L'essentiel Luxembourg n°2977 16 sep 2020
L'essentiel Luxembourg n°2977 16 sep 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2977 de 16 sep 2020

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Edita SA

  • Format : (229 x 300) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 8,8 Mo

  • Dans ce numéro : des chambres d'hôtel désespérément vides.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 24 - 25  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
24 25
MERCREDI 16 SEPTEMBRE 2020/LESSENTIEL.LU Bandedessinée 25 « Rani » connaîtsonépilogue AVENTURESLehuitième et dernier tome de « Rani » vientdesortir, onze annéesaprès le premier. « C'estune page quisetourne ». Didier Alcante, coscénaristedelasérie « Rani », est ravi de la longue aventure qui s'est achevée avec « Marquise », lehuitièmetome,sorti onzeans après « Bâtarde ». « A priori, c'estterminé. Il ne faut jamais dire jamais, mais ilne devrait pas y avoir de deuxième cycle », indique l'auteur, qui aadapté un scénario de Jean Van Hamme écrit pour une série télévisée. « J'ai réalisé les adaptations en me calant sur le rythme du La réplique « Un navire est aussi utile àunmarin quesa femme. Passé Gibraltar,tousles marins deviennentcélibataires ! » « Les fillesdes marins perdus » RadiceetTurconi.Glénat, 17 euros.. dessinateur Francis Vallès, en ajoutant de petites touches personnelles ». Dans le dernier album, Jolanne de Valcourt, alias Rani, se trouve toujours en Inde, où ses ennemis restent nombreux dans le contexte de la lutte franco-anglaise en plein XVIII e siècle. Son demi-frère Philippe, un débauché prêt àtout pour favoriser sacarrière, lui enveut à mort aprèsavoirtoutfaitpour la priver de l'héritage familial L'amour estprogrammépar un braceletetunalgorithme SCIENCE-FICTION Un bracelet révolutionnaire promet d'éviter les désagréments liés àladrague, comme lorsqueManune rencontre paslesuccès avec Margot.Aidé d'un algorithme, l'outil analyse les personnalités desutilisateursetvibre lorsque deux âmes faites pour s'aimersecroisent, même si elles ne se connaissent pas.Succèsgaranti à99,9% ! Quelques espritsrebelles, comme un vieil enseignant, estiment certes qu'il s'agit d'un « attrape-gogo », mais l'objet imaginé dans « Love Corp » fait un tabac, au point que sonfondateur, leprofesseur Léglise, adumal à et fait accuser de nombreux crimes.Ellenes'estpas débarrassée del'inspecteur Laroche et doit composer avec le Rajah indien qu'elle a épousé pour éviter le bûcher. Elle devra s'employer pour retrouver Craig Walker, l'officier britannique qu'elle aime depuis le premier tome. « Rani n'a rien demandé à personne, mais dès qu'elle se tire d'emmerdes, c'est pour replonger dans de nouveaux », s'amuse Didier Alcante. Le huitième album la présente sous un côté mystique, comme lorsqu'elle fait pleuvoir alors qu'un bûcher est sur le pointdemettre finà ses aventures. « Cette scène est unclin d'œil au "Temple du Soleil", de Tintin ». La série apermis aux auteurs de se plonger dans une histoire méconnue. « J'ignorais que la France avait été proche de conquérir l'Inde », explique le coscénariste. Les retours des lecteurs seraient « positifs, notamment lors des séances de dédicaces ». Ceuxci vont enfin découvrir les dernières péripéties de leur héroïne. JOSEPH GAULIER « Rani -Tome 8,Marquise ». Jean VanHamme,DidierAlcanteetFrancis Vallès.LeLombard,14,95 euros. vivreson succès.Les commandessechiffrent enmillions, au point de changer les rapports sociaux. Les célibataires fréquentent les lieux peuplés, dans l'espoir de voirlebracelet s'illuminer, tandisque certainscouples formésprécédemment se brisent. « Love Corp » est une œuvre d'anticipation, mais l'émergence des objets connectés et de l'intelligence artificielle rendent le récit crédible. Le lecteur ala sensationque ce quiest décritpourraitse produire d'ici quelques années. « Love Corp ». J. Personne et Lilas Cognet. Delcourt, 17,50euros. Spirou imitele grand Tintin JEUNESSE Le dernier album en datedeSpirouetFantasiomet en scène les héros enRussie soviétique, en pleine guerre froide. Les agents du KGB ont kidnappé le compte deChampignac pour qu'il mette au point un gène du communisme, afin de le répandre sur toute laplanète àl'aide d'outils militaires. Le savant luimême se voit inoculer le produit et s'exprime enslogans communistes. Spirou et Fantasio ont donc pour mission de libérerleurami et d'enrayer les projets scientifiques de l'URSS. Les références àlapremière aventure de Tintin sont évidentes. Le héros àlahoupette apparaît d'ailleursbrièvement, comme d'autres héros de BD. L'album constitue uneparodie remplie de références savoureuses. Silescénario étrille le communisme, il dépeint aussi les limites du capitalisme. « Spirou chez lesSoviets ». Tarrin et Neidhardt.Dupuis,12,50 euros.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :