L'essentiel Luxembourg n°2967 2 sep 2020
L'essentiel Luxembourg n°2967 2 sep 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2967 de 2 sep 2020

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Edita SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 46

  • Taille du fichier PDF : 11,6 Mo

  • Dans ce numéro : une famille bloquée à Nice à cause du Covid.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 40 - 41  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
40 41
U 15/09/LESSENTIEL.LU Cinéma V triodepoliciers soumis nvraicas de conscience tre faireleurmétier et n homme àlamort, ont être confrontésà emme dans « Police ». Virginie Efira), Erik (Gréois) et Aristide(OmarSy), arisiens, sont contraints ne mission inhabituelle  : un étranger àlafrontière. in de l'aéroport, Virginie ue leur prisonnierrisque l rentre dans son pays. insoutenable cas deconpolicière cherche àcondeux collègues de le apper. st adapté du roman du d'Hugo Boris, paru en eu envie de suivre leurnt intérieur, partager tionnements. Comment Au débutduconcert… Partenaire automobile exclusif  : Mercedes-Benz'* réagirait-on àleur place si on nous ordonnait de renvoyer un demandeur d'asile dans son pays ? Comme le lecteur du roman, le spectateur devait pouvoir naviguer avec ses propres interrogations sur latransgression, la désobéissance », explique la « UnerriontrierIJJ ! DE1.1'11-"DECCE1170E LUXEMBOURG. 11C111 IM I 11 ine » réalisatrice Anne Fontaine (« Coco avant Channel »). Pour son film, la cinéaste française arencontré des policiers, dont YannDespouy, un commissaire quil'a emmenée dans la salle d'armes et lui a appris à tirer. Elle a aussi passé du temps dans des commissariats etrencontré des membres de la police des frontières. « Police » D'Anne Fontaine. Avec Omar Sy,Virginie Efira, Grégory Gadebois. Sortie le 2 septembre. 0 Orchestre 1 Philharmonique Luxembourg. G.L.–Spectateur 11111111P1111A1111110NIE Concerts livedès le 17.09. Ticketsàpartir du 01.09. www.philharmonie.lu Virginie (V. Efira) met son collègue Aristide (O. Sy, méd.) faceàses responsabilités.
VI Cinéma DU 02/09AU15/09/LESSENTIEL.LU Un Nolancomplexeà la sauceJames Bond THRILLERBlockbuster malin entre espionnageetsciencefiction, « Tenet » était attendu comme le messie dansun contexteplus que morose. Robert Pattinson campe un personnage assez ambigu dans « Tenet ». L'accroche scénaristique de « Tenet » sereflète dans son titre, un palindrome,unmot quiselit dans les deux sens. Soit letraitement que Nolan réserve aux personnages de son film, qui vont pouvoir avancer normalement dans l'intrigue ou reculer dansletemps pourtenter d'avoir un coup d'avance surl'autre. De quoi dynamiter, avec cette touche de fantastique,une trame sinon classique d'un agentsecret -John David Washington, fils de Denzel, vu dans « BlacKkKlansman » -aux trousses d'un esprit du mal-KennethBranagh,glaçant -qui menace l'humanité. Sans révolutionner les genres auxquelsson films'attaque avec fougue pendant 2h30, Nolanpousselecurseur très loin. Pour le volet espionnage, il yades effluves de « JamesBond ». Nolana confessé la semaine dernière avoir été marqué par « L'espion qui m'aimait », un « Bond » période Roger Moore. « C'est le premier que j'ai vu, à7ans, avec l'impression que je pouvais sauter dans l'écranpouralleraux quatre coins du monde, c'est ce sentiment que j'ai voulu retrouver ». « Tenet », tourné dans sept pays différents, respecte le cahier des charges. Mais la touche Nolan, c'estunhéros noir, ce que n'ont jamais tenté jusqu'ici les décideurs de la franchiseducélèbre agent secret. Lecasting est d'ailleurs impeccable. Robert Pattinson campe àmerveille un personnage ambigu, qui comme il s'en réjouit « aime le chaos et vivre en pleincauchemar ».EtElizabeth Debicki endosse une nouvelle fois l'habit d'une femme bafouée qui reprend sa liberté, commedans « Les Veuves », de SteveMcQueen. « Sa force vient de sonvoyage vers la résilience », raconte joliment l'actrice. Sur le fond, le réalisateur américano-anglais,qui a soumis son script à des scientifiques pour coller aux théories surlamarche du temps,n'est paslepremier àréfléchir aux conséquences sur le présent d'une manipulation du passé. « Terminator » ou « EdgeOf Tomorrow » (avec Tom Cruise) l'ont déjà fait. Mais ici, les passerelles temporelles sont àla fois plus nombreuses et plus poreuses. « Tenet » De Christopher Nolan. Avec John David Washington, Robert Pattinson, Elizabeth Debicki. En salle. Ce psychopathe du volant va luipourrir la vie RussellCrowe campe iciunpersonnage détraqué et dangereux. THTILLER Mauvaise journée pour Rachel (Caren Pistorius), en retard pour conduire son fils àl'école, elle se retrouve coincée au feu derrière une voiture qui neredémarre pas. Perdant patience, elle klaxonne et passedevant. Quelques mètres plus loin, le même pick-up s'arrête àson niveau. Son conducteur la somme de s'excuser, mais elle refuse. Furieux,ilcommence à la suivre... La journée deRachel va se transformer en véritablecauchemar. En découvrant le scénario, Russell Crowe s'est dit  : « C'est horsdequestion ! Jenetournerai jamais unfilm qui me fout autant la trouille ! Et ce personnage est abominable ! ». « En réfléchissant àmaréaction, je me suis dit "et pourquoi donc renoncer àuntel projet ? ". Au contraire, il correspond àce quejerecherche  : me lancer de nouveaux défis », s'est par la suite ravisé le comédien néozélandais de 56 ans. Après cinq mois d'arrêt,lapremière grosse production internationaleàavoirtenté une sortie aété « Unhinged » (« Enragé » en version française), thriller avec àl'affiche l'acteur néo-zélandais Russell Crowe, qui évoque le coup de folie d'un automobiliste frustré, transformé en prédateur. Mais bien que seul en scène, ou presque, le long métrage a dû se contenter de 4millions de dollars de recettes auboxoffice nord-américain pour sa deuxième semaine d'exploitation, la première avec un parc de salles conséquent (1 823), selon Box Office Mojo. « Enragé » est néanmoins le premier film àréaliser plus d'un million de dollars aux États-Unis et au Canada en un week-end depuismars. « Unhinged » De DerrickBorte.AvecRussell Crowe, CarenPistorius,Gabriel Bateman. DU 02/09AU15/09/LESSENTIEL.LU Cinéma VII John David Washington est le héros mystérieux du dernierfilm de Nolan. ANIMATION Depuis son retour en ville, Bigfoot est devenu la star des médias.Augrand dam de son fils Adam qui rêvait d'une vie de famille paisible. Fresque d'une famille portugaise DRAME Les chroniques d'une famille possédant l'un des plus grands domaines d'Europe, sur la rive sud du fleuve Tagus. Le film « A Herdade » (« Le domaine ») propose unevéritable fresque autour d'une famille portugaise des années 40 jusqu'à nos L'ado essaye de dompter les incroyables pouvoirs hérités de son pèreettrouve du réconfort auprès de la folle ménagerie abritée sous son toit. jours, quipermet de passer en revueàla foislavie sociale, la politique, l'économie etl'histoire duPortugal. Le film aété récompensé en 2019 auFestival du film de Venise. « A Herdade » De Tiago Guedes. Avec Albano Jerónimo,Sandra Faleiro,Miguel Borges. Sortie le 2septembre. De nouvellesaventures pour une famille spéciale « Bigfoot Family » est la suitede « BigfootJunior », sortien2017. Ilsluttentpour leur survie FANTASTIQUE Rahne Sinclair (MaisieWilliams),Illyana Rasputin (Anya Taylor-Joy), Sam Guthrie (Charlie Heaton) et Roberto daCosta (Henry Zaga) sontquatre jeunes mutants retenus dans un hôpital isolé pour suivi psychiatrique.LeDr Cecilia Reyes (Alice Braga), qui estime ces adolescents dangereux pour eux-mêmes comme pour la société, les surveille attentivementets'efforcedeleur apprendre à maîtriser leurs pouvoirs.Quand une nouvelle venue, Danielle Moonstar, rejoint à son tour l'établissement, d'étranges événements font leur apparition. Les jeunes mutants sont frappés d'hallucinations et de flashback, et leurs nouvelles capacités -ainsi que leur amitié -sont violemment mises à l'épreuve dans une lutte effrénée pour leur survie. Lesmutants sont retenus dans l'hôpital pour un suivi psychiatrique. Initialement prévu pour sortir en salles en avril 2018, le film a connu de nombreux changements de dates de sortie. « The New Mutants » se démarquedes autres longs métrages Lorsque Bigfoot est alerté par desmilitants écolos,ils'envole pour l'Alaska, décidé àcombattre les méfaits de la société pétrolière X-Trakt. Quelques jours plus tard, le monde entier est sous le choc  : l'aventurier velu adisparu. Le sang d'Adam ne fait qu'un tour.Cap sur le Grand Nord avec sa mère Shelly, Trapper un raton-laveur intrépide et Wilbur l'ours maladroit, pour retrouver son super-papa.Lefilm est la suite de « Bigfoot Junior », réalisé par Ben Stassen etJérémie Degruson en 2017. C'est leurtroisièmecollaboration. « Bigfoot Family » De Ben StassenetJérémie Degruson. En salle. de la saga « X-Men » en lorgnant davantage ducôté de l'épouvante etdel'horreur. « The NewMutants » De Josh Boone. Avec Maisie Williams, Anya Taylor-Joy.Ensalle. John Garrity(Gerard Butler)vatoutfaire pour sauver lessiens. Fuite désespéréevers un hypothétique refuge SCIENCE-FICTION Une famille se bat pour survivrealors qu'une comète se dirige vers la Terre. John Garrity(GerardButler), sa femmeAllison (Morena Baccarin) et son jeune fils Nathan font unvoyage périlleux vers leur seul espoir derefuge. Au milieu de nouvelles terrifiantes sur les villes du monde entier rasées par les fragments de la comète, les Garrity vivent la meilleure et la pire expérience de l'humanité alors qu'ils luttent contre la panique et l'anarchie qui les entourent. Les policiersducoin n'étaient pas bousculés au quotidien. Leur routine va être bouleversée COMÉDIE Dans une petite ville de Rhénanie du Nord-Westphalie, les policiers Deniz, Rocky et le couple Netti et Hagen s'ennuient ferme car ilne s'y passe rien. Mais tout va changer le jour où Tina (Sina Tkotsch) débarque. Elle est chargée dedissoudre l'équipe car lapolice n'est plus nécessaireétant donné le faible taux de criminalité. « Faking Bullshit » D'Alexander Schubert. Avec Erkan Acar, Sina Tkotsch, Adrian Topol. Sortiele9septembre. Tandis que le compte à reboursdel'apocalypse mondiale approche de zéro, leur incroyable périple culmine par un voldésespéré versunéventuel refuge. Aux manettes de ce filmcatastrophe, on retrouve RicRoman Waugh.Leréalisateur,scénaristeetcascadeur américain s'était distingué avec des films comme « La chute du Président » (2019) ou « Infiltré » (2013). « Greenland » De Ric Roman Waugh. Avec Gerard Butler,Morena Baccarin. En salle.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :