L'essentiel Luxembourg n°2990 5 oct 2020
L'essentiel Luxembourg n°2990 5 oct 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2990 de 5 oct 2020

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Edita SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 3,5 Mo

  • Dans ce numéro : les crues ravagent tout sur leur passage.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
4 Luxembourg LUNDI 5 OCTOBRE 2020/LESSENTIEL.LU Vite lu +.- USE PqR MUNE r'DUERUt M MGGER ONS G-ESCH 4CHT 1111'1Erl 1 r1 1, IA 0/à a 1W-Iir Défendre le patrimoine LUXEMBOURG Des manifestants ont défilé samedi dans la capitale pour dénoncer la démolition du patrimoine architectural, à un rythme effréné selon eux. L'initiative était organisée par l'ASBL Industriekultur-CNCI. Poursuivis par la police DIFFERDANGE Deux pilotes de moto-cross roulant trop vite et sans immatriculation ont été poursuivis samedi après-midi à Differdange par la police. L'un s'est enfui et l'autre a été hospitalisé à Esch après avoir heurté un tronc, en voulant s'engouffrer en forêt. Quatre services migrent LUXEMBOURG La ville de Luxembourg a annoncé que les services imposition, médiateurs de chantiers, développement économique et intégration déménageaient cette semaine au 13, rue Notre-Dame. II 1 IMIlINlÎIII ! !ll III IIHoi tin Plusieurs communes veulent fusionner avec leurs voisines LUXEMBOURG L'État invite les plus petites communes à s'unir. Trois projets sont actuellement en route. 1. Les communes sont toujours invitées à fusionner afin d'atteindre la taille critique de 3000 habitants. Le ministère de l'Intérieur les accompagne dans leurs démarches pendant la procédure de fusion. Les projets « avancent bien quand les communes savent ce qu'elles veulent et qu'elles ont des projets communs », note Emile Eicher, président du Syvicol, syndicat des villes et des communes. « Il faut commencer par discuter de projets pas trop complexes, faciles à réaliser », insiste le bourgmestre de Clervaux. Il arrive que la fusion n'aboutisse pas faute d'entente entre les élus, mais Emile Eicher n'a « pas d'exemple de fusion qui se serait au final mal passée ». Actuellement, trois projets sont en route. L'union entre Wahl et Grosbous est en cours de finalisation. Paul Engel, bourgmestre de Grosbous, espère que le référendum pourra se tenir en 2021, mais il « ne veut rien presser ». À Waldbredimus, le nouveau bourgmestre, Thomas Wolter, a l'intention de poursuivre le projet d'union avec Bous, initié par ses prédécesseurs. « C'est Aider le logement abordable LUXEMBOURG Plus de 550millions d'euros seront investis lors des prochaines années Le plan a pour but de réguler la hausse des prix de l'immobilier. Ettelbruck pourrait intégrer la Nordstad. Ce serait la première fusion à cinq communes au Luxembourg. pour créer de nouveaux logements abordables, a indiqué vendredi le ministère du Logement. Actuellement, 3600 habitations de ce type sont en cours de réalisation dans 57communes. Le plan « En route pour un logement abordable au Luxembourg » concerne 308projets, réalisés par la Société nationale des habitations à bon marché (SNHBM) (à hauteur de 34%), le Fonds du logement (25%), les communes (21%) et des acteurs privés (20%). « Le parc immobilier public restera public ! », a rassuré Henri Kox, ministre du Logement. Au total, 4000 nouveaux logements répartis dans plusieurs zones du pays s'ajouteront d'ici 2024 aux 3600 « déjà conventionnés actuellement », a encore souligné le ministère. en discussion depuis 2018, j'aimerais que cela se réalise avant les élections de juin 2023 ». Plus au nord, le projet Nordstad entend réunir cinq communes (Ettelbruck, Erpeldange-sur-Sûre, Schieren, Diekirch et Bettendorf), pour former un ensemble de 25000 habitants. « Le processus a été ralenti par la crise, mais nous en avons profité pour peaufiner l'analyse », note Jean-Paul Schaaf, bourgmestre d'Ettelbruck, qui veut organiser un vote en 2022. JOSEPH GAULIER Deux autos l'une sur l'autre ESCH-SUR-ALZETTE Il ne s'agit pas d'un acte de vandalisme. Les deux voitures trônant l'une sur l'autre à Esch, près du commissariat, sont une œuvre d'art en prévision de l'ouverture à l'automne 2021 du lieu d'expo Konschthal.
LUNDI 5 OCTOBRE 2020/LESSENTIEL.LU Luxembourg 5 Poignardé deux fois puis opéré ESCH-SUR-ALZETTE Un homme a été retrouvé grièvement blessé à Esch-sur-Alzette, victime de deux coups de couteau lors d'une altercation, a indiqué la police vendredi. Le blessé a dû subir une intervention chirurgicale d'urgence. Une autre personne, qui avait essayé d'intervenir, a été légèrement blessée. Le suspect est en fuite. Bus renforcés à Luxembourg LUXEMBOURG Dès ce lundi, les lignes 12, 15, 23 et 24 des autobus de la ville de Luxembourg seront renforcés, afin de faire face à la demande accrue aux heures de pointe du matin et du soir., bus.vdl.lu PUB La photo de classe résiste à l’épidémie de coronavirus LUXEMBOURG La rentrée des classes a été différente cette année, même pour la traditionnelle photo. PROM WOCH du 5au11octobre 2020 Les articles sont disponibles dans nos magasins selon leur assortiment habituel et jusqu’à épuisement du stock. ΩFiletsdepoulet Cactus En libre-service soit 7,88/kg 2x260g 4 10 1+1 GRATIS Une école d'Esch-sur-Alzette a fait réaliser les photos en extérieur. De nombreux jeunes et enfants se souviendront longtemps de cette rentrée2020, avec l'épidémie de Covid-19. Comme des photos de classe, qui ne ressemblent pas à celles de l'an dernier. Les sourires et le moment de convivialité entre camarades se sont enfouis derrière les masques. Si certains établissements ont renoncé à l'événement traditionnel, d'autres l'ont maintenu. L'École privée Marie- Consolatrice a organisé la photo de groupe dehors, avec port du masque obligatoire. Le Lycée classique Fieldgen a aménagé un espace spécial, avec une entrée et une sortie. « Nous avons installé deux points photo pour séparer les groupes », détaille Renelde Urbain, la directrice. « Pour les photos de groupe, nous essayons de garder une distance de deux mètres entre les élèves ». Résultat ? Un cadre plus grand et de nombreux espaces entre les élèves. Malgré la disposition actuelle, il était important de préserver la tradition, selon Renelde Urbain. « Cela a toujours beaucoup de succès et c'est un très bon souvenir pour les élèves ». Les photos de classe devaient se dérouler deux jours après la rentrée, à l'École privée Sainte-Anne d'Ettelbruck, mais elles ont finalement été annulées. À la place, l'école a demandé aux élèves d'envoyer leurs propres clichés. « Ce sera plus simple pour faire les cartes que les élèves utilisent à la cantine et pour prendre le bus ». MARINE MEUNIER



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :