L'essentiel Luxembourg n°3026 24 nov 2020
L'essentiel Luxembourg n°3026 24 nov 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3026 de 24 nov 2020

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Edita SA

  • Format : (229 x 300) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 5,4 Mo

  • Dans ce numéro : coup de frein pour sauver les fêtes.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
4 Luxembourg MARDI24NOVEMBRE 2020/LESSENTIEL.LU Vitelu Les oiseaux àl'honneur LUXEMBOURG POST Luxembourg invite àdécouvrir le Grand-Duché àtravers destimbres spéciaux.Cette année, l'album « Dat assLëtzebuerg ! » met neuf espècesd'oiseaux àl'honneur pour les100 ansdel'ASBLnatur&ëmwelt., postphilately.lu Le Codecivil adapté LUXEMBOURG Lesintéresséspeuvent suivre et intervenir lorsdes assises du Code civil qui ont pour butdemoderniser cestextes. Une session alieu en lignevendredietune autreauprintemps. Inscription, mj.gouvernement.lu Deszones à30km/h LUXEMBOURG Pour la sécurité des usagersdelaroute et réduire le bruitetlapollution,Hammet Pulvermühlefont désormais partiedes zones30km/h de la capitale.Ils'agissait desderniers quartiersrésidentiels ne tombant pasencoresouscerégime. Lescommerçants se disent soulagés pourleBlack Friday ESCH-SUR-ALZETTELes commercespeuvent rester ouverts.Bonne nouvelle pour les gérantspréparant déjà le Black Friday. Natur- &Geopark Mëllerdallarentré sa candidature àl'Unesco. Le géoparcvise le labelUnesco MULLERTHAL Le Natur- &Geopark Mëllerdalla envoyé sa candidature pour intégrer le réseau des Géoparcs mondiaux Unesco. Le Mullerthal souhaite, par celabel, mettre en valeur son paysage degrès qui formait les fonds marins il ya200millions d'années. Une première candidature n'avait pas abouti en 2018, mais l'Unesco avait reconnu àlarégion son grand potentiel. Unvaste travail a été réalisé depuis. L'Unesco rendra sa décision au printemps 2022. Sandra, gérante d'un magasinàEsch,alancé sesoffres dèshier pouréviterlacohue vendredi. Cahen défendue par Xavier Bettel LUXEMBOURG Xavier Bettel n'a pas incriminé Corinne Cahen pour son tweet relayant un reportage deTF1 sur les commerces ouverts. « Le Premier ministre ne pense pasque le tweetferaaugmenterlenombre d'infections ». Ilestime aussi qu'il n'y apas eudecouac de communication. Lesprêtsont augmenté pendantleconfinement Puisque masques et distanciation peuvent être respectés dans les commerces, le Premier ministre adécidé de les laisser ouverts. « Un soulagement » pour Sandra Remetter, responsable d'un magasin de vêtements d'Esch-sur-Alzette. « Je comprends les décisions. On pense évidemment au chiffre d'affaires et au magasin, mais finalement c'est la santé leplus important. Trouver un juste milieuc'est bien et Xavier Bettel l'a trouvé », confie-t-elle. Cela lui permettra departiciper au Black Friday. Saboutique, comme d'autres àEsch, a commencé ses offres hier, « pour ne pas avoir trop de monde vendredi », explique Cinzia DeRosa, gérante d'une boutique de chaussures. Un vendredi attendu avec impatience par les commerçants. Pour pouvoir accueillir tout le monde dans lerespect des règles sanitaires, lesmagasinsse sont préparés. « Onfaitattentionaunombre d'entrées. On aungrand magasin, mais on ne peut accueillir que seizepersonnes, personnel compris », développe Delphine Lion, conseillère beauté dans une parfumerie, qui lance sonBlack Friday demain. « Chaque conseillère prend en charge un client. Il se désinfecteles mains àl'entrée, puis se laisse guider par nous pour tester les parfums. Nous ne maquillons plus et nous n'utilisons plus lestesteurssur la clientèle par précaution ». Sandra Remetter aussiest vigilante. « On désinfecte les cabines, la caisse, le lecteur de cartes bancaires, etles clients se désinfectent les mains à l'entrée et àlasortie ». De quoi lesmettre en confiance pour ce vendredi qui va lancer les achatsdeNoël. NOÉMIE KOPPE La Courdes comptes prône un autre modèle LUXEMBOURG Dans sonavissur le budget 2021, la Cour des comptes asouligné la grande incertitude liée àlasituation sanitaire économique actuelle. Elle s'inquiète du niveaudela dette, certes bas actuellement (27,4%du PIB), maisqui pourrait augmenter si la crise se prolongeait. Plus globalement, la Cour des comptes estime « impératif que leplan derelance ne se limite pas àrefinancer un modèle économique porteur d'iniquités et d'inégalités », appelant à « prendre encompte le bienêtre social ». Elle considère que « l'action publique devrait se détacher de l'approche courttermisteinculquée parlePIB et profiter de la relance pour accélérer la transition vers une économie plus soutenable et inclusive », via notammentune fiscalité plusécologique. LUXEMBOURG Les prêtsaccordés par lesbanques auxménages et entreprises n'ont pasdiminué, au contraire.Ils ont augmentéde2%entre fin mars et fin juillet, par rapport àl'an dernier, a indiqué hier Pierre Gramegna, ministre des Finances. Ces crédits correspondent àdes investissements, mais aussi àdes dépenses pour faire face àlacrise. « Ces chiffres reflètent le succès des mesures pour maintenir le pouvoir d'achat desménages et les liquidités desentreprises, qui ont permis delimiter le recours à l'endettementbancaire », selonleministre.
MUTER ANCUS BACON 6, MASTER ANCUS



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :