L'essentiel Luxembourg n°2933 25 jun 2020
L'essentiel Luxembourg n°2933 25 jun 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2933 de 25 jun 2020

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Edita SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 6 Mo

  • Dans ce numéro : un bain de soleil pour oublier l'épidémie.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
10 Monde JEUDI 25 JUIN 2020/LESSENTIEL.LU Biden est loin devant Trump WASHINGTON Favori des intentions de vote chez les minorités et les femmes américaines, le candidat démocrate Joe Biden a pris une avance de 14 points sur Donald Trump dans un sondage publié hier, à quelques mois de l'élection présidentielle. Joe Biden (50%) bénéficie d'une avance confortable sur son rival républicain Donald Trump (36%) , selon ce sondage du « New York Times » et du Siena College. La maison hantée en mode drive-in Terreur assurée au volant. TOKYO Le klaxon retentit et l'horreur commence : des zombies rôdent autour de votre voiture, du sang gicle sur votre parebrise. Au Japon, un spectacle de maison hantée s'est adapté en version drive-in pour parer au coronavirus, une menace autrement plus réelle. Dans leurs véhicules, les spectateurs peuvent hurler autant qu'ils veulent, sans masques. Ce crash en ville avait fait 97 morts à Karachi. « Nous vivons dans une cage et les singes vivent dehors » LOPBURI À Lopburi, en Thaïlande, des milliers de macaques en liberté sont devenus hors de contrôle. Riverains barricadés, bagarres entre bandes rivales, territoires interdits aux humains : à Lopburi, en Thaïlande, les milliers de macaques en liberté sont devenus hors de contrôle, forçant les autorités à réagir. « On vit dans une cage et les singes vivent dehors », soupire Kuljira, contrainte de recouvrir l'arrière-cour de sa maison d'une structure grillagée. Taweesak, un autre commerçant, a installé des tigres et des crocodiles en peluche pour tenter d'effrayer les primates. En trois ans, leur population a doublé : 6 000 macaques cohabitent aujourd'hui avec les 27 000 habitants. Ils ont, au fil des années, envahi les rues, 6 000 macaques en liberté ont pris le contrôle d'une partie de la ville de Lopburi, en Thaïlande. L'armée lutte contre le foyer d'infection MELBOURNE L'armée australienne a été appelée hier en renfort pour lutter contre le coronavirus après l'apparition d'un foyer à Melbourne, la deuxième ville la plus peuplée de l'immense île-continent. L'État de Victoria a recensé depuis plus d'une semaine plus de dix nouveaux cas chaque jour. Il s'agit d'une hausse importante dans un pays où l'épidémie semblait jusque-là maîtrisée. Le ministre de la Santé, Greg Hunt, a indiqué que le gouvernement fédéral a proposé l'aide logistique de l'armée et que quatre États ont proposé de participer au traçage des contacts des personnes infectées. Les autorités sanitaires ont fait état de longues files d'attente devant des centres de dépistage. Négligence des pilotes KARACHI La « négligence » et la déconcentration des pilotes ainsi que l'absence de réactivité des contrôleurs aériens ont provoqué le crash de l'Airbus A320 de la compagnie pakistanaise PIA, le 22 mai à Karachi, qui a fait 97 morts. « Il y a eu de la négligence des deux côtés », a déclaré le ministre pakistanais de l'Aviation Ghulam Sarwar Khan, qui présentait hier un rapport préliminaire sur l'accident devant le Parlement. Pendant toute la phase d'atterrissage, « le pilote et le copilote n'étaient pas concentrés ». s'appropriant des bâtiments et contraignant des commerces à baisser leur rideau. L'ancien cinéma de la ville est même devenu leur cimetière : ils y déposent les corps de leurs congénères et le défendent jalousement. Principale attraction touristique de Lopburi, les singes ont longtemps été tolérés par la population, constituant une source de revenus non négligeable. Mais avec la pandémie, les singes ne sont plus nourris par les touristes. Des images, montrant des gangs de centaines de macaques affamés en train de se bagarrer en pleine rue, ont fait le tour des médias et des réseaux sociaux. Un électrochoc pour les autorités, qui ont lancé cette semaine une campagne de stérilisation. Obligés de se cacher en forêt MANAUS Les cabanes en bois de Cruzeirinho, petit village indigène au cœur de l'Amazonie brésilienne, sont presque toutes vides : la plupart des habitants ont fui dans la forêt, par peur d'être contaminés par le coronavirus. « Pour éviter tout contact », ils ont abandonné leurs maisons en bois pour trouver refuge dans la végétation luxuriante de la jungle.
PR POUR L D TUR ! POST INVESTIT AUJOURD'HUI DANS LE RÉSEAU DU FUTUR post.lu/futur READY POST LUXEMBOURG



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :