L'essentiel Luxembourg n°3004 23 oct 2020
L'essentiel Luxembourg n°3004 23 oct 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3004 de 23 oct 2020

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Edita SA

  • Format : (229 x 300) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 9 Mo

  • Dans ce numéro : jeunes pilotes en route pour l'opération.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
4 Luxembourg VENDREDI 23 OCTOBRE 2020/LESSENTIEL.LU « LeLuxembourgpeutperdregros » LUXEMBOURGLeministre des Affaires étrangères, Jean Asselborn, fait le point sur la problématique de la fermeture des frontières. Du mieuxpourla Sécurité sociale LUXEMBOURG La situation présentée jeudi par Romain Schneider, ministre de la Sécurité sociale, est moins grave Lescomptesrestent dans le vert en 2020. Jean Asselborn échange souvent avec seshomologues. IciàSchengen avec l'AllemandHeiko Maas. que celle anticipée en juin. Le solde de l'institution devrait rester excédentaire fin 2020, à 895millions d'euros,aulieude 162millions. Les comptes devraient même rester positifs jusqu'en 2024, selon les prévisions actuelles. Le budget2021de la Sécurité sociale a aussi été présenté, avecune contribution de 3,87milliardsd'eurosdelapartdel'État. Le plus gros poste de dépense reste l'assurance pension (1,9milliard) devant l'assurance maladiematernité (1,3milliard), selon les chiffresduministre. DUDELANGE Un feu de véhicule, garé sur leparking de la gare de Dudelange, s'est produit mercredi soir. L'incendie a été signalé « L'essentiel »  : Comment négociez-vous avec vos homologues pendant la crise sanitaire ? Jean Asselborn, ministre des Affaires étrangères : Avec le confinement en début de pandémie, les entrevues physiques ont été largement remplacées par des vidéoconférences. Aujourd'hui, il yadavantage d'entrevues avec présence physique, mais le recours à d'autres moyens de communication reste important.Les contactssefont aussi bien avec les gouvernements qu'avec les entités fédérées, comme lesLänderallemands. Quelles sont vos craintes quantàla librecirculation ? Une deuxième phase de crise porte surl'introductionderestrictions aux voyages, comme les obligations de quarantaine. Heureusement, nos pays voisins ont introduit de nombreuses exceptions et je les en remercie. Auniveau paneuropéen, je vois un risque que le droit àla libre circulation prévu dans les traités soit mis en cause. Je ne me lasserai jamais de répéter qu'un virus ne peut être arrêtépar desrestrictions. Est-ce le retour des frontières ? Combattre une pandémie ne sauraitallerdepairavec un replinational.Ilfautaucontraire mettre en place une coopération étroite, notamment au niveautransfrontalier. Je vois un risque dedégradation de l'esprit Schengen, avec la conscience de l'existence d'une frontière quiseréinstalle dans les esprits. Ilfaut éviter qu'un changement de mentalité ne s'installe dans la durée. Peu de pays auraient plus àyperdre queleLuxembourg. Chaque pays aédicté ses propres restrictions, rendant l'ensembleillisible... La Commission européenne a très tôt essayé de recommander aux États membres d'adopter des approches communes. Mais ils continuent à définir leurs propres règles. Il faut se mettre d'accordsur des critères pour évaluer les situations épidémiologiques dans lespaysetles régions. La crise a-t-elle révélé que le Luxembourgétait trop dépendant delalibre circulationdes frontaliers ? La crise amis sur le devant de la scène ce qui était déjà bien connu. Les flux de frontaliers illustrentàquel point l'interdépendance entre le Grand-Duché et ses régions voisinesest extrêmement forte. Elle estappelée àlerester et ce n'est certainement pas une mauvaise chose ! La libre circulation des personnes en est la condition indispensable. Si ce principe atraversé une mauvaise passe, je reste néanmoins optimiste que l'Europe va pouvoir se ressaisir.Demon côté, j'ytravaille tous les jours. RECUEILLI PAR JOSEPH GAULIER Plusieurs véhiculesincendiés surunparking àDudelange Attention àbienchoisir son chien LUXEMBOURG Adopter un animal, ladémarche est louable. Mais privilégiez de le faire au Luxem- appeléàlavigilance. Les vétérinairesont bourg. C'est lemessage relayé jeudi par l'Administration des services vétérinaires. Même en cas d'achat. Les autorités ont détecté,ces derniers temps,sur certains animaux concernés, des « anticorps insuffisants contre la rage ». En particulier viades filières « en provenance deRussie, du Belarus et d'Ukraine ». « Ilest conseillé d'être vigilantencequi concernela provenance et les documents accompagnant lesanimaux et de choisir, si possible, un animal d'un pays autre queles pays précités ». Un travail évolutif Jean Asselborn est en poste depuis 2004. « En seize ans, le monde, l'Europe et le Luxembourg nesont pas restés figés sur les développements politiques, dit-il. En 2004, après la guerre d'Irak, l'élargissement de l'UE, puis le rejet du Traité constitutionnel en2005 par laFrance et les Pays-Bas, on ressentait de l'espoir. Depuis la crise migratoire de2015, le Brexit et l'élection de Trump,lapeurdel'avenir s'est installée ». Pour autant, « le découragement enpolitique est synonyme de fatalisme et d'abandon. Il faut surmonter cet état d'âme ». vers 21 h30. Quand les pompiers et forces de l'ordre sont arrivés sur place, les flammes s'étaient déjà répandues aux deux voituresvoisines.Unautre véhicule du parking aété légèrement endommagé. Selon la police, il pourrait s'agir d'un incendie criminel. Condamné pour lesvidéosvolées ESCH-SUR-ALZETTE Un homme de 41ansaécopé jeudid'unan de prison avec un sursis probatoire, pour avoir pris en cachette des vidéos debasketteuses dans leurs douches.Les faits s'étaientdéroulés en 2015 dans des vestiaires pour femmes àEsch-sur-Alzette. Il était monté sur le toit du bâtiment pour réaliser ses films. Il n'en était pas àson coup d'essai, puisqu'une perquisition avait permis demettre la mainsur d'autresvidéosréaliséesprécédemment.
Jusqu'à Les A e tot I. éadea x-annivers ire Chèque cadeau c d7, - offerts par tranche de) 5004 d'achats Offre valable sur tout le magasin (hors prestations). 50%.ise CE Le confort pour tous LUXEMBOURG Cagnottage tout le ok magasin XIsur avec la carte (au lieu Buy Way. de 2%) (et uniquement la carte Buy Way) Sélection d'articles sur une signales en magasin » d r S..g T. -'S I ir NTAINES* DE CADEAUX eFERTS OUVERT LES DIMANCHES 25/10 et 08/11 de 14h à 18h,., 0 o OUVERT  : DU LUNDI AU VENDREDI DE 10H À 19H. LE SAMEDI DE 9H À 19H. DU 14 AU 27 OCTOBRE 2020 Z CONFORAMA LUXEMBOURG/296 ROUTE D'ARLON/L-8010 STRASSEN/+352 31 91 11 WWW.CONFORAMA.LU e



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :