L'essentiel Luxembourg n°2996 13 oct 2020
L'essentiel Luxembourg n°2996 13 oct 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2996 de 13 oct 2020

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Edita SA

  • Format : (229 x 300) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 4,6 Mo

  • Dans ce numéro : drôle de douche à l'entrée d'un bar.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 Luxembourg MARDI13OCTOBRE 2020/LESSENTIEL.LU « Nous n'allonspas changer lesmesures tous lesjours » LUXEMBOURGLaministre de la Santé, Paulette Lenert, exclutpourlemomentde nouvellesmesures malgré le net rebond de l'épidémie. Avec plus de 1200 cas et neuf décès depuis le1er octobre, l'épidémie de Covid-19 a pris un nouvelélanauLuxembourg. Une cinquantaine de personnes étaient hospitalisées hier enlien avec levirus et desfoyersd'infectionont été détectés en milieu « universitaireetprofessionnel ». Interrogéehier par « L'essentiel », la ministre de la Santé, Paulette Lenert, s'est montrée fataliste sur cerebond. « C'est ce que tout le monde avaitprévu pour cette période de l'année », évoquant commecauses Le gouvernement de Xavier Bettel et Paulette Lenert est surses gardes, maisn'envisage paspourl'heuredenouvelles restrictions. « la reprise des activités àla rentrée, davantage de fragilité des personnes (avec la baisse des températures), une certaine lassitude etunregain des activités en intérieur ». Paulette Lenert, qui précise que les personnes décédées récemment étaient « âgées », admet que leministère « fait des évaluations, repasse tout au crible ». Mais elle ne souhaite LUXEMBOURG La pandémie n'a pas épargné les structures d'hébergement pour personnes âgées. Sur pas, àcestade, de nouvelles restrictions régulières. « Nous n'allons pas changer lesmesurestousles jours comme dans d'autres pays. Ceserait contre-productif », dit-elle, appelant surtout les gens « à limiter les contactsaumaximum ». Les laboratoires constatent une haussedelademande de tests, hors dépistage àgrande échelle. LeDrBernard Weber, CEO des Laboratoires réunis, admet que « Les files d'attente s'allongent,maispas les délais de résultats ». Caroline Scheiber, biologiste aux Laboratoires Ketterthill, refuse de parler de « vague », soulignant les variations entreles jourset les « séries d'analyses ». Pour elle, les tests en hausse des cas contacts ontunimpact. THOMAS HOLZER ETNICOLAS MARTIN La récente augmentation des cas de Covid-19 est-elle de nature àvousinquiéter ? Yasmine, 41ans « On est forcément inquiet avec la hausse des cas. Mais je pense que c'est aussi dûaufait que le Luxembourg teste nettement plus ». Tristan, 19 ans « Je nesuis pas inquiet, c'est partout pareil. Je suis étudiant àValence,enEspagne. C'estpire qu'au Luxembourg, où c'est mieux géré ». La Chambre fait sa rentrée en plénière LUXEMBOURG Les séances plénières reprennent aujourd'hui pour les députés. Crise oblige, celles-cirestentdélocalisées au Cercle Cité. Le Covid-19 restera omniprésent dans les débats, C'estdésormaisauCercle Cité que lesdéputés se réunissent. avec le discours surl'étatdela Nation, prononcé aujourd'hui parlePremier ministre, Xavier Bettel. Il devrait largement évoquer la crise sanitaire et économiqueettenter de tracer des perspectives pour l'avenir. Demain se tiendra un autre moment attendu, la présentation du budget2021. Fernand Etgen, président de la Chambre, adressé hier unbilan de l'année écoulée, en revenant notamment sur les dispositions spéciales prises par la Chambre, comme les vidéoconférences et le déménagementauCercleCité. « Je suis mitigée. De toutefaçon, on ne peut pas l'éviter. On ne peut empêcher les gens deseretrouver. Il faut juste respecterles gestes barrières ». Stefanie, 33 ans Les maisons de retraite déplorent 68 décès du Covid Unisensoutien aux Arméniens LUXEMBOURG Après une mobilisation le5octobre aux trois frontières,des manifestantsse sont réunis hier devant l'European Convention Center au Kirchberg, dans la capitale. Ils ont fait entendre leur voix et affiché leur soutien auxArméniens en marge du conflit qui se tientauHaut-Karabakh, entrel'Arménie et l'Azerbaïdjan. « Je ne suis pas encore inquiet. Car ici, la stratégie pour les tests est bien meilleure que dans d'autres pays,comme l'Autriche oùj'ai des amis ». Étienne, 28 ans Le chiffredujour 1 décès Le Luxembourg aannoncé hier avoir enregistré un décès supplémentairelié au Covid, soit le neuvième endouzejours et le 133 e depuis le débutdelacrise. En outre, neuf résidentsont été infectés, sur un total de 282 tests réalisés en 24 heures. 48 personnes étaient hospitalisées (contre 31vendredi), dont troisensoinsintensifs. Mieuxcontrôler l'argent liquide Un plafond va être fixé parlaloi. LUXEMBOURG Un projet deloi visant àmieux contrôler l'argent liquide venant de l'étranger aété déposé. Il renforce les contrôles etimpose une déclaration pour toute somme supérieure ou égale à 10000 euros qui passe par le Luxembourg. Les douanes auront davantage de moyens pour demander les justificatifs sur la provenancedel'argent. 5925 résidents, 313 ontété infectés par le Covid-19, selonles chiffresdonnés hier par la confédération Copas. Et 68 personnes en sont décédées, soit un peu plus de la moitié des 133victimes dans le pays. Des manifestants ont affiché leur soutien enversles Arméniens.
MARDI13OCTOBRE 2020/LESSENTIEL.LU Luxembourg 3 La détection d'explosifsaété renforcée àl'aéroport du Findel. Lesbagages bien sécurisés LUXEMBOURG L'équipement de traitement des bagages en souteest en cours de modernisation àl'aéroport du Findel. Deux nouvelles chaînes de manutentiondoivent renforcer la sécurité en matière de détection des explosifs, comme voulu par Bruxelles. Le déménagementdel'installations'est fait même de nuit,depuis deux ans. Un « immense défi technique » réalisé sans compromettre l'activité quotidienne, se félicite René Steinhaus, CEO de lux-Airport. Un plan faceàde nouvelles droguesaux effets ravageurs LUXEMBOURGFace àun marchéenpleine mutation, le nouveau plan antidrogue aété présentéhier. La cocaïneest la drogue dite « dure » la plus utilisée actuellement au Luxembourg,d'aprèsles autorités. Un gynécotrèscontroversé « L'essentiel » a fêtéses 13 ans DIFFERDANGE Pour les plus optimistes, le chiffre 13porte bonheur, et « L'essentiel » est de ceux-là. Hier, votre journal préféré afêté ses treize ans d'existence, dans ses locaux du 1535°C, à Differdange. Après avoir rappelé que la famille a bien grandi au fil des ans, accueillant uneradio après le journal papier etles sites web, le directeur, Emmanuel Fleig, apartagé un gâteau pour l'occasion. LUXEMBOURG Une Française s'est confiée dans « Le Monde » sur le combatqu'elle mène depuis 2018 contre ungynécologue, qui exercerait aujourd'hui au Luxembourg. Elle l'accused'avoirratéson opération de l'utérus, àl'hôpital de Montélimar. Dans un état critique, elle était ensuite restée plus d'un mois àl'hôpital à Lyon. Le coupleaporté plainte pour « blessures involontaires » et le gynécologue allemand a été placé sous contrôle judiciaire.Une juge se prononcera ces prochains jours sur son renvoi devant le tribunal correctionnel. Actuellement enregistré au collège médical du Grand-Duché et membre de l'équipe d'un centre de gynécologie àLuxembourg-Ville, il aété radié définitivement par l'Ordre des médecins français. Il n'a, de fait, plus le droit d'exercer en France. Décentralisation delaprise en charge, prévention en milieu scolaire, ouverture de « salles de shoot » et répression accrue : le cinquième Plan d'action national drogues illicites (2020-2024) aété présenté hier.Ilviseles nouvelles habitudes de consommation etde livraison. « De moinsenmoins de personnes vont voir le dealer au coin de la rue. Elles commandent sur Internet », explique Alain Origer, coordinateur national « Drogues ». Un phénomène qui a pris une nouvelle ampleur pendant le confinement, confirmePaulette Lenert, ministre de la Santé. Avec tous les risques que cela comporte. Les produits évoluent sans cesse, notamment les synthétiques. « Pour le cannabis, il peut s'agir d'une résine reconditionnéeoud'une herbe mélangée àdenouvellesmolécules », illustre Alain Origer. Un défi pour les autorités,qui font face à « un temps delatence » entre le moment où la substance devient tendance et le jour où les dégâts sont constatés. Les acteursimpliqués déplorent des substances vendues comme une certaine drogue, mais qui se révèlent être un composé de molécules plus toxiques. C'est le casdufentanyl, « 100 fois plus fort que la morphine dans certains cas », explique Alain Origer. Cet opioïde, utilisé enmilieu hospitalier, « trouve peu àpeu son chemin au Luxembourg ». « Le risque, c'estqu'un usager aille en discothèque, prenne une seule pilule et meure peu après ». THOMAS HOLZER Un déficit de 2,9 milliardsd'euros DUDELANGE Dans le Sud, la quantité de déchets encombrants aconnu une hausse significative. L'an dernier, les centresderecyclageduSud en ontrécupéré 10 500tonnes. Le coût du recyclage était de 2,3millions d'euros. Le syndicat intercommunal Step, quigère un centre à Dudelange et un àTétange, collecte 35,4 kilos d'encombrants par résident et par an. Or, ce type de déchet est LUXEMBOURG Le déficit de l'État s'est élevé à 2,9 milliards d'euros sur les huit premiers mois de 2020, contre un excédent de 613 millions l'an dernier, aindiqué hier le ministre Pierre Gramegna. Il avoulu rassurer en indiquant que les liquidités de l'État atteignaient 2,1 milliards d'euros. Le centrederecyclageainnové brûlé. Pour maîtriser le problème avec les citoyens, le centre accepte désormais de recycler des articles en plastique, comme des meubles de jardin,des seaux,des jouets… Le Step veut aider lescitoyensàmieux trier.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :