L'essentiel Luxembourg n°3013 5 nov 2020
L'essentiel Luxembourg n°3013 5 nov 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3013 de 5 nov 2020

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Edita SA

  • Format : (229 x 300) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 5,1 Mo

  • Dans ce numéro : les États-Unis à l'heure des comptes.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 Luxembourg JEUDI 5NOVEMBRE 2020/LESSENTIEL.LU Le blessédeVienne reste hospitalisé LUXEMBOURG L'étudiant luxembourgeois blessé à l'épaule lors de l'attaque terroriste de lundi soir à Vienne reste hospitalisé dans la capitale autrichienne. Il reçoit toujours La hausse duCovid aunimpact dans lesécoles et les lycées. Le Covidfaitdes nouveaux décès LUXEMBOURG Le bilan de la pandémie continue de s'alourdir avec quatre décès supplémentaires (portant le total à171) et 710résidents positifs sur 10835tests (6,53% depositivité) déclarés en 24heures, selon les chiffres publiés par les autorités hier. Le nombre d'hospitalisations aatteint un « record »  : 225 patients, dont 30 en « réa » et 17 pour suspicion d'infection. 22 personnes admises en plus àl'hôpital en 24 heures. des soins appropriés, mais ses jours ne sont pas en danger, aindiqué leministère des Affaires étrangères, qui suit l'évolution de la situationavec lesautorités autrichiennes. Des solutions à trouver àl'école LUXEMBOURG Le ministredel'Éducation nationale vient de mener une quinzaine d'heures d'entrevue avec les représentants des différents acteurs scolaires sur la situation Covid. Comme noté dans « L'essentiel » hier, le ministère se concerte aussi avec l'Inspection sanitaire pour résoudre des soucis, liésàlahausse des infections dans la population, comme la procédure d'envoi desordonnances de test. Mis sous pression par la deuxième vague de l'épidémie, une opposition quitire àvue et des soignantsinquiets appelantparfois au reconfinement, le gouvernement maintient son cap. « Aucun Conseil de gouvernement n'est prévu ce mercredi, ni jeudi. Le prochain devrait être le Conseil régulier de vendredi », assurait hier l'entourage du Premier ministre. Pas depoint presse non plus delaministre dela Santé. « Mais tout peut aller très vite ».SiXavier Bettel avait promis un « moment de vérité » cettesemaine...ilattendra. Une temporisation liée àla stabilisation decertains indicateurs  : le tauxdepositivité, la Unehausse de 39% des infections LUXEMBOURG La forte hausse depersonnes testées positives au coronavirusdelasemaine dernière s'est finalement établie à+39% par rapport àlasemaine précédente, selonlebilanpublié hier. Lenombre de cas s'est élevé à 4701, par rapport à 3388 précédemment. Le nombre de contacts identifiés aaussi augmenté, pour se situer à12562 (+26%). La moyenne d'âgedes personnes positives est passée de 40,3 à 41,2ans. Le nombre de tests a été de 76 614, contre 61109. Dimanche dernier, le présence de traces du virus dans les eaux usées ou la situationdans les hôpitaux.Des éléments « monitorés 7 jours La semainedernière,76614 tests ontété effectués. pays comptait 8224 infections actives, contre 4683 le dimanche précédent. Quatorze nouveauxdécès sont àdéplorer. La moyenne d'âge des personnes décédées est de 82ans. Les 15 à 29ans sont toujours les plus touchés par les infections, suivis des 45à59ans et des plus de 75 ans. Le taux des contaminations, dont la source n'est pas clairement attribuable, reste élevé. Vu le nombre d'infections, l'identification de leurs sources n'est actuellement pas toujours possible, indiquent lesautorités. Prêt àdégainer de nouvelles mesures, sans se précipiter LUXEMBOURGLapression monte,mais pourl'heure, le gouvernement temporise sur de nouvellesmesures, sansles exclure. Des séances publiques et votespar visioconférence ? LUXEMBOURG Permettre à un député en quarantaine de participer etvoter àdistance lors d'une séance plénière estenvisagé. La Chambre aexaminé hier la note qui en aétudié l'opportunité,les aspectstechniques et législatifs. Selon la Constitution, « la Chambre ne peutprendre de résolutionque si la majorité de ses membres se trouve réunie ». L'opposition Paulette Lenert et XavierBettelnedévient pasdeleur ligne. doutequ'une réunion en visioconférence soit une « réunion » et donc que les députés àdistancecomptent dans les31nécessaires. La majorité estd'avis qu'il faut vivreavec sontemps. sur 7et24heures sur 24. Etil ne s'agit pas seulement du nombre lits en soins intensifs, mais aussidupersonnel disponible, avec les quarantaines ». Hier, lasituation était jugée encore « gérable ». Mais si un indicateur virait au rouge, « le gouvernement est prêt à réagir immédiatement », assure-t-on. Et cela même avant les « dix àquinze jours nécessaires pour mesurer les effets ducouvre-feu » en vigueur depuis jeudi dernier.Couvre-feurenforcé,confinementpartiel ou strict. « Les alternatives ne sont pas très nombreuses », admet-on. Les mesures suivantes sont donc dans lestuyaux, prêtes à être dégainées, etaucune option n'est exclue. En attendant, le gouvernement dit écouter les soignantsvia leurs représentants dans la cellule de crise, et les critiques de l'opposition sans toutefois s'y arrêter. « Mais tout le monde a conscience du fait qu'il yaune inquiétudeauseindelapopulation ». NICOLAS MARTIN
JEUDI 5NOVEMBRE 2020/LESSENTIEL.LU Luxembourg 3 La Caisse nationale de santé est tolérante pourles certificats. Lesdélais allongés parlaCNS LUXEMBOURG Face à l'allongement des délais d'émission d'ordonnances et de recommandations de la Direction de la santé, liées au Covid, la caisse maladie retiendra la date sur l'ordonnance même si elle est envoyée ultérieurement, précise le ministèrede la Sécurité sociale. Les employeursdoivent être plustolérants siles certificats arrivent plus tard,pourdes raisons non imputables au salarié. Ce dernier doit informer son employeur qu'il ne peut aller au travail. S'il n'est pas malade, un salarié en quarantaine ou isolement peut télétravailler, mais cela doit être conclu par écrit avec l'employeur. Dépôt des certificats d'incapacité de travail:, saisieCIT.cns@secu.lu Pas besoin de nouveau test avant de retournertravailler LUXEMBOURGCertains s'en étonnent, mais retourner au travail aprèsdix jours, sans nouveautestquand on aété infecté au Covid, estnormal. Il faut apprendre àvivreavec le virus, martèle-t-on depuis des mois. Pas simple dans les écoles. Dans les entreprises nonplus. Carles règles et leur cohérence échappent à certains. Une situation aggravée par les délais d'obtention de justificatifs qui s'allongent. « Comment se fait-il que plusieurs demes connaissances aient pu retourner au travail aprèsdix jours sans repasser le moindre test ? », signalait l'une de nos lectrices, citant l'exemple d'unepersonnequi s'estvu Camille Studer estdécédé PUB LUXEMBOURG Cofondateur du premier supermarché Cactus et à l'origine du grossiste La Provençale, Camille Studer est décédé hier àl'âge de 85 ans. Pâtissier deformation, il aaussi longtemps présidé la Fédération Saint-Hubert des chasseurs du Grand-Duché de Luxembourg (FSHCL). « L'essentiel » présenteses condoléancesàsesproches. Un long bus aprisfeu àBascharage BASCHARAGE Un bus àaccordéon apris feuhier boulevardJ.F.-Kennedy,àBascharage. Uninternaute asignalé l'incident à12h44, surlegroupeFacebook, Police Kontrol Luxembourg. La route a été fermée le temps de l'intervention menée par les secouristes deBascharage et Pétange. -PHOTO:LONE FAIRBEAR Après dixjours d'isolement, le risque de contagion est écarté. refuser uneordonnance de second test par son médecin malgrédes symptômes. « Si l'on est positif, il yades chances pour que dix jours plus tard on le soit encore. Mais ce que l'on aapprisduvirus permetdedire qu'aprèsdix jours,lepatientn'est plus contagieux », répond leministère de la Santé. Les membres du foyer se mettent, eux, sept jours en quarantaine. Rien d'anormal donc de retourner'fr. ? o 0 1.371C..fflt Lel, Ca.14.14.1, mLdegien.'15.14:24.9 CAMES CONCERTS HOTELS 4.d SHOWS In Ili RESTAURANTS gok Tj BARS au travail sans nouveau test après l'isolement. « Nous ne le recommandons pas carcelane fait pasdesens ». En cas de contact (faceàface plus de quinze minutes ou contact physique nonprotégé) avec une personne infectée, « il faut se mettre en quarantaine sept jours àcompter du dernier contact. Onsesignale via un formulaire àlaDirection de la santé pour recevoir une ordonnance en vue d'un test au 6 e jour, précise le ministère. S'il est négatif, la quarantaine est levée ». Le non-respect de l'isolement (ou quarantaine) est passible d'une amende de 100à500 euros.Maisleministère mise surtout sur le sens des responsabilités de chacun. NICOLAS MARTIN ETMATHIEU VACON 111011DMFL(S-1,1X,LIXENBC I 1ADNI2010.1 1 I TICKEIRECICHKILI I f 5) CI



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :