L'essentiel Luxembourg n°2974 11 sep 2020
L'essentiel Luxembourg n°2974 11 sep 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2974 de 11 sep 2020

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Edita SA

  • Format : (229 x 300) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 6,8 Mo

  • Dans ce numéro : clap de fin sur des vacances atypiques.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
8 Monde VENDREDI 11 SEPTEMBRE 2020/LESSENTIEL.LU Pour éviter lesdivorces, place aux conseillers prénuptiaux PÉKINLegouvernement chinois va instaurer des conseils prénuptiauxpour lesfuturs couplesafinde limiter le nombre de divorces,enfortehausse. En 2019, 4,15 millions de divorces ont été enregistrés en Chine, contre 1,3 million en 2003, année de l'instauration du divorce par consentement mutuel, selon le ministère des Affaires civiles. Dans une tentative d'enrayer cette tendance, les services d'enregistrementdes mariages devront proposer des conseils aux futurs époux, afin d'éviter de futurs conflits familiaux, selon une directive publiée mardi parleministèredes Affaires civiles et la Fédération des femmes chinoises. Le texte n'indique pas précisément si le passagedevantun tel conseil sera obligatoire pour tous les futurs époux, ou « Crimesdeguerre » contre les Rohingyas 750000 Rohingyas ont dû fuir. En quinze ans, le nombrededivorcesaplus que tripléenChine. NAYPYIDAW Deux ex-militaires birmansont reconnu desexactions à l'encontre de Rohingyas etpourraient devoir témoigner devant la justice internationale, une première depuis lesatrocités commises en 2017 contrecette minoritémusulmane. Les deux hommes, qui avouent avoir tué jusqu'à 180 personnes, dont des femmes et des enfants, détaillent aussi les noms et les gradesdesix commandants. Certains leur ont, selon eux, ordonné de « tirer surtoutceque vous voyezetentendez ». Quelque 750 000 Rohingyas ont fui depuis août 2017 les exactions de l'armée birmane et de milices bouddhistes et s'entassent depuis dans d'immenses camps defortune au Bangladesh voisin. Le Covid-19 peut envahir le cerveau NEWHAVEN Les maux de tête, la confusionetles délires expérimentés par certains malades du Covid-19 pourraient être le résultat d'une invasion directe du cerveaupar le coronavirus, selon une étude. Selon cette dernière, dirigée par Akiko Iwasaki, immunologue de l'Université de Yale, le virusest capabledesedupliquer àl'intérieur ducerveau, et sa présence prive d'oxygène les cellules du cerveauavoisinantes. qui devrait payer les frais engendrés. L'augmentation du nombre dedivorces est devenue une source de préoccupation pour les autorités, qui souhaitentune hausse du taux de natalité. Mais les ingérencesdes autorités dans la sphère privéeont suscité de nombreuses critiques, notamment l'introduction enmars d'un délai d'un moisderéflexion avantleprononcé du divorce. Cette nouvelle procédure, qui entrera dans le Code civil, ainsi que l'introduction d'une cérémonie de mariage plus « solennelle et sérieuse » ont suscité de très nombreuses railleries sur les réseaux sociaux. Ainsi, le hashtag « mon pays veut renforcer l'enregistrement du mariage » quitourne en dérision cette réglementation a été vu670 millions de fois sur le réseau social Weibo, l'équivalent en ChinedeTwitter. Sept morts dans des émeutes BOGOTA Sept personnes ont été tuées àBogota durant les violentes émeutes quiont éclatéenColombie après lamort d'un homme victime d'une bavure policière, dont lavidéo avait été diffusée surles réseaux sociaux. Des centaines de personnes ont également été blessées dans ces troublesviolents. Trop vieux pour bosser au Koweït KOWEÏT Après avoirpassé toute une vie àKoweït àlaver des voitures, l'Égyptien Marzouq Mohammedsera expulsé d'un pays qu'il considère depuis plus de45ans comme sapatrie. Cet homme de 65 ans fait partie des 68000 personnes quiseront forcées de partir, les permisdetravaildes immigrés de plus de 60 ans neseront plus renouvelés en 2021. Incendie sur le port de Beyrouth Un nouvel incidentsur le port. BEYROUTH Un énorme incendie s'est déclaréjeudi dans un entrepôt du port de Beyrouth,semant la panique parmides Libanais encore sous lechoc de l'explosion meurtrière et dévastatrice qui atraumatisé la capitale il yacinq semaines. L'incendie atouché unentrepôt où sont stockés des bidons d'huile et des pneus de voitures,aindiquél'armée. Destoilettes transparentes testées àTokyo TOKYO Elles sont très propres, spacieuses etsurtout transparentes. Ces toilettes publiques insolites installées récemment dans un parc de Tokyo sont testées pour rassurer les utilisateurs sur lapropreté des lieux, mais aussi pour qu'ils soient certains que personne ne s'y cache. Une fois occupées, les cabinets deviennent opaques.
VENDREDI 11 SEPTEMBRE 2020/LESSENTIEL.LU Économie 9 ArcelorMittalsupprime 570 postes LUXEMBOURGLegéant de l'acier aannoncé un plan d'économies danslepays. Coup de tonnerre dans la sidérurgie luxembourgeoise. ArcelorMittal a annoncé jeudi avoir entamé les discussions en vue de la préparation d'un plan d'économies portant sur 570postes au Grand-Duché. C'est unpeu plus de 15% des effectifs totaux du groupe au Luxembourg, qui compte quelque 3600 personnes. Contacté par « L'essentiel », Pascal Moisy,porte-parole du groupe, indiqueque « les différents outils sociaux » disponibles seront utilisés « pour amortir » les difficultés auxquelles Arcelor- Mittal fait face. Ainsi, desdéparts en retraite ou en retraite anticipée sont prévus. Le pool de reclassement et le plan social seront aussi discutés entre Arcelor- Mittal et les représentants du personnel. « Nous devons à présent définir le calendrier » La direction ditque la situation sanitaireest sous contrôle. Un conflit dans l'usine de bière JUPILLE-SUR-MEUSE Une semaine après la détectiond'unfoyer de coronavirus dans l'usine belgede Jupille-sur-Meuse (Wallonie), propriétéd'AB InBev, la production yétait toujours bloquée jeudi et le conflit avec les syndicats « dans l'impasse », selon la direction dugéant brassicole belgo-brésilien. Une dizaine de cas de Covid- 19 ont été identifiés dans l'usine. Le prixdes matières premières grimpealors que, faute de demande, celui de l'acier stagne, au mieux. de cette réduction des coûts. Les délais jusqu'à la mise en place duplan d'économies ne sont pas encore connus. Ce qu'on sait, c'est que tous les sites du géant de l'acier au Luxembourg sont concernés. « Cela concerne la production, mais aussi l'administratif, au siège àLuxembourg etdans PUB les bureaux à Esch-sur- Alzette », explique Pascal Moisy. Aucune fermeture de site n'est en revanche prévue. Comme le restedusecteurde l'acier auniveau mondial, ArcelorMittal souffrait d'une situation déjà difficile avant la crise duCovid-19. « Le marché était déjà très impacté », note Pascal Moisy. Prix tirés vers le bas par la concurrence d'autres pays,quotas européens de CO2, marché américain fermé... autant de difficultés qui touchaientl'acier national. Et la pandémie a apporté « une problématique supplémentaire, avec la baisse significative d'activité des clients À peinesorti et déjà àprixcanon ! Soit 30 € /moispendant24mois+299 € encaisse avec le forfait mobile de votrechoix. Conditions surorange.lu SamsungGalaxy 5G Note 20 Ultra 30 € /mois avec le forfait mobile de votre choix Tripartite demandée Le LCGB et l'OGBL ont chacun dégainéuncommuniqué,dans la foulée de l'annonce faite par ArcelorMittal. Les deux syndicats demandent au gouvernement luxembourgeois de convoquer une tripartite sidérurgie. Une réunion au sommet que n'exclut pas ArcelorMittal, puisqu'il indique qu'une « consultation va immédiatement être engagée avec les représentants dupersonnel et le gouvernement, afin d'atténuer l'impact de cettesituation ». Le ministre del'Économie, Franz Fayot, alui dit tenir « àceque l'entrepriseprenneses responsabilités en appliquant l'esprit du modèle social luxembourgeois ». dans l'automobile et la construction », deux des principaux acheteurs d'acier. La productionautomobile s'esteffondrée de 53% audeuxièmetrimestre et une chute de 26% est attendue pour l'ensemble de l'année. Dans la construction, la baisse se chiffre autour de 15%. JÉRÔME WISS Jost dans le viseur WEISWAMPACH En Belgique, le syndicat CSC accuse la société de transportJost,dont le siège international sesitue àWeiswampach, au Luxembourg, de « louer toutes les deux semaines un avion entre Bucarest et Maastricht, acheminant quelque 160 à180 travailleurs roumains pour rouler avec des camions sur les routes belges et internationales ». Le syndicat qui assure que l'entreprise de transport nerespecte pas non plus les règles sanitaires entend porter l'affaire en justice. LeGroup Jost, interrogé par « L'essentiel », atenu àdémentir les allégations de la CSC, relayées par leLCGB au Grand-Duché. « Ces attaques sont diffamatoires », assure la porte-parole du groupe, qui dément aussi les accusations de faibles salaires et de mauvaises conditions de logement portées parlesyndicat.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :