L'essentiel Luxembourg n°3024 20 nov 2020
L'essentiel Luxembourg n°3024 20 nov 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3024 de 20 nov 2020

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Edita SA

  • Format : (229 x 300) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 6,7 Mo

  • Dans ce numéro : Michael B. Jordan, le plus sexy de 2020.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 Luxembourg VENDREDI 20 NOVEMBRE 2020/LESSENTIEL.LU Le chiffredujour 670 cas Après le record de 891cas en 24 heures annoncé mercredi,le nombred'infectionsaucoronavirus achuté à670 dans le bilan de jeudi (11021 tests). Il reste au-delàdes 500cas fixés pour éviter unreconfinement partiel. Six personnes deplus sont décédées, soit 254 au total. 221 personnes sont hospitalisées (247 mercredi) dont 44 en soinsintensifs(-4). L'hôpital grandit au Kirchberg LUXEMBOURG Le gouvernement adonné son accord auprojet desHôpitaux Robert Schuman de construire une tour au site Kirchberg et une annexe pour le service destérilisation àla Clinique Bohler. La tour devrait notamment accueillir les 85 lits de rééducation gériatrique de la Clinique Sainte- Marie àEsch-sur-Alzette, qui fermera fin 2022. Le coût à charge du Fonds hospitalier estde148,5millions d'euros. LesHôpitaux RobertSchuman vontgagnerdelasurface. Estimer lesprix du gaz et de l'électricité LUXEMBOURG L'outil Calculix, qui permetdecomparer lesprixpourlafourniture d'électricité et de gaz, se doted'une nouvelle version. Celle-ci se veut « plus complète » et plus perfectionnée, car elle permet d'intégrer lesheures de consommation, pour bénéficier des meilleurs tarifs. Calculix propose aussi une estimation des coûts annuels suivant les différents contrats, les conditions, ou encore l'impact environnemental. Il s'adresseaussi auxpetites et moyennes entreprises, avec une nouvelle offre « business », précisentses promoteurs. Lesrestaurateurs anticipent déjà une nouvelle fermeture LUXEMBOURGAlors quede nouvelles restrictions sont attendues, lespatrons de l'Horesca sont fatalistes. Lespatrons de barsetrestaurants sont invités à « se montrer responsables » pour éviter de nouvelles restrictions. Les Lesrestaurateurs continuent àtravailler, tout en se préparantàunefermeturequi peut être imminente. Des migrants surl'airedeCapellen CAPELLEN En début de semaine, la vidéo depersonnes sortant parletoitd'uncamion au bord d'une autoroute du suddupays avait eu un grand écho sur les réseaux sociaux. Pas uncas isolé auLuxembourg selon lapolice, qui est intervenue mercredi sur l'aire de Capellen dans unesituation similaire. « Peu avant 10 hdu matin, il nousaétésignalé que plusieurs personnes étaient sorties en courant de la remorque d'un camion », expliquait la police jeudi. Sur place, après des recherches, lapatrouille a pu retrouver sept personnes. Lesconsommateurs pourront mieuxcomparerles prix. La police des étrangers, section de la police judiciaire, a pris le relais. « Ce n'est pas un phénomène nouveau, mais il est vrai que lescas ontété plus fréquents ces derniers mois », indiquait la police, précisant que ces personnes visaient souvent le Royaume-Uni. La CNSvabien être indemnisée LUXEMBOURG La commission Sécurité sociale a validé le remboursement par l'État de 386millions d'euros à la CNS, pour faire face aux dépenses de la crise. Cela couvrele congé pour raisons familiales, le congé pour soutienfamilial et une part de l'assurancemaladie. mots deXavier Bettel résonnent encore chez les gérants, désabusés. « Nous nous yattendions. C'est fermé dans les pays voisins. J'ai l'impression d'être comme le village d'Astérix, maisnous ne pouvonspas résister longtemps », se désole Giuseppe Parrino, propriétaire du restaurant Roma àLuxembourg. Il se prépare àfermer « depuistrois semaines ». Un « coupdur », explique Vanessa, directrice du Grand Café,place d'Armes,oùles mesures sanitaires sont respectées « à la lettre ».Ducôté de Differdange, àlaSchräinerei, le propriétaire, Philippe Bernard, s'attend « à devoir fermer mercredi », une fois que la loi entrera en vigueur. Les annonces passent difficilement aussi pour Martine Wagner, gérante du Café Vis-à-Vis. « Nousavons l'impression d'avoir fait beaucoupd'effortspour rien ». Désormais, la question des stockssepose.Lorsdupremier confinement, les restaurateurs avaient jetédes aliments. Mais cette fois, « nous réalisons nos commandes aujour lejour », indique Vanessa, du Grand Café.Unstock qui ne sera pas gâché siunsecond confinement se confirme, puisque les restaurants se tournentversla vente àemporter etleservice traiteur. Même si celanecompensera pas l'absence de clients àtable, selonGiuseppe Farrino  : « Nous ne gagnerons pas d'argentavec ça.C'estplutôtpour resterencontact avec la clientèle ». Il espère simplement limiter la casse pour payer les loyers etles charges fixes. NOÉMIE KOPPE Reconnaissance faciale encadrée LUXEMBOURG Un nouvel article de la loi sur la vidéosurveillance « stipule clairement qu'il sera interditd'utiliser la reconnaissance faciale de manière automatique. Seule une manipulation des policiers pourra permettre de reconnaître quelqu'un », indique Stéphanie Empain, rapportrice duprojet de loi. Ce dernier, qui doit encore être validé par le Conseil d'État, ne devrait pasêtresoumisauvotecette année. Une loidoit mieux encadrer la vidéosurveillancepar la police.
NOUVEAUX ABOS TANGO SMART tango.lu AVEC LA Détails et conditions sur tango.lu DE DATA 5G INCLUSE ACCÉLÉREZ



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :