L'essentiel Luxembourg n°2991 6 oct 2020
L'essentiel Luxembourg n°2991 6 oct 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2991 de 6 oct 2020

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Edita SA

  • Format : (229 x 300) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 4,5 Mo

  • Dans ce numéro : un essai manqué pour le tramway.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 Luxembourg MARDI6OCTOBRE 2020/LESSENTIEL.LU MyGuichet.lu bat des records LUXEMBOURG Du 1er janvier au 31 septembre, My- Guichet.lu apassé lecap de 1,3 million de démarches administratives de citoyens et entreprises transmises à l'État. Ce chiffre aplus que triplé parrapport àlamêmepériode en2019, dû au besoin généré parleCovid. Vitelu Criminalité particulière LUXEMBOURG Lescambriolages dans lesvoituresetcaves ontété en hausse pendantlapandémie, note PhilippeSchrantz, directeur généraldelapolice. S'yajoutent lescas de non-respect desdispositionsCovid pour lesquellesles agentsont fait 12 000contrôles. La blockchain encadrée LUXEMBOURG Un texteinstaurant un cadrelégal pourl'émission de titres sous formedématérialisée acommencéàêtrediscuté.Il s'agit de la technologie blockchain. AndréBauleraété nommé rapporteur du projet de loi. Connaîtreses origines LUXEMBOURG La ministre de la Justiceprésenterademainle projet de loiorganisantl'accès à la connaissancedeses origines dans le cadred'une adoption ou d'une procréation médicalement assistée avec tiersdonneur. Ouverts une heure de plus ? LUXEMBOURGRepousser d'une heurelafermeture des restaurants et des bars, c'est ce qu'exige l'Horesca. Parmi lesrèglesdansl'Horesca:leport du masque, des tablesespacéesetlafermeture àminuit. « Au vu de la situationactuelle,laFédération nationaledes hôteliers,restaurateurs et cafetiers exige du gouvernement de permettre aux restaurants et cafés de pouvoir accueillir les clients jusqu'à une heure du matin ».C'estdans un communiqué diffusé hier matin que l'Horesca afait part de sa volonté. En raison de la pandémie de coronavirus, l'une des règles fixées parlegouvernement appliquéeausecteurest la fermeture obligatoire des établissements àminuit, sous peine de sanctions. Au vu de la météoqui se dégrade et « afin degarantir un service à l'intérieur avec un maximum de sécurité, l'Horesca est d'avis qu'il faudrait repousser l'heure de fermeture de minuit àune heure ». Les professionnels du secteur estiment qu'ils pourraient ainsi « mieux espacer l'accueil des clients etéventuellement proposer deux services en soirée ». Unetellemesurepermettrait aussi, selon eux, d'éviter les soirées « à domicile », qui ont lieu après lafermeture et représentent un risque plus évident de propagation du coronavirus. Cette prolongation de la durée d'ouverture serait « une bouffée d'oxygène indispensable » pour les établissements qui anticipent aussi les fêtes de fin d'année qui se profilent à l'horizon. La demande est « raisonnable » au vu de la situationsanitaire actuelle au Luxembourg, estime la Fédération nationale des hôteliers, restaurateurs et cafetiers. Contactépar « L'essentiel », le ministèredelaSantéaindiqué attendrelafin decette période de rentrée pour faire une évaluation delasituation, avant d'éventuellement adapter les mesures. MARION MELLINGER Prolonger d'une heure l'ouverture des bars etrestaurants : est-ce une bonneidée ? « C'est une bonne idée de prolonger. Ce serait bénéfique pour eux, ils auraientplusde clients. Puis minuit, c'estunpeu justepour un second service ». Magalie, 40 ans De nouvellesrègles plus contraignantes vont être mises en place. « Jusqu'àminuit ça suffit.Iln'y a pasvraiment de différencesic'est jusqu'à 1h.Je sais quetous les bars ne respectent pasl'heure de fermeture ». Alexandre, 24 ans Contraintes pour le travaildétaché LUXEMBOURG Les députés de la commission duTravail transposent une directive européenne surles travailleurs détachés. « Nous espérons voter le texte d'ici la fin de l'année », indique Georges Engel, président de la commission. La précédente mouture du texte avaitsubi cet été des critiques du Conseil d'État. La directive instaure de nouvelles règles contraignantes, enfixant un noyau dur derègles impératives enmatière de conditions de travailetd'emploi. « Je pensequ'il faut reprendre le coursdesavie, maisfaireattention et garder ses distances.Tant queles règles sont respectées, pourquoi pas ». Helenita, 35 ans LUXEMBOURG Il yaeu 127décès au Luxembourg depuis le débutdelapandémie de coronavirus, dont trois entre jeudi et hier. Les derniers remontaient au 17 août. « Les victimes avaient plus de 70 ans, confie Jean-Claude Schmit, directeur de la Santé, à"L'essentiel". Actuellement nous avons beaucoup d'infections chez les jeunes et inévitablementils entrent en contact avec des personnes plus âgées ». Selon lui, Gabriel, 18 ans « Ceseraitbien pour ce secteur qui n'apas eu beaucoupde clients pendantla crisesanitaire. Maisilyatout de même un risque d'infection ». Des nouveaux décès liés au coronavirus ce sont « des petits chiffres », puisqu'onparle d'un décès àla fois. Lors de la premièrevague, il yenavait des dizaines, plusieurs lors de la deuxième vague àlafin de l'été. « Ilyaune hausse des infections ces derniers jours,maisilnes'agit pas d'une troisième vague », précise-t-il. D'aprèslebilanpublié hier,26résidentsont ététestés positifs sur 424 tests réalisés. 24patients sont hospitalisés, dont deux en soinsintensifs.
MARDI6OCTOBRE 2020/LESSENTIEL.LU Luxembourg 3 Vite lu Surveillance précisée LUXEMBOURG L'avant-projet de loi sur lesfichiersdepoliceetles traitements de donnéesseradéposé en automne,aprécisé le ministre de la Sécurité intérieure. Idempourles amendements au textepour la vidéosurveillance. L'AFIest danslaplace LUXEMBOURG L'Alliance pour la financeinclusiveainauguréhier sonbureaudeliaison européen à Luxembourg. C'estlapremière présenceenEurope de l'organisation activedanslaréglementation d'inclusion financière. Sociétés cambriolées LUXEMBOURG Deux cambriolages onteulieu ce week-end dans des sociétésimplantéesdansdes zonesindustriellesàEchternachet Colmar-Berg,aindiqué la police hier.Des machinesdetravail et unevoiture ontété volées. Une nouvelleadresse LUXEMBOURG Lesservices de l'Officenational d'inclusionsociale (ONIS),duministère de la Famille et de l'Intégration,seront d'icidemain au 13c, ruedeBitbourg.Les numérosdetéléphone restent inchangés. La 5G inquiète, le secteur tente de rassurer le public Certains craignent qu'avec la 5G,les antennes se multiplient. LUXEMBOURGUndébatse tient aujourd'hui sur la 5G, qui inquiète beaucoup. 1594 logements abordables récents LUXEMBOURG Interrogé surlelogementabordable, le ministre Henri Kox arévélé que l'Association nationale dulogement àbon marché (SNHBM) aapporté 943 logements sur le marché de 2013à2019. Le Fonds dulogement ade son côté lancé 651 logements sur cette période. Il comptait, fin 2019, 1937 logements loués à des conditions sociales. Le trafic paralysé dès l'aube par desmanifestants RODANGE/LONGWY Plusieurs dizaines de personnes se sont réunies tôt hier matin, au niveau du rond-point entre laFrance etlaBelgique, quirelie la N804 et la N830 menant au Grand- Duché. Les militants pacifistes ont voulu faire entendreleur voixenmarge du conflit quienfle au Haut-Karabakh entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan. Ces membres deladiaspora arménienne ont bloqué le trafic sur le secteur des trois frontières une partie delamatinée pour sensibiliser àceconflitdéjàmeurtrier, alorsque les interventions diplomatiques delacommunauté internationale ont jusqu'ici échoué. « Nous voulonsunréveil de la communauté internationale, c'estuncri du peuple », ont confié desmembres du mouvement à « L'essentiel ». Lesmanifestants ont perturbéletrafic durant plus de trois heures danslesecteurdes troisfrontières. Pas encore déployée, la 5G suscite déjà des inquiétudes. Au point qu'une pétition publique réclamant l'abandon de son déploiement a obtenu plus de 4500 signatures, d'où la tenue d'un débat àlaChambredes députésaujourd'hui. L'impact environnementalet sur la santé inquiète certains, pas convaincus par les arguments mettant en avant l'améliorationdudébit,laréalité virtuelle oulatélémédecine. « Ce sont des milliers d'antennes qui fleuriront, s'alarme l'ancien député Déi Gréng Jean Huss. Elles seront présentestousles 100mètres ». « Nous continuons à déployer la4Getnous en profitons pour déployer la5G », affirme Jeannot Grethen, directeur business development et regulatory affairs d'Orange. L'émission d'ondes génère aussi des critiques. « Nous respectons scrupuleusement les valeurs autorisées », avance Jeannot Grethen. Ce qui ne convainc pas Jean Huss : « Des LUXEMBOURG Se basant sur un sondage effectué cet été auprèsdes élus locaux, le Syndicatdes villes et descommunes du Luxembourg (Syvicol) compte revoir une partie de son fonctionnement. 86% des élus interrogés estimentque le syndicat défend bien ou très bien les intérêts des communesetautant trouvent qu'il scientifiques ont démontré que lesondesavaient des effets négatifs sur nos cellules, d'où stress oxydatif pouvantprovoquer des troubles ou encore certains types de cancers ». La 5G n'est « pasjuste un problème sanitaire », selon le député DavidWagner(déi Lénk), pour qui « la digitalisation à tout-va pose des problèmes démocratiques, car les données sont contrôlées par quelques multinationales ». Il reproche augouvernement de se comporter « de manière naïve » enallant trop vite surle sujet. JOSEPHGAULIER ET MARINEMEUNIER Les secours pourront être appelésdel'autre côtédelafrontière. Une coopération transfrontalière MERTERT Les secours luxembourgeois pourront intervenir en Rhénanie-Palatinat lors de catastrophes ou d'accidents, et inversement pour les secours allemands, au Luxembourg. C'estlebut de la convention signée hier entre le land et le Grand-Duché. Ceci permettra aussideréduire les tempsd'intervention. Pour renforcer la coopération, un travail est en cours pour conclure unautre accord, qui doit déterminer la coopération entre les services d'incendie desdeux pays. Le Syvicolveutêtrela voix desélus locaux ason utilité pour leurproposer des formations. Mais le Syvicol veut agir davantage en tant que porte-parole des élus locaux. Lavieille revendication du Syvicol d'être systématiquement consulté pour tous les projets législatifs concernant les communes arecueilli 91% d'opinions favorables lorsdusondage.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :