L'essentiel Luxembourg n°3032 2 déc 2020
L'essentiel Luxembourg n°3032 2 déc 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3032 de 2 déc 2020

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Edita SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 4,3 Mo

  • Dans ce numéro : une voiture fonce sur des piétons à Trèves.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
4 Luxembourg MERCREDI 2 DÉCEMBRE 2020/LESSENTIEL.LU 169 décès depuis le 1er novembre 8 643 résidents sont infectés par le Covid-19 à l'heure actuelle. LUXEMBOURG Le coronavirus a fait neuf nouvelles victimes, soit 18 en deux jours, selon le bilan publié hier soir par les autorités sanitaires. Depuis le début de la pandémie, le Luxembourg a comptabilisé 330 décès, dont 169 depuis un mois. 451nouvelles infections ont été recensées sur 9233 tests réalisés en 24heures (4,88% de positivité). 212personnes sont actuellement hospitalisées, dont 42en soins intensifs. LUXEMBOURG Alors qu'il est demandé aux compagnies de transport d'augmenter leur offre, afin que les passagers soient moins serrés, elles doivent composer avec des salariés malades ou en quarantaine. « La pandémie constitue un grand défi pour ce secteur », selon François Bausch, ministre de la Mobilité. « Il n'est pas toujours possible de doubler l'offre de transport scolaire, car il n'y a pas suffisamment de bus et de chauffeurs disponibles ». L'augmentation des trajets dans le domaine scolaire est un objectif Un père n'a pas pu voir ses enfants pendant 202 jours LUXEMBOURG À cause de la crise et d'un conflit, un père n'a pas vu deux de ses enfants pendant six mois. « prioritaire », a-t-il rappelé. Quitte à réduire l'offre ailleurs. Le service est en effet moindre sur certaines lignes TICE, en Le père de famille a été privé de ses enfants pendant la crise. Le 7octobre2019, le tribunal de Diekirch prononçait le divorce de Julien* et son épouse. Fixant la résidence des trois enfants « en alternance aux domiciles de leurs parents ». Un fonctionnement qui a perduré « jusqu'au début de l'état de crise », raconte le papa. Selon lui, tout a basculé le 23 mars, au début du confinement. La maman avance alors « la crise sanitaire » pour demander à ce que les deux plus jeunes enfants, de 6 et 7 ans, « restent confinés chez leur mère jusqu'à nouvel ordre ». À partir de début avril, le père ne les a plus revus. Un témoignage confirmé par des dépôts de plainte et différents documents de justice. « Ils ont vu leur père à maintes reprises sonner à la porte et repartir La crise touche le transport Des sites dédiés aux tests Covid dehors des heures de pointe, a reconnu François Bausch. Cela se produit « à partir de 8 h 45 sur plusieurs lignes ». Le premier objectif est d'augmenter l'offre de transport scolaire. LUXEMBOURG Pour répondre à la demande de tests Covid, les Laboratoires Réunis disposent désormais de six sites dédiés aux prélèvements PCR : Junglinster, Strassen, Marnach, devant l'Hôpital Kirchberg, à la ZithaKlinik et à Mersch. Pour être testé, il faut une ordonnance médicale imprimée. Les prélèvements se font sans rendez-vous., labo.lu sans eux », explique un avocat de l'homme qui avait écrit, fin mai, aux ministres de la Justice et de l'Enfance. Sans succès. Attaque à main armée à Pétange PÉTANGE Une stationservice de Pétange a été la cible de deux malfrats lundi soir, peu après 21h. Ils ont menacé une employée avec une arme à feu pour récupérer le contenu de la caisse puis ont pris la fuite. Malgré la chasse à l'homme lancée par la police, les individus restent introuvables. Une enquête a été ouverte. L'employée n'a subi aucune blessure. Bientôt prêt pour la vaccination LUXEMBOURG Si les structures pour vacciner la population contre le Covid-19 ne sont pas encore tout à fait en place, « c'est imminent, car tout sera opérationnel très vite, dès qu'un premier vaccin aura été homologué », indique Mars Di Bartolomeo, président de la commission Santé à la Chambre. Selon lui, les autorités « ne partent pas de zéro, car toute une stratégie vaccinale avait déjà été mise en place au moment de la grippeA (H1N1) », en 2009. Les plans définis à l'époque vont donc de nouveau servir. Pas plus que les différentes étapes judiciaires sollicitées. Jusqu'à il y a quelques jours... La maman n'a pas répondu à « L'essentiel ». Par voix de justice, elle motivait son choix « par le comportement du père qui aurait engendré un changement de celui des enfants ». Le rapport d'une thérapie familiale a conclu, début octobre, à « aucune contre-indication à ce que le père reprenne les enfants ». Une audience a finalement enclenché « une reprise progressive des gardes » et un retour de la garde alternée, « à partir de la première semaine de janvier 2021 ». Il sera resté 202 jours sans voir les deux petits. Une histoire qui rappelle comment le contexte cette année a compliqué certaines situations intimes. NICOLAS CHAUTY * Le prénom a été modifié Faire interdire les élevages LUXEMBOURG Interpellé par la députée Chantal Gary, Romain Schneider, ministre de l'Agriculture, a rappelé l'opposition du Luxembourg aux élevages d'animaux de fourrure. Mais une législation au niveau européen semble bloquer, « car beaucoup de pays ont une production de fourrure ». « Nous avons des contacts avec les pays voisins, mais chacun doit prendre ses responsabilités », a conclu Romain Schneider. Les élevages pour la fourrure sont interdits au Luxembourg.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :