L'essentiel Luxembourg n°2961 25 aoû 2020
L'essentiel Luxembourg n°2961 25 aoû 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2961 de 25 aoû 2020

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Edita SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 4,3 Mo

  • Dans ce numéro : fin des congés, retour des tests.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 Luxembourg MARDI25AOÛT 2020/LESSENTIEL.LU Le chiffredujour 5 cas Cinq nouvelles infections au Covid-19 ont été enregistrées sur 1161 tests effectués en 24 heures, selon les autorités. 30 personnes sont hospitalisées, soit dix patients de moins que vendredi, lors deladernière actualisation de ces données. Une personne est en soins intensifs. Le nombre de décèsreste stable,à124. Réviser en ligne pour la rentrée Lesdossiersderévisionsont surlesiteschouldoheem.lu. LUXEMBOURG Pour que les élèves dufondamental et du secondaire puissent se préparer au mieux àlarentrée scolaire, des dossiers de révision sont disponibles depuis hier soir sur le site schouldoheem.lu, dans la rubrique « Summerschool 2020 ». Il s'agit de dossiersthématiques, avec lescorrigés, qui permettent aux enfants deréviser les disciplines principales pour lesquelles ils pourraient avoir des lacunes. Findes congés,trois stations de tests Covid-19 rouvertes LUXEMBOURGDes stations de dépistageduCovid-19, mises en veille àlafin du mois de juillet,ont rouvert leurs porteshier. Lespensions seront revalorisées de 1,3% LUXEMBOURG Les pensions seront revalorisées de 1,3%dès le 1er janvier prochain, aindiqué hier Romain Schneider, ministre de la Sécurité sociale, en réponse au députéFernand Kartheiser. L'adaptation annuelle estbasée surunsavant calcul, qui apour but de tenir compte del'évolution du niveau de vie. Le niveau des pensions augmentera unpeu moins vite que l'an dernier, lorsqu'il avait progressé de 1,5%. De plus, les personnes concernées ne doivent pas s'attendre àprofiter d'une indexation, puisque celle-ci n'est pas attendue avant 2022. L'inflation est en effet très modéréedufait de la crise sanitaire, qui a engendré un ralentissement de l'activité et un effondrement des prix pétroliers. Des stationsont étérouvertes pour pouvoirtester les salariés de la construction et du nettoyage. Le CSV réunitson comité national LUXEMBOURG Le Comité national du CSV se réunira aujourd'huià18h. L'ordredujour est vague  : « Orientation programmatique du CSV ».Unélu explique ne pasensavoir plus. Mais cette réunion extraordinaire intervient après un week-end agité pour le CSV, qui adémenti publiquement une prise de position deson président, FrankEngel.Aucun membre du parti neveut s'exprimer publiquement sur l'affaire, une consigne en ce sens ayant été passée en interne. Fagen'estpas encoreaccepté BETTEMBOURG Le projet d'implantation de l'usine de yaourts FageàBettembourg n'a pas encore été validé, aindiqué laministre de l'Environnement sur RTL. Ilmanque des éléments surlaprotection de l'environnement. Principal souci  : l'importante consommationd'eau. Réduitesdeseize àneufàla fin de la première phase de tests ducoronavirus àgrande échelle, certaines stations de tests rouvrent.Comme, depuis hier, celles situées àJunglinster, Howald et Diekirch.Treize sont désormais actives. « Leur réouverture était prévue etlogique, explique Arnaud d'Agostini, du Luxembourg Institute of Health(LIH),chargé de coordonnerlapremièrephase. La fin du congé collectif dans les secteurs delaconstruction et du nettoyage (NDLR  : hier)a été anticipée afin d'avoir une capacité supérieure pour accueillir toutes les personnes quiveulent se faire tester ». Contrairement àlapremière phase de tests à grande échelle, les invitations à se faire dépister ne sont pas envoyées par courrier via la poste. Ellessont transmisesdirectement aux entreprises de ces deux secteurs occupant au moins trois personnes pour tester environ55%de son personnel sur une période de deux àtrois semaines. Lebut est d'avoir une surveillance ciblée et àplus long termeduvirus ausein d'une entreprise, plutôt que d'opter pour un test simultané des collaborateurs qui ne donnerait qu'une vue d'ensemble àunmoment précis. Si un résultat est positif, toute l'équipe du salarié en question seraalors testée. LUXEMBOURG En Allemagne ou encore en France, des expérimentations sont menées pour entraîner des chiens àreconnaître les personnes contaminées par le coronavirus. La méthode de détectionpourrait être utilisée dans des espaces publics,tels qu'un aéroport ou La seconde phase de tests à grande échelle débutera en septembre dans une optique à long terme, au moinsjusqu'au premier trimestre 2021. L'accent seramis sur le monitoring stratégique de la populationet l'identification de recrudescences locales. MARION MELLINGER Chez nos voisins français, deschiens apprennent àrepérerleCovid. Pasdechien pour détecter le virus une gare. Pour autant,cen'est pas demain que la police grand-ducaleseradotée de tels chiens.Ladétectiond'unvirus ne fait en effet « pas partie des missions policières et n'estpas prévue àmoyen terme », indiquent les ministres la Santé et de la Sécurité intérieure.
La disponibilitédela5Gdépend de la région, du fournisseur,del’interopérabilité, de la version du logiciel et du type d’abonnement.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :