L'essentiel Luxembourg n°2947 15 jui 2020
L'essentiel Luxembourg n°2947 15 jui 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2947 de 15 jui 2020

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Edita SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 44

  • Taille du fichier PDF : 6,6 Mo

  • Dans ce numéro : quarantaine pour entrer en Sarre et en Belgique depuis le Luxembourg.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
8 Économie MERCREDI15 JUILLET 2020/LESSENTIEL.LU La sauvegarde de l'emploi est la « priorité » dans l'aviation Il est encore dur de prévoir si le secteur de l'aviation saura éviter les suppressions d'emplois. Au premier semestre, le nombre de voyageurs qui ont pris l'avion au Findel a baissé de 64% sur un an (753 000 contre 2,06 millions). En parallèle, 221 000 passagers ont volé avec la compagnie Luxair, une baisse de 67%. C'est pour affronter cette crise du secteur de l'aviation, impacté de plein fouet par le coronavirus, qu'une tripartite a eu lieu hier. Alors que des compagnies ont annoncé plusieurs milliers de licenciements, le secteur de l'aviation au Luxembourg (5% du PIB, soit 3 milliards d'euros en 2019 pour 25 000 emplois, dont 6 000 directs) pourra-t-il être épargné ? Gilles Feith, le PDG de Luxair Group, s'est félicité de « la décision judicieuse qui a été prise, à savoir que les différentes parties discutent toutes ensemble de l'avenir du secteur ». « Au cours de cet été, des groupes de travail vont se réunir pour chaque entreprise afin de trouver des solutions », détaille Michelle Cloos, secrétaire centrale du syndicat Services Files dans les stations et angoisse d'être à sec Face à la pénurie d'essence, les vendeurs de rue se multiplient. 30% des 3 000 salariés de Luxair Group, pour 15% en équivalent temps plein, sont en chômage partiel. CARACAS La pénurie d'essence perdure au Venezuela, pays où le carburant était quasi gratuit. Le 1er juin, après l'arrivée de cinq navires iraniens transportant 1,5 million de barils de combustibles, est entrée en vigueur une hausse des prix à 50 centimes de dollar le litre d'essence. Parallèlement, un système de subventions sur la base de 0,025 dollar le litre permet l'achat de 120 litres par mois pour les voitures particulières et de 60 litres pour les motos. La situation s'est améliorée un temps dans plusieurs régions pour les stations-services qui vendaient en dollars. Mais finalement, les longues files d'attente, les nuits blanches et l'angoisse d'être à sec n'ont pas tardé à refaire leur apparition. Huawei est banni LONDRES Le Royaume-Uni a annoncé hier qu'il allait expurger son réseau 5G de tout l'équipement produit par le géant chinois Huawei en raison d'un risque pour la sécurité du pays, un durcissement de position risquant fort d'exacerber les tensions avec Pékin. L'achat de nouveaux équipements Huawei sera interdit après le 31 décembre 2020 et les équipements existants devront être totalement retirés d'ici 2027. Les amendes 260 C'est, en millions d'euros, le montant total des amendes infligées par la Commission européenne au chimiste suisse Clariant, au mexicain Orbi et à l'américain Célanèse, pour leur participation à un cartel de l'éthylène, de 2011 à 2017. et Énergies de l'OGBL. Puis une nouvelle tripartite aura lieu le 17 septembre prochain. De son côté, René Steinhaus, PDG de lux-Airport, assure que la société veut « sauvegarder les emplois aussi longtemps que possible ». « Il est pour l'instant encore prématuré de faire un diagnostic sur d'éventuels licenciements », estime le ministre de la Mobilité, François Bausch. On y verra plus clair mi-septembre ». Michelle Cloos note que le ministre a indiqué lors de la tripartite que le maintien de l'emploi était la « priorité ». « Cela nous rassure », conclutelle. OLIVIER LOYENS Vite lu Google investit en Inde NEW DELHI Le géant américain de l'Internet Google a annoncé un investissement de 10 milliards de dollars (8,8 milliards d'euros) en Inde au cours des cinq à sept prochaines années, pour « accélérer l'économie numérique » du pays de 1,3 milliard d'habitants. Rogiest quitte LuxTrust LUXEMBOURG CEO de LuxTrust depuis 2016, Pascal Rogiestquittera l'entreprise spécialisée dans l'identité digitaleàlafin de l'année, pour retourner dans le secteur spatial et y occuper un « poste senior ». Bourse Retrouvez le cours des actions et obligations sur L’essentiel Online. Indices o o o o Change Pétrole Actions 1ee) 1.1cal 11oce  : I105 1000 BOS BEL 20 3457,77 -0,59% CAC 40 5007,46 -0,96% DAX 12 697,36 -0,80% DOWJONES 26 268,28 +0,70% EUROSTOXX 50 3321,39 -0,85% FTSE 6179,75 +0,06% LUXX 1021,27 -0,73% NASDAQ 10 304,47 -0,83% NIKKEI 225 22 587,01 -0,87% » ou J Achat Vente DOLLAR AMÉRICAIN 0,87 0,89 LIVRE STERLING 1,08 1,12 YEN JAPONAIS 0,81 0,83 Achat BARIL NY 39,68 BRENT 42,44 Cours Var%J-1 APERAM 25,42 -2,00 ARCELOR MITTAL SA 10,20 -2,11 BLUEMARHOLDINGS 1,12 0,00 BREDERODE 74,70 -1,45 EDIFY ACT. ORD. 41,40 0,00 FOTEXHOLDING 2,50 +0,81 LUXEMPART 48,00 0,00 RTLGROUP 29,30 +0,55 SES FDR 6,28 +0,32 iwarecourssans garantie Évolution du LuxX sur une semaine
MERCREDI 15 JUILLET 2020/LESSENTIEL.LU Économie 9 Le raffineur PKN Orlen rachète des sociétés énergétiques. Un géant des hydrocarbures VARSOVIE Les quatre premières entreprises pétrolières et gazières de Pologne ont enclenché hier un processus de fusion qui devrait leur permettre à terme de bâtir un « champion » européen, selon les mots du Premier ministre. Cette alliance des quatre poids lourds des hydrocarbures pourrait générer un bénéfice annuel de « 20 milliards de zlotys (4,47 milliards d'euros) avant intérêts, taxes et dépréciation », a évalué Mateusz Morawiecki. PUB * Règlement disponible à la direction du centre. Selon les dates légales des soldes - Création  : labo I "GEM - Crédit photo  : 0'stock Il sera difficile de plafonner les salaires des footballeurs Les clubs de foot, qui traînent comme un boulet une lourde masse salariale, sont fragilisés par la crise. Plafonner les salaires démesurés des footballeurs ? Cette mesure de régulation, appliquée par de nombreuses ligues aux États-Unis, aurait pu séduire l'Europe du foot après une crise sanitaire qui a laissé les clubs exsangues, mais ses opposants restent majoritaires. Privés de recettes pendant l'arrêt des compétitions, les clubs ont traîné comme un boulet une masse salariale très lourde, dévoilant la fragilité d'un système exposé aux secousses externes. « Certains secteurs ont plusieurs mois de Les partisans du libéralisme mettent en avant de courtes carrières. trésorerie d'avance et/ou des fonds propres qui leur permettent d'encaisser temporairement une telle crise », mais pas le football, éclaire Christophe Lepetit, du Centre de droit et d'économie du sport. Le monde du ballon rond se divise entre ceux qui militent pour une meilleure régulation et ceux qui s'en remettent à la loi du marché. « Nous devons parler de plafonds salariaux », a tonné le président de la fédération allemande, Fritz Keller, appelant l'Union des associations européennes de football (UEFA) à limiter des salaires qui sont « en partie dignes d'une autre planète ». L'UEFA « étudie actuellement diverses options » dont une « taxe » sur la fortune et « mènera des consultations avec les différentes parties prenantes dans les mois à venir », indique un porte-parole. Mais l'organisation peut redouter une fronde des puissants en cas de réforme trop stricte. « Le risque est qu'il y ait une sécession et que cinq, dix ou vingt grands clubs décident de créer leur propre compétition, adossée à un fonds d'investissement qui ne manquerait pas d'arriver », analyse Christophe Lepetit.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :