L'essentiel Luxembourg n°3007 28 oct 2020
L'essentiel Luxembourg n°3007 28 oct 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3007 de 28 oct 2020

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Edita SA

  • Format : (229 x 300) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 7,3 Mo

  • Dans ce numéro : Emily va bientôt devenir maman.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 Luxembourg MERCREDI 28 OCTOBRE 2020/LESSENTIEL.LU ow « Je comptesur la solidarité de vous tous afin quenous puissions maîtriser au mieuxcette deuxième vague ». -PHOTO : COUR GRAND-DUCALE Le Grand-Ducappelle àlimiter lescontacts LUXEMBOURG Dans un contexte où les contaminations au Covid-19 augmentent fortement, le Grand-Duc Henri s'est adressé àlanationhier. « Ce qui me préoccupe particulièrement est le fait qu'il yait eu des infections au seindes hôpitaux,où du personnel aété infecté. À ceci s'ajoute la nouvellequ'il y aenmême temps une recrudescence d'infections dans les maisons de retraite et de soins », asouligné le souverain dans son allocution, évoquant « Le chaos règneàl'école, les enseignantsfont ce qu'ils peuvent, mais les procédures ne sont pas claires et le ministre minimise. Il n'y a plus de transparence sur lescas.Beaucoup d'enseignants sont en quarantaine ou en maladie et ne sont pas remplacés », lance Patrick Arendt, président du syndicat SEW/OGBL (au fondamental). En l'absence de nouvelles chaînes d'infection àl'école, Claude Meisch, leministre de l'Éducation nationale, s'était voulu assez rassurant lundi, n'imposant pas derestrictions générales en vuedelarentrée des vacances de Toussaint. Il une situation « tendue » dans le secteur de la santé. Alors que le couvre-feuseradécrété cette semaine, le Grand-Duc estime qu'il « est indispensable de limiter au strict minimum les contactssociaux ». « Lesrestrictions qui limitent notre vie quotidienne et nos libertés sont des mesures exceptionnelles qui ne se prennent pasàla légère. Mais elles sont actuellement nécessaires et adaptéesdans la luttecontrela pandémie », a-t-il ajouté. Visites interdites dans leshôpitaux LUXEMBOURG Si vous avez un proche hospitalisé à Luxembourg aux Hôpitaux Robert- Schuman (HRS), c'est-à-dire Kirchberg, ZithaKlinik et CliniqueSainte-Marie, lesvisites seront interdites dès demain, hors cas particuliers (pédiatrie, gynécologie et pour les patients en phase critique). Une mesure prise « au regard de la situation ». « Nousavons l'obligationdeprotégerles patients, les proches, le personnel, vos proches et vous-mêmes », ainsisté le Dr Claude Schummer, directeur généraldes HRS. LUXEMBOURG L'augmentation automatique des salaires et des pensions « n'interviendra pas avant la mi-2022, au plus tôt », aindiqué le député André Bauler, président de la commission des Finances. Jusqu'à présent, l'index était prévu pour la fin Prèsde10000 infections actives 114 personnes hospitalisées, dont 16 en soins intensifshier. L'index n'arrivera pas avant 2022 2021, mais la crise l'aretardé. Leralentissement économique entraîne en effet une faibleinflation, proche de zéro en cette fin d'année etprévue àpeine audessus de 1% l'an prochain. Ladernière indexation des salaires avait été déclenchée le 1er janvier. LUXEMBOURG Aucun nouveau décès lié au Covid-19 n'a été annoncéhier parles autorités. Une bonne nouvelle dans un contexte d'accélération de l'épidémie. Le nombre de contaminations en 24heures reste élevé (485)maismoins important que la semaine passée, comme le nombre de tests, 8863 hier.Letaux de positivité s'établit à5,47%,contre 10% dimanche. Côté hospitalisations, 114 étaient recensées, dont seize en soins intensifs. 21 patients suspectés d'être infectés sont pris en charge. Le Luxembourg comptait hier 9579 infections actives. Un pasvers la Constitution LUXEMBOURG Les députés de la commissiondelaRévision des institutions ont terminé une partie destravaux surlamodification de la Constitution, sur l'organisation de l'État, le Grand-Duc et le gouvernement. Letexte doit encore être analysé parleConseild'État, en attendant la troisième étapedelaréforme. « Lechaosrègnedanslesécoles » LUXEMBOURGSyndicats avaittoutefois annoncé desrecrutements d'urgence d'enseimant desmesures plusstrictes. makel, du SNE/CGFP, récla- d'enseignantsetparents gnants et de surveillants. Une inquiétude partagée et d'élèves s'inquiètent de la Pourtant, le constat de Patrick Arendtétait hier bien plus parents, perdus. Àl'instar de exprimée par de nombreux situationàl'école. alarmiste. « Nous ne sommes Nigel, père d'un élève deprimaire à Lintgen. Informé le pas experts pour dire quelles mesures adopter, mais ilfaut 22 octobre « par l'école et la une réaction ». « Les politiques maison relais » que son fils doivent décider,maisnousregrettons l'absence de concerta- employé de la maison relais avait été en contact avec un tion. Vu la situation, certaines testé positif, il s'étonnait du écoles ont de grandes difficultés àrépartirles élèves tout dire que les infections ne se manque de suivi. « Comment en respectant lesmesures barrières. Les enseignantsveulent un exemplecriant de manque répandent pasàl'écoledevant continuerl'école, mais ilssont de traçageetdeprocédures de inquiets », abondait Patrick Re- testsàl'école ? ». NICOLAS MARTIN « Défiorganisationnelplus que sanitaire » Le ministère del'Éducation nationale aconfirmé qu'au regard deschiffres, le défi àl'école està ce stade « plus organisationnel que sanitaire ». Il estime que les procédures définies depuis septembre sont claires etrappelle qu' « une équipe se consacrequotidiennement aux nouveaux cas et àleur suivi ». Lessyndicats d'enseignants et les parentsd'élèves sont inquiets et jugent la situation plus grave quecelledécritepar le ministre.
MERCREDI 28 OCTOBRE 2020/LESSENTIEL.LU Luxembourg 3 L'activité recule dans l'artisanat LUXEMBOURG La pandémie continue de gêner, pour certains métiers (mode,santé et hygiène et alimentation) même massivement, l'activité artisanale, aalerté la Chambre des métiers hier. Après une chute de l'indicateur d'activité del'artisanat de 24 points au cours du 2 e trimestre, celui-ci recule encore de8points au coursdutroisième. 10% des bons ont étéutilisés Lesbonsdevaientfavoriser le tourisme local au Luxembourg. LUXEMBOURG Au total, 67518bons d'hébergement de 50euros ont été effectivement utilisés, sur 730096 envoyés, soit untaux de9,24%, aindiqué hier Lex Delles, ministre du Tourisme. D'après lui, « 33%des hôteliers et 57%des propriétaires de camping ont indiqué avoir reçu davantage de résidents que les années précédentes ». Ces bons sont destinés àinciter les résidents et les habitants de la Grande Région àutiliser les structures touristiques dupays, frappées parlacriseduCovid-19. Lesvacances de Toussaint au soleil douchéespar le Covid LUXEMBOURGLes congés de la Toussaint n'endigueront vraisemblablement pas la chuteduchiffre d'affaires subiepar lesvoyagistes. Alors quetraditionnellement pour les résidents luxembourgeois, lesvacances de la Toussaint sont l'occasion de partir au soleil, cette année, avec la crise du Covid-19, les voyagistes fontgrisemine. Pour se remettre àflot, ces derniers ont d'abord tablé sur les vacances d'été puis celles d'automne, mais avec l'évolution de la pandémie, « les prévisionsn'ont pasévolué, souligne Fernand Heinisch, leprésident de l'Union luxembourgeoisedes agences de voyages (ULAV).Notre secteur s'attend àune perte de 65 à80% du chiffre d'affaires pour l'année LUXEMBOURG Face à la forte hausse descas de Covid-19,les nouvelles mesures du gouvernement seront soumises au Pasd'accord trouvé chez Saint-Paul LUXEMBOURG Avant une réunion de la dernière chance aujourd'hui, les partenaires sociaux n'ont pas trouvé d'accord dans la négociation d'un plan social au groupe Saint- Lesdestinationsausoleilétaient d'habitudeprisées en automne. votedes députés cet après-midi. Ainsi, il yaura uncouvrefeu de 23h à 6h, jusqu'au 30novembre inclus, avec des Vote des nouvelles mesures L'ensembledupayssera soumis àuncouvre-feu entre 23 het6h. Paul. Il vise 74salariés. Faute de conciliation,ladirection pourra procéder aux licenciements, note le LCGB, « mais chacun pourra être contestédevantles juridictionsdetravail ». exceptions pour certains déplacements. Comme lors du confinement, « iln'est pasprévu de devoir se doter d'un justificatif », confie le ministère d'État à « L'essentiel ». Il sera possible d'accueillir seulement quatreinvités chez soi,les rassemblements de plus de 100personnes seront interdits, deslits de réserve sanitaire seront créés dans les hôpitaux. Les textes prévoient aussi de passeràla semainede60heures dans certains secteurs d'activités et recruter desremplaçants dans l'enseignement. La police àl'affût desfêtes illégales LUXEMBOURG Suiteàla fêteillégale interrompuele18octobre àBockholtz (Parc Hosingen), lesforces de l'ordre veillentau grain. « La police est présente sur tout le territoire, et notamment les vendredis etsamedis soirs. Ceciàdesfins préventives, mais aussi pour être rapidement sur place etpouvoir intervenir en casdebesoin dans le cadre defêtes illégales », précise-t-elle. Ne pouvant être partout, elle précise que ses agents se rendent « sur les lieux lorsque des riverains ou d'autres témoins rapportent des manquements aux mesuressanitaires (outoutes autres dispositions légales) ». 2020 ». Selon lui, les vacances qui démarrent samedi et se terminent le dimanche 8novembre nepermettront pas deredresser la barre. « Les destinations habituellement prisées telles que les îles Canaries, le Portugal, la Tunisie sont ouvertes, mais les réservations ne suiventpas », explique-t-il. Il faut dire que les destinations soleil sont aussi enpartie, comme leLuxembourg et ses voisins, touchées par des restrictions enconstante évolution. Ainsi, Madère, au Portugal, demande actuellement un test négatif pour pouvoir y entrer, tandisque trois régions du nord dupays sont reconfinées. La Tunisie aussi demande aux voyageurs de montrer patte blanche. Certaines régions de Grèce et d'Italie sont soumisesàuncouvre-feu. L'Espagne également, àl'exceptiondes îles Canaries… Fernand Heinisch voit le bout dutunnel « au printemps prochain. Onattend le vaccin contrelecoronavirus, je pense que c'est la conditionpourque notre secteur puisse véritablement redémarrer ». SÉVERINE GOFFIN File monstre àla station de test JUNGLINSTER Ils étaient trop nombreux à vouloir se faire tester au Covid lundi, àla station drive-in des Laboratoires réunis de Junglinster. Les employés ont même dû la fermer vers 15h40, au lieu de 16h, car lafile d'attente gênait la circulation. Le bouchon avait atteint laN11 toute proche, et les bus s'étaient arrêtésenprovenancedelazone industrielle adjacente. Il n'est possible d'y être testé que sur ordonnance de 7à16 hensemaine et de 7h à10h30lesamedi. Le drive-indelastation de test de Junglinster pris d'assaut.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :