offices ou proposer un live-streaming». Une situation qui n'a pas découragé les croyants. «La participation aux offices religieux a gagné en intensité», conclut Patrick Muller. THOMAS HOLZER Le Covid freine l'entrepreneuriat. Dur de monter sa boîte en 2020 LUXEMBOURG Le nombre de personnes se lançant dans la création d'entreprise est en chute de 20 % cette année, indique le Statec. La crise du Covid-19 a pénalisé en particulier les femmes. En 2019, elles étaient 8,3 % à mener des activités entrepreneuriales, elles ne sont plus que 4,9 %. Les entrepreneurs estiment à 40% que leur entreprise connaîtra une croissance inférieure à celle prévue. Mais 30 % pensent pouvoir profiter d'opportunités tirées de la crise.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :