L'essentiel Luxembourg n°3021 17 nov 2020
L'essentiel Luxembourg n°3021 17 nov 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3021 de 17 nov 2020

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Edita SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 4,8 Mo

  • Dans ce numéro : SpaceX, le nouveau taxi de l'espace.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 Luxembourg MARDI 17 NOVEMBRE 2020/LESSENTIEL.LU Vite lu Mesures pour les seniors LUXEMBOURG À la demande du CSV, les députés débattront aujourd'hui de mesures pour les établissements de personnes âgées. Dans le cadre de la crise sanitaire, le parti d'opposition veut une stratégie de tests. Nouveau réseau du bus LUXEMBOURG La réunion publique sur la réorganisation du réseau RGTR pour la région d'Ettelbruck aura lieu dès 19 h demain, celle de Wiltz le 25 novembre, de Remich le 26, et de Hesperange le 9 décembre., transports.lu Retard dans le traçage LUXEMBOURG Face au retard constaté lors du contact-tracing, la Patiente Vertriedung demande au ministère de changer de procédure, afin que seul le numéro de contact de la personne positive soit nécessaire. La recherche avance LUXEMBOURG Des scientifiques du Luxembourg Institute of Health (LIH) ont identifié comment les interactions mitochondriales peuvent aider à distinguer les cellules nerveuses des patients atteints de la maladie de Parkinson, de celles de patients sains. LUXEMBOURG Xavier Bettel, Premier ministre, et Paulette Lenert, ministre de la Santé, ont convoqué la presse ce midi, à l'issue d'un Conseil de gouvernement extraordinaire. Officiellement, il s'agit de « faire le point sur la situation face au Covid-19 », alors que dixdécès ont encore été recensés hier. Le Luxembourg restera-t-il l'un des seuls pays d'Europe à Le Luxembourg ouvert n'affole pas la police des pays voisins LUXEMBOURG Non confiné, le Grand-Duché n'est pas un souci majeur pour les forces de l'ordre des pays voisins. Le gouvernement va débattre de la crise échapper au reconfinement ? Des mesures plus strictes vont-elles être prises ? Le ministère de la Santé ne s'est pas avancé sur le sujet. D'autres sources proches du gouvernement évoquent plutôt une discussion entre les ministres sur le processus législatif, rappelant notamment que le couvre-feu en vigueur prenait fin le 30novembre. Les attestations contrôlées par les forces de l'ordre françaises n'ont plus de valeur après la frontière. « Bon sens et cas par cas ». C'est la logique du chef d'escadron du Groupement de gendarmerie de la Moselle, Philippe Dasquié, pour gérer les flux entre une France confinée et un Luxembourg ouvert. « Cela ne nous complique pas la tâche », assure-t-il. Aller au Luxembourg n'étant pas un « changement de région », les gendarmes jugent de la distance. Une personne qui fait 60 km pour faire des courses au Luxembourg sera verbalisée (135 euros), mais pas un frontalier qui en profite pour faire ses courses, ni un français vivant près de la frontière pour qui les commerces luxembourgeois sont les plus proches. Comme vendredi dernier (16 PV) ou le 11 novembre, les contrôles sont réguliers et ciblent aussi la menace terroriste. Les opérations de la police de Longwy ne sont elles pas ciblées sur la frontière. « Les attestations n'ont de valeur que sur le territoire français », rappelle le commissaire Vincent Le Borgne. Et difficile de prouver ce qu'une personne a fait au Luxembourg. En Belgique, « il n'y a aucune interdiction de se rendre ou de 10morts du Covid, un record en 24h LUXEMBOURG Les autorités ont enregistré dix décès en 24heures, liés au coronavirus, portant le total à 236 depuis le début de la pandémie, selon le bilan publié hier soir. Il n'y avait jamais eu jusqu'alors plus de huit morts en une journée (11avril, 11 et 13novembre). Dans le même temps, sur les 797tests réalisés, 164résidents sont positifs (20,58% de positivité). 211personnes sont hospitalisées (dont 46en soins intensifs) et 25 pour suspicion d'infection au virus. Préfabriqué au Nordstad-Lycée ERPELDANGE-SUR-SÛRE Les 571élèves du Nordstad-Lycée et leurs profs sont à l'étroit dans les locaux actuels. En attendant l'entrée en fonction d'un nouveau complexe scolaire en 2026, un grand préfabriqué permettra au NOSL de démarrer plus tôt son activité, à Erpeldange-sur-Sûre. revenir du Grand-Duché », rappelle Michaël Collini, chef de corps de la zone de police Arlon/Attert/Habay/Martelange. Les 24 PV dressés la semaine passée ne sanctionnaient que des infractions au couvre-feu, au port du masque ou des rassemblements. Et quand des contrôles d'alcoolémie ont lieu sur des axes vers le Luxembourg, c'est « parce qu'ils sont fréquentés ». En Allemagne, les frontières belge et luxembourgeoise sont surveillées de façon « classique » avec un focus sur les règles sanitaires, notamment dans les gares et les trains. La semaine dernière, la police de Trèves a relevé 153 défauts de masque, et dressé deux amendes. NICOLAS MARTIN Il n'est pas exclu d'accueillir des patients Covid des pays voisins. Des Belges soignés au Luxembourg ? LUXEMBOURG Lors de la première vague de l'épidémie, le Luxembourg avait soigné des patients venant de l'étranger, où les hôpitaux étaient débordés. Interrogés sur la possibilité d'accueillir des patients belges, les ministères luxembourgeois des Affaires étrangères et de la Santé ont indiqué que « si les capacités du système hospitalier le permettent, le gouvernement est prêt à aider les pays voisins à prendre en charge les patients atteints de Covid-19 ». Des échanges étroits ont d'ailleurs lieu avec le gouvernement belge.
MARDI 17 NOVEMBRE 2020/LESSENTIEL.LU Luxembourg 3 Les communes paieront la taxe LUXEMBOURG La Cour constitutionnelle a donné raison à l'État face à deux communes. Leudelange et Niederanven contestaient leur participation au paiement de la taxe professionnelle. Mais le dispositif est conforme à la Constitution, a estimé l'institution judiciaire. Masques gérés par une ASBL Les stocks étaient gérés par la cellule logistique du ministère. LUXEMBOURG Le ministère de la Santé a annoncé hier la création de l'ASBL Groupement des hôpitaux aigus. Sa principale mission sera la reprise et la gestion dynamique du stock national d'équipements de protection individuelle et de dispositifs médicaux, dans le cadre du Covid-19. Ceci pour assurer « des meilleures gestions des commandes et coordination au niveau national ». La bombe est passée par le centre-ville de Luxembourg LUXEMBOURG Un explosif, avec lequel des terroristes iraniens planifiaient un attentat en France en 2018, aurait changé de mains dans la capitale. Les autorités luxembourgeoises ont contribué à empêcher un attentat terroriste en France en juillet 2018, ont confirmé hier les ministères des Affaires étrangères et de la Sécurité intérieure, dans une réponse à une question parlementaire soulevée par l'ADR. À l'époque, trois terroristes présumés avaient pu être arrêtés en France et en Allemagne, comme l'a rapporté le quotidien allemand « Die Welt » en octobre dernier. Le SREL a comblé une faille dans ses fichiers LUXEMBOURG Un fonctionnaire qui voulait postuler au Service de renseignement de l'État (SREL), via une candidature spontanée, est parvenu à se procurer une liste des collaborateurs, qui effectuent des missions parfois sensibles. Leurs identités doivent rester secrètes et sont théoriquement accessibles uniquement via le serveur informatique interne. Le postulant a brandi son fichier pour prouver qu'il avait les capacités d'intégrer le service. Mais la liste de 80noms comportait des erreurs, a indiqué hier le Premier ministre, Xavier Bettel, en réponse à une question de Fernand Kartheiser. L'affaire pointe bien certaines « faiblesses » au niveau de la sécurité, reconnaît le chef du gouvernement, qui affirme qu'elles ont été corrigées depuis cet épisode. Les malfaiteurs s'étaient retrouvés dans la capitale en juin 2018. Ils prévoyaient de faire exploser une bombe à Villepinte, au nord de Paris. Leur cible était le rassemblement annuel Un débat sur la direction de lycées LUXEMBOURG Face à la contestation générée par le projet de loi sur les lycées spécialisés, qui ouvrirait notamment les postes de direction à des candidats du privé, le ministre de l'Éducation nationale a Des lycées spécialisés tels que l'école hôtelière sont concernés. décidé de temporiser. Le texte a ainsi été retiré de l'ordre du jour de la séance parlementaire de demain, pour « permettre au débat de se dérouler dans la sérénité qui s'impose », note le ministre. Il a aussi rappelé que le champ d'application de la loi est limité à quatre lycées spécialisés. Les étrangers mieux intégrés LUXEMBOURG Les non-Luxembourgeois sont mieux intégrés qu'il y a cinq ans, a indiqué l'Asti, se basant sur l'étude « Migrant Integration Policy Index 2020 ». La politique d'intégration est passée d'à moitié favorable (54/100), à légèrement favorable (64/100). Le Grand-Duché a le plus grimpé dans l'échelle de l'indice. Mais il a de piètres résultats dans la mobilité à l'emploi car la reconnaissance des diplômes n'est pas facilitée. du Conseil national de la Résistance iranienne, auquel 25 000 participants devaient prendre part. Une attaque qui Une réponse des parents d'élèves LUXEMBOURG Après la réponse du ministre de l'Éducation nationale, les parents d'élèves de « Covid in Schools » ont encore envoyé une lettre. Ils pensent que les récentes mesures à l'école vont dans la bonne direction, mais veulent aller plus loin. s'inscrit dans le cadre de la persécution systématique des membres de l'opposition iranienne. La bombe, retrouvée lors de l'arrestation, aurait préalablement changé de mains dans l'enceinte du supermarché luxembourgeois Alima, rue Aldringen, le 28 juin 2018. La police luxembourgeoise aurait observé la rencontre entre malfaiteurs pour la remise de l'objet. Parmi les trois personnes appréhendées se trouve un diplomate iranien. Selon ses déclarations, le gouvernement luxembourgeois ne prévoit aucune sanction contre l'Iran. Après les faits, deux citoyens iraniens ont été inscrits sur la liste des terroristes de l'Union européenne. MIRIAM MEINECKE Des jeunes ont été rackettés LUXEMBOURG Au moins trois agressions et scènes de racket ont eu lieu dimanche au Luxembourg. À Esch notamment, des jeunes menacés par un couteau ont dû donner leurs vestes et leur GSM aux agresseurs. Attaque similaire dans le funiculaire du Pfaffenthal, où un adolescent a été dépouillé sous la menace d'une arme blanche. Des appels à témoins ont été lancés hier. L'indice de la politique d'intégration a progressé de 10 points.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :