L'essentiel Luxembourg n°3022 18 nov 2020
L'essentiel Luxembourg n°3022 18 nov 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3022 de 18 nov 2020

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Edita SA

  • Format : (229 x 300) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 7,1 Mo

  • Dans ce numéro : elles sont dans la rue pour étudier.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 Luxembourg MERCREDI 18 NOVEMBRE 2020/LESSENTIEL.LU Lesréactions MartineHansen, CSV « Les chiffres d'infection imposent de réagir rapidement,lundi prochain estpeut-être trop tard.Nousallonsétudier le projet, maisilfaut encoredes mesurespour lesécolesetimposerleportdumasque dans leszones piétonnes ». NancyArendt,CSV « Jesuisdéçuequ'aucune politique globale n'ait été envisagée pour la pratique du sport. Il faut tenir comptedes situationstrèsdifférentes entreles différentes activités,selon qu'elless'exercentàl'intérieur ou àl'extérieur,par exemple ». Communiqué de l'ADR « Puisque la moyenne d'âge despersonnesdécédéesdu Covid-19 estde83,7 ans, il est importantdeprendredes mesuresciblées, afin de protéger lesplusmenacés. Touteintrusion de l'État dans la vieprivée resteanormale ». Sven Clement,Pirates « Legouvernementadisparu pendant troissemaines, puisil présente un texteàvoter en urgence. J'aurais préféréavoir davantagedesérénité. Il faut desgarantiespourles entreprises touchées ». LUXEMBOURG Paulette Lenert, ministre de la Santé, aannoncé hier l'arrivée des tests antigéniques rapides (TRA), qui s'ajouteront auxtests PCR. Ces tests dans lenez, qui recherchent des protéines virales, permettront de donner un résultatenseulement 15 à30minutes, tout ensoulageant les laboratoires. Ils serontenpriorité utilisés pour le personnel soignant et les patients symptomatiques, mais pas pour les Le confinement partiel estprêt si la situation ne s'arrange pas LUXEMBOURGDenouvelles mesures serontenvigueur si la situation ne s'améliore pas sur le frontsanitaire. Testsrapides en vue Lestests rapides se font seulement viaunprélèvement danslenez. plus de 65ans etles enfants. Des personnes seront formées pour les utiliser, car les tests TRA sont plus complexes à manier que lesPCR. Vendredi, 75000 tests rapides arriveront dans les hôpitaux,maisons de soins et autrescentres de consultation. Les autorités ont d'ailleurs annoncé l'ouverture demaind'unsecond centrede consultation Covid à Eschsur-Alzette, sur le modèle de celui du Kirchberg. Lesmesuresannoncées hier ne prendront effetque si la situationnes'améliore pasdansles hôpitaux. Les autorités prendront de nouvelles mesures si le virus ne reculepas, ont indiquéhier Xavier Bettel et Paulette Lenert,après un Conseil de gouvernement extraordinaire. Un projetdeloi aété présentéàla Chambre, mais le vote n'interviendra pas avant lundi, et uniquement si la situation sanitaire ne s'améliore pas. Les mesures concernent avanttout les endroits « accueillant du monde », aexpliqué le Premier ministre. Les bars etrestaurants sont menacés defermeture temporaire,comme au printemps.Ils sont d'ores et déjà appelés à « se montrer responsables ». La pratique du sportpourraitaussi être limitée à quatre personnes, avec des exceptions pourlesportscolaire et professionnel. Dans le secteur de la culture, des fermetures pourraient aussi être décidées. Toujours en cas de vote duprojet de loi, les résidents ne pourraient plus inviter que deux personnes àdomicile, contre Le chiffredujour Le vaccin ne sera pasobligatoire LUXEMBOURG Aucun vaccin n'est obligatoire au Luxembourg et cela ne changerapas avec l'arrivée de celui contrele Covid-19. « La vaccination se fera sur la base duvolontariat », aindiqué Xavier Bettel, qui évoque « une lourde question éthique ». Selon lui, « les citoyens doivent décider euxmêmes ». Il n'est pas prévu de laisser un établissement (restaurant, salle de spectacle,…) conditionner son accès à la réalisationd'unvaccin. 4 décès quatre actuellement. Le texte prévoit aussi laprolongation du couvre-feu jusqu'au 15décembre. Pour l'instant, la situation dans les hôpitaux n'estpas catastrophique, selon les ministres. Les lits sont occupés à 50%ensoins intensifs et aux Le nombredevictimes du coronavirus augmente encore avec quatrenouveaux décès recensés parles autoritéssanitaires hier,portant le total à240 depuis le début de l'épidémie. Sur 8806tests réalisés en l'espace de 24 heures, 425 résidents sont positifs (4,81% de positivité). 236patients sont àl'hôpital (dont 48en soinsintensifs) et 24 pour suspicion d'infection au virus. I al Le vaccinpourraitarriververs le débutdel'annéeprochaine. deux tiers ensoins normaux. Les dernières mesures auraient « porté leurs fruits », mais silapandémie n'est pas maîtrisée, « une saturation du système sanitaire est àcraindre », avec des répercussions sur tous les patients, alerte Paulette Lenert. JOSEPH GAULIER L'Horesca apeur pour sonavenir LUXEMBOURG « Nous ne sommes pas surpris par les mesures, mais nous sommes étonnés d'être les seuls touchés », aréagi François Koepp, le secrétaire général del'Horesca.Ilregrette queles barset restaurants, « quiont fournide gros effortsetinvesti pour respecter les normes sanitaires, paient àcause de ceux qui ne respectent rien ». Lesmaisons de soinsendeuillées LUXEMBOURG Plus de la moitié (125) des 240décès liés aucoronavirusdepuis le débutdela pandémie onteulieudansdes maisons de retraiteetdesoins, aindiqué hier Corinne Cahen, ministre de la Famille, à la Chambre. Àl'heure actuelle, il ya259cas dans 28maisons de soins et CIPA, sur les 52 structures que comptelepays.
MERCREDI 18 NOVEMBRE 2020/LESSENTIEL.LU Luxembourg 3 Porterunmasque àlarécré, « ça devient asseznaturel » DIFFERDANGEObligatoire àl'intérieur et àl'extérieur des écoles primaires depuis une semaine, le masque fait beaucoup parler. Masque sur lenez, c'est désormais decette façon que les élèvesde6à10 anssortentde l'école. Ils n'ont plus le choix, depuis le 12 novembre, le masque est obligatoire dans la cour de récréation, mais aussi dans les locaux, àl'exception de la salle de classe. Une mesure qui ne déplaît pas aux parents. « C'est bien, ça lesprotège un peuplus », reconnaît Marta, 36ans. Safille de 9ans porte même le masque devant l'école. « Elle ne le lâche plus ! Ça devient naturel », confiesamèreenriant. Un avis partagé par Mara  : « C'est une bonne chose. Les enfants sont tête enl'air, au moins ils ne l'oublient pas ». Mais elle avoue tout de même que son fils Santiago, duhaut de ses6ans, triche un peu. « À Lesbus RGTR se sont bien adaptés Le port du masque aété étenduàlacour de récrédès l'âge de 6ans. LUXEMBOURG Depuis la grande adaptation des lignes debus RGTR le13septembre, le service aété très largementmaintenu, aaffirmé hier François Bausch, ministre de la Mobilité. Les lacunes qui avaient été constatées dans les nouveaux tracés auraient été comblées. Par exemple, certains arrêts étaient au départ un peu moinsbiendesservis. LeslignesRGTRont étéredessinées lors de la dernière rentrée. Un restaurant aété épinglé LUXEMBOURG La semaine dernière, lesforcesde l'ordre ont effectué près de 360contrôles dans tout lepays pour veiller au respect du couvrefeu et autres mesures pour luttercontre la propagation duCovid-19. La police arédigé un rapportaux autorités au sujet d'unrestaurantà La policecontrôlelerespectducouvre-feu et des mesures de lutte contre le coronavirus. la récréation, parfois, il le met sous le menton. Mais sinon, il respecte quand même le port du masque ». Si certains seréjouissent de cette mesure, d'autres enattendent encoreplus. « C'esttrès Renforcer la lutte anticorruption LUXEMBOURG Les recommandations émises en 2018 par le Conseil de l'Europe concernant la lutte contre lacorruption ont été partiellement suivies parleLuxembourg, aindiqué l'instance dans un nouveau rapport. Un groupe de travail avait bien été mis sur pied dès la publication des premières critiques. Mais certainesmesures,commedes règles de conduite pour les députés face àdes tiers qui tentent de les influencer, ou la mise en place de règles de transparence, tardent à être mises en œuvre. Esch-sur-Alzette quiavait vendredi soir plus de 100personnes dans une pièce et des tables de plus de quatre clients. 25établissements ont aussi écopé d'un rapport pour ne pasavoirrespecté l'heure de fermeture. Par ailleurs, les agents ont dressé environ 270amendes àdes personnes qui n'ont pasrespectélecouvre-feu. 36d'entre elles ont été émises lors d'un vaste contrôle dans la régiond'Ettelbruck-Diekirch. bien, mais il faudrait aussi qu'ils gardent le masque en classe, parce que la situation s'aggrave tous les jours », s'inquiète Christophe, papa d'un garçon de10ans. Àl'intérieur ou àl'extérieur, les enfants ne bronchent pas etacceptent le masque. « Mon fils atrès peur du virus, alorsilfaittrès attention », affirme Sandy. Mais cette habitudecommencemalgré toutàl'inquiéter. Àses côtés se trouve Esther, maman de45ans, qui partage son avis. « C'estdangereux. Les enfantscommencent àtrouver ça normal deporter un masque. Et quand ils voient des scènes à la télé où les personnes sont sans masque, ils trouvent celaanormal.Maisle masque n'est pas la normalité ». NOÉMIE KOPPE Vitelu Le LNS occupé en 2019 DUDELANGE Le Laboratoire nationaldesanté aprofitéde2019 pour se renforceretdévelopper ses différentsdépartements. 36 personnesonété recrutées, desdizainesdemilliersd'analyses réaliséesetunbénéficenet de 3,6millions d'eurosdégagé. Guichet pour parents LUXEMBOURG Le ministèrede l'Éducationnationale développe une plateformenumérique pour parentsdetypeguichetunique avec toutes lesinformations dont ils ont besoin.Ilenvisage également d'yassocier lesgestionnaires de maisons-relais. L'événementiel réuni LUXEMBOURG Crééeenjuin, la plateforme LuxHappenings regroupe deslieux et desfournisseurs nécessaires pour l'organisation d'un événement. Elle ciblelesecteur professionnel, maisn'exclut paslesecteur privé., luxhappenings.lu Pasdepurificateursdans lesclasses LUXEMBOURG La question des purificateurs d'air est suiviedeprès par la Directiondelasanté et d'autres entités scientifiques, ont indiqué hier les ministres del'Éducation nationale etdelaSanté. Pour l'heure, rien ne prouve leur efficacité ouinefficacité pour lutter contre la propagation du Covid-19, ajoutentles ministres.L'utilisation de ces purificateurs d'airavaitété proposée par des parents notamment, comme alternative àl'aération des salles de classeencette saison. L'aérationdes salles de classe restelasolutionrecommandée.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :