L'essentiel Luxembourg n°2948 16 jui 2020
L'essentiel Luxembourg n°2948 16 jui 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2948 de 16 jui 2020

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Edita SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 5,3 Mo

  • Dans ce numéro : le Luxembourg pénalisé par ses tests.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 Luxembourg JEUDI16JUILLET2020/LESSENTIEL.LU Le nombre de contaminations « alarmantmaispas choquant » LUXEMBOURG Les ministres vontmener desopérations diplomatiques pour rassurer lespaysvoisins. « Sionteste plus, on trouvera plus de cas. Tester moins n'est pas une option », a indiqué hier, le Premier ministre. Pour Xavier Bettel, les chiffres des nouveaux casdeCovid-19sont « alarmants mais pas choquants » car la hausse est « linéaire etpas exponentielle ». Le Luxembourg ensubit tout de même lesconséquences, en étant placé sur liste rouge ou orangepar d'autres pays.Chaque ministre prendra contact avec ses homologues pour expliquerlasituation. Depuis fin mai, 82000tests ont été effectués, dont 66% dans lecadre de la campagne de tests àgrande échelle. Les Le gouvernementexpliqueenpartielahausse du nombre de caspar le nombre de testseffectués. 34%restants sontdes testsde gens symptomatiquesenvoyés par leur médecin et représentent 85%des patients positifs. Les non-résidents, qui représentent 18%des cas positifs, font gonfler leschiffres luxembourgeois. Ils seront prochainement sortis desstatistiques. Où se trouvent lescas de Covid ? LUXEMBOURG Le ministère de la Santé afourni hier une carte localisant les infections au Luxembourg. En l'analysant, on peut constater que c'est surtout lesud du pays qui est « Avecl'ouverture desécoles et descommerces, c'étaitinévitableque cela augmente. Je pense quelamajorité de la population finira par avoirlevirus ». Le suddu pays esttrès touché parles infections au Covid-19. particulièrement touché. Le canton d'Esch-sur-Alzette est largement en tête avec 329cas, justedevantlecantonLuxembourg(200cas) et le canton de Diekirch (49cas). Il yaeu402 nouveaux cas du 6au12juillet. Les autorités ont remonté la trace de plus de 2000 contacts etn'ont eu tout le monde que mardi vers 23h. Un travail intensequi porteses fruits. « Chaque chaîned'infection interrompue est importante », rappelle Xavier Bettel. LUXEMBOURG « Lacourbe épidémiologique indique sans équivoque une recrudescence des nouvelles infections », a écrit Jean-Claude Schmit, directeur de la Santé, dansune lettrefaisant lepoint sur la crise sanitaire. Il évoque des mesures barrières moins respectées, Il doit rencontrer les experts dimanche pour faire lepoint sur lasituation. « Si lenombre d'infections continue à augmenter ces prochains jours, il y aura un Conseil de gouvernement etnous prendrons des mesures.Ilnes'agira pas d'assouplissements ». JÉRÔME WISS LUXEMBOURG La veille du vote du projet de loi àla Chambre des députés sur les restrictions derassemblement, et au vu de la hausse des cas, l'opposition aexigé hierplusdedétails surles foyers d'infection. « Il La « deuxièmevague » estarrivée mais surtout un contact tracing bien conduit.Selon lui, le pays aappliqué une « approche ambitieuse de détectionet de contrôle du virus ».Maiselle est àdouble tranchant car les statistiques européennes comparatives ont conduit à des restrictions de voyage. « Notre Six restaurantset bars ontrécidivé LUXEMBOURG Absence de gestes barrières, clients trop nombreux, fermeture tardive... 23 amendes ont été dressées dans lesecteur de l'Horesca depuis le début del'épidémie. Quatre bars et restaurants ont écopé de 4000 euros. Et sixdu double, pour récidive. Si un client ne respecte pas les règles,l'établissement doit payer l'amendede250 euros. L'oppositionveutdavantagedeprécisions surlacrise « Jesuisitalien et j'ai vu comment cela se passelà-bas. Au Luxembourg, c'est beaucoup mieux. La méfiance despays voisins n'est pas justifiée ». n'est pas question de voter une loi àbase de chiffres d'ilyadeuxsemaines », ont marteléles députés. pays se trouve actuellement face à une deuxième vague d'infections Covid,suiteaudéconfinement progressif. Les prochains jours nous montrerontsides restrictions plus sévères seront nécessaires ». De nouvelles annonces pourraient être faitesdimanche. Commentpercevez-vousl'augmentation des infections aucoronavirusetlaméfiancedes pays voisins ? « Ici,onfait beaucoupde tests. Il yaun déséquilibre des réalités.Siles autres pays testaient autant, leurschiffres ne seraient pas mieux ». Sergio, 39 ans Odile, 31 ans Luigi, 27 ans Caroline, 33 ans « C'est inquiétant de voir ces chiffres augmenter, mais pasalarmant nonplus. Je me sens en sécurité.Mais s'il faut revenir au confinement, on le fera ». Le chiffredujour 66 cas Le pays aenregistréhier66infections au coronavirus de plus, sur 10 000 tests faits en 24 heures. Cela porte le nombre depersonnes contaminées depuis le débutdelapandémie à5122. Les hôpitaux accueillent 38 patients, soit neuf de moins que la veille, mais un 4 e patient en soins intensifs. Lesdécès restentà111. « Lahaussedes infections, c'était prévisible vu comment s'estdéroulé le déconfinement. C'estnormal que lespaysvoisins réagissent avec méfiance ». Christophe, 18 ans
JEUDI 16 JUILLET2020/LESSENTIEL.LU Luxembourg 3 Ce quela loiCovid changera LUXEMBOURG La nouvelle loi prolongeantcertaines mesures danslecadre de la luttecontre le coronavirus limitera à20le nombre de personnes dansles rassemblements privéscomme publics. Au-delà, l'assignation d'une place assise et la distance de2msont obligatoires. Si la distance ne peut être respectée, il faut un masque.Cela vaut aussi dans les transports et leslieux clos quiaccueillent du public. Les places assises, distanciation et masque ne s'appliqueront pasaux acteurs dessecteurs cultuels,culturels et sportifs lors deleurs activités. Lesdiscothèquespourront rouvrir, mais les activités comme la danse ne serontpas autorisées.Laloi sera soumise au vote des députés cet aprèsmidi àlaChambre. Un casauCHEM, le service pédiatrie estenquarantaine ESCH-SUR-ALZETTE Une soignantetestéepositive au Covid-19 « auretour des vacances » amenéàla mise en quarantained'une partie du servicepédiatrieàEsch. Lessalariés de Guardian mobilisés BASCHARAGE « Augmenter la pression en vued'avoirdes réponses deladirection », souligne Alain Rolling, del'OGBL. Lesreprésentantsdes 461salariés de Guardian Dudelangeet Bascharage protestaient à nouveau hier, cette fois àBascharage. 150 salariés étaient présents. Ils craignent de perdreleuremploi, avec l'arrêt du four àDudelange etlafusion desdeuxsites le 6août, et s'inquiètent du fait qu'aucun plan d'investissement n'ait encore été annoncé. Depuis février,leCHEMaenregistré 25 casparmi ses2000salariés. LUXEMBOURG Afin d'atteindre les objectifs du pays enmatière d'énergie et de climat, legouvernement prépare lavoie au « bâtiment dedemain ». Un avant-projet derèglement prévoit l'introduction d'une C'est l'illustration d'un rebond de l'épidémieauLuxembourg, maisaussi d'uneprocédure de tracing efficace. Une partie du service pédiatrie du Centre hospitalier Emile-Mayrisch (CHEM) adûêtre placée en quarantaine, suite à la contamination d'un membre du personnel soignant. « Une de nos collaboratrices aété diagnostiquée positive à son retour devacances. De là, et en lien avec l'Inspectionsanitaire, il afallu placer lesgens avec quielleatravailléenquarantaine », a confirmé le Dr Hansjörg Reimer, directeurgénéralduCHEM à « L'essentiel ». Il précise « qu'aucun patient n'est concerné ». Cinq soignants se trouvent au repos forcé, ce quiaamené l'hôpital àréorganiser le service. « Nous avons fait appel aux équipes deremplacement. Le Préparer le « bâtiment de demain » Descarafes au resto d'ici un an LUXEMBOURG Les carafes d'eau devraient faire leur apparition dansles barsetrestaurants du pays l'année prochaine, indique Nancy Arendt, la présidente de la commission des Pétitions à « L'essentiel » àl'issue d'une réunion sur la suite du débat sur le sujet qui aeu lieu en novembre. Le gouvernement va préparer une campagne pour promouvoir l'eau du robinet luxembourgeoise. La mention « carafe d'eau » devrait figurer sur les menus. Le gouvernement envisage aussi d'offrir les premières carafes auxétablissements. classe de performance énergétique A+ pour les bâtiments dépassant la classe A. Des formations spécifiques pour les experts qui établissent les certificats sont prévues dèscet automne. En 2021,les restaurants et bars devraientproposerdes carafes. servicetourne. Heureusement, lespersonnespourrontviteretravailler,car la situation peut s'avérer délicate àl'hôpital en termes deressources humaines », poursuit le médecin. Aucun collègue de la personne infectée n'aété testépositif. Ilspasseront un nouveau test cinq jours plus tard avec résultat lelendemain. « En cas de résultat négatif, ilspourront revenir leseptième jour », détaille le Dr Reimer. Depuis ledébut de l'épidémieenfévrier,leCHEM aenregistré un peuplusde25cas de coronavirus parmison personnel, « c'est très peuconsidérant les2000salariésdel'établissement ». « Ces contaminations ont le plus souvent eu lieu dans la sphèreprivée », conclut le directeur. THOMAS HOLZER Vite lu AprèsDudelange,150 salariés ontprotestéàBascharage hier. Schank va démissionner Pour prolongerles mesuresd'aide LUXEMBOURG Pour relancer l'économie après la crise, la Chambre decommerce estime queles mesures d'urgencedoivent être prolongées etflexibles tant quedes secteurs sont exposésàdespertes d'activités importantes. Elle a plusieurs recommandations  : avoir un cadrepouraugmenterattractivité et compétitivité, investir dansl'avenir, misersur l'innovation, s'assurer del'adéquation entre offreetdemande de ressources humaines et maintenirune fiscalité attractive. LUXEMBOURG La Chambreaannoncéhierque le député Marco Schank (CSV), âgé de 65 ans, quitterait le Parlementle13octobreprochain pour se concentrer surses obligationsdebourgmestred'Esch-sur-Sûre.Ilseraremplacépar Jean-PaulSchaaf, le bourgmestred'Ettelbruck. Le projet estdénoncé LUXEMBOURG Suiteàlaprésentation mardiduprojetderevalorisation de l'hôtel desPostesdans la capitale,déi Lénk veut quele projet soit stoppé pour proposer deslogementssociaux,étudiants,etdes locaux pour lesassociations.Àla place, un hôtel, un restaurant,unbar et un espace de coworking sont prévus.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :