L'essentiel Luxembourg n°2947 15 jui 2020
L'essentiel Luxembourg n°2947 15 jui 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2947 de 15 jui 2020

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Edita SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 44

  • Taille du fichier PDF : 6,6 Mo

  • Dans ce numéro : quarantaine pour entrer en Sarre et en Belgique depuis le Luxembourg.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 38 - 39  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
38 39
Cinéma VI DU 15/07 AU 29/07/LESSENTIEL.LU 1 Lesquadrasséparés veulent s'é « Divorce Club » est la nouvelle comédie de Michaël Youn, dans laquelle le metteur en scène aborde la séparation, le temps qui passe et l'amitié. Après cinq ans de mariage, Ben (Arnaud Ducret) est toujours aussi éperdument amoureux. Jusqu'au jour où il découvre en public que sa femme le trompe  : humilié et plaqué dans la foulée ! Abattu et lâché par ses proches, Ben peine à remonter la pente jusqu'à ce qu'il croise le chemin de Patrick (François-Xavier Demaison), un ancien ami lui aussi divorcé qui lui Ils vont au-delà de l'intolérance DRAME L'orphelin Mike Burden (Garrett Hedlund) est élevé au sein du Ku Klux Klan. Il tente de s'en éloigner lorsqu'il tombe amoureuxd'une fille. Mais le Klan ne le laissera pas faire, aussi accepte-t-il l'aide du révérend Kennedy (Forest Whitaker) et de sa communauté. « Burden » D'Andrew Heckler. Avec Garrett Hedlund, Forest Whitaker, Tom Wilkinson. Sortie le 29juillet. propose d'emménager dans sa grande villa. Patrick, au contraire de Ben, entend profiter de son célibat retrouvé et de tous les plaisirs auxquels il avait renoncé durant son mariage. Rejoints par d'autres divorcés, les fêtards quadragénaires ébauchent les premières règles du « Divorce Club ». « Divorce Club » est le troisième film de Michaël Youn en tant que réalisateur. Il arrive sur les écrans sept ans après « Vive la France ». « J'ai été déçu par le score final de "Vive la France" qui a dépassé le million d'entrées mais qui a terminé en deçà de mes espérances. Alors derrière, je me suis un peu cherché artistiquement en tant qu'auteur et réalisateur. Et quand on se cherche, on délivre moins vite », reconnaît le comédien et cinéaste français. L'idée du film « Divorce Club » est partie d'un concours de circonstances. D'un côté, il y avait l'envie du distributeur SND et du producteur Clément Miserez de proposer à Michaël Youn un film autour des thèmes du divorce et du lâcher prise, et de l'autre côté, au même moment, dans sa vie personnelle, une séparation qui lui a procuré de nombreuses réflexions et anecdotes sur la question. À travers la farce et la comédie, Michaël Youn aborde aussi des thèmes plus profonds comme le temps qui passe, l'idée du pardon ou de l'amitié. « Divorce Club » De Michaël Youn. Avec Arnaud Ducret, François-Xavier Demaison, Audrey Fleurot. Sortie le 15 juillet. Pinocchio, entre ombre et lumière Geppetto (Roberto Benigni, g.) fabrique le petit pantin de bois. FANTASTIQUE Geppetto (Roberto Benigni), un pauvre menuisier, fabrique à partir d'un morceau de bois un pantin qu'il prénomme Pinocchio (Federico Ielapi, 8 ans et vraie surprise du film). Le pantin va miraculeusement prendre vie et traverser de nombreuses aventures. Nouvelle adaptation du classique de Carlo Collodi, « Pinocchio » a pour ambition d' « enchanter » les enfants, selon son réalisateur. « "Pinocchio", c'est une fable qui parle de l'être humain, de ses conflits, de ses tentations », affirmait Matteo Garrone à la dernière Berlinale. Le réalisateur de « Gomorra », deux fois Grand prix au Festival de Cannes, a fait du classique de la littérature enfantine un conte noir, impressionnant visuellement, avec des jeux d'ombre et de lumière, et une palette dépeignant une Italie pauvre. Loin de l'univers de mafieux qui a fait sa renommée, Matteo Garrone a préféré se concentrer sur « la grande histoire d'amour entre un père et un fils ». « Pinocchio » De Matteo Garrone. AvecRoberto Benigni, Federico Ielapi. En salle. (François-Xax vie, c
DU 15/07AU29/07/LESSENTIEL.LU clater SCIENCE-FICTION Ben (Arnaud Ducret) et Patrickier Demaison) veulent profiter de la mme Albanne (Audrey Fleurot,m.). COMÉDIE Arthur (Paul Kircher), 15 ans, a un coup de foudre pour Ouassima (Inès d'Assomption), qui ne le regarde même pas… Alors que lui n'a Ils envoient un message clair BIOPIC « Escape From Pretoria » raconte l'histoire vraie de l'incarcération et de l'évasion de deux activistes anti-apartheid, Tim Jenkin (Daniel Radcliffe) et Stephen Lee (Daniel Webber), en Afrique du Sud en 1978. Incarcérés dans la prison de haute sécurité de Pretoria pour terrorisme et pour avoir produit et distribué 18 brochures différentes au nom d'organisations interdites, parmi lesquelles l'ANC, sous l'ère de l'apartheid, ils décidèrent d'envoyer un message clair au gouvernement et de s'en échapper. Plusieurs autres prisonniers politiques, dont Denis Goldberg (Ian Hart), ont également contribué à élaborer le plan de leur évasion. « Escape From Pretoria » De Francis Annan. Avec Daniel Radcliffe, Daniel Webber. En salle. Assiégés par les forces talibannes GUERRE Le film raconte l'histoire des 53 soldats américains et de deux conseillers lettons qui ont combattu 400 talibans en Afghanistan durant l'opération Enduring Freedom. Construit pour impliquer les habitants dans des projets de développement communautaire, Combat jamais « pécho », elle sort avec Matt, le beau gosse du collège. Pour s'approcher d'elle, Arthur rassemble une bande de losers célibataires et lui propose de Outpost Keating, en bas de trois montagnes escarpées près de la frontière pakistanaise, faisait faceà la menace constante d'être attaqué par les talibans, mettant les soldats américains stationnés en péril. « The Outpost » De Rod Lurie. Avec Orlando Bloom, Scott Eastwood. En salle. La drague pour les nuls facturée 10 euros la leçon Ouassima (Inès d'Assomption, auc.) n'est pas au bout de ses peines. Atteindre les abris à tout prix Une famille se bat pour survivre alors qu'une comète tueuse de planète se dirige vers la Terre. John Garrity (Gerard Butler), sa femme Allison (Morena Baccarin) et son jeune fils Nathan font un voyage périlleux vers leur seul leur donner des cours pour draguer, à 10 euros la leçon. Dans les vestiaires de la piscine, débute alors un long apprentissage intime et collectif sur « les filles et l'amour  : mode d'emploi ». La réalisatrice, Adeline Picault, souhaitait que les adolescents jouent sans limites ni blocages. La difficulté pour eux était en effet d'incarner des personnages qui, entre le début et la fin du film, ont pris de l'assurance, alors qu'ils ne tournaient pas les scènes dans l'ordre. « T'as pécho ? » D'Adeline Picault. Avec Paul Kircher, Inès d'Assomption, Ramzy Bedia. Sortie le 29 juillet. espoir de refuge. Au milieu de nouvelles terrifiantes sur les villes du monde entier rasées par les fragments de la comète, les Garrity vivent la meilleure et la pire expérience de l'humanité alors qu'ils luttent contre la panique et l'anarchie Les Garrity veulent s'abriter pour éviter les fragments de la comète. « Tous noirs, mais sans rien avoir en commun » Acteur raté, JP embrasse la cause de la défense de sa communauté. COMÉDIE JP (Jean-Pascal Zadi), acteur raté de 40 ans, décide d'organiser la première grande marche de contestation noire en France, mais ses rencontres, souvent burlesques, avec des personnalités influentes de la communauté et le soutien intéressé qu'il reçoit de Fary le font osciller entre envie d'être sur le devant de la scène et véritable engagement militant. Tourné à la façon d'un faux documentaire, le film suit JP à travers ses galères et surtout Cinéma VII croissantes qui les entourent. Alors que le compte à rebours de l'apocalypse mondiale approche de zéro, leur incroyable périple culmine par un vol désespéré et de dernière minute vers un éventuel refuge. Aux manettes de ce film catastrophe aux airs de fin du monde, on retrouve Ric Roman Waugh. Le réalisateur, scénariste et cascadeur américain s'était distingué avec des films comme « La chute du Président » (2019), déjà avec Gerard Butler, « Shot Caller » (2017) ou « Infiltré » (2013), avec Dwayne Johnson. Habitué aux rôles de sauveur, Gerard Butler tient ici le rôle principal, aux côtés de Morena Baccarin (« Homeland »). « Greenland » De Ric Roman Waugh. Avec Gerard Butler, Morena Baccarin, Scott Glenn. Sortie le 29 juillet. ses rencontres avec toutes sortes de personnalités  : Claudia Tagbo, Éric et Ramzy, Fabrice Éboué, Fary, Jonathan Cohen, Stéfi Celma, Mathieu Kassovitz ou encore le rappeur Soprano. « Le message, c'est que tous les personnages du film sont noirs, mais ils n'ont finalement rien en commun », dit le coréalisateur, Jean-Pascal Zadi. « Tout SimplementNoir » De Jean-Pascal Zadi et John Wax. Avec Jean-Pascal Zadi, Fary, Caroline Anglade. En salle.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :