L'essentiel Luxembourg n°2928 17 jun 2020
L'essentiel Luxembourg n°2928 17 jun 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2928 de 17 jun 2020

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Edita SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 44

  • Taille du fichier PDF : 7,4 Mo

  • Dans ce numéro : Vin Diesel rallume la flamme au cinéma.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 34 - 35  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
34 35
II Cinéma Ressuscité en super-humain Adapté des comics Valiant, « Bloodshot » met en scène un Vin Diesel dans la peau d'un super-humain, devenu quasi invincible. Ray Garrison (Vin Diesel) est un soldat tué en mission, et ramené à la vie par RST Corporations, qui l'a transformé en super-humain. Des nanotechnologies coulent désormais dans ses veines, ce qui le rend invincible. Il est plus fort que jamais et capable de guérir instantanément de ses blessures. Mais RST Corporation ne contrôle pas que son corps… Elle a également la main sur son esprit et ses souvenirs. Ray ne peut distinguer ce qui est réel de ce qui ne l'est pas, mais sa mission est désormais de le découvrir. « Bloodshot » est adapté des comics du même nom publiés par Valiant Comics. Le personnage a été créé par Kevin VanHook, Don Perlin et Bob Layton pour apparaître pour la première fois fin 1992 dans la dernière page du tome quatre de Eternal Warrior, un autre super-héros Valiant, avant d'avoir droit à sa propre BD. « Bloodshot » est réalisé par Dave Wilson, qui met en scène son premier film, et produit par Neal H. Moritz (« Fast & Furious »). Le cinéaste est un spécialiste des effets spéciaux qui a réalisé un épisode de la série « Love, Death & Robots ». Voyage au cœur des rêves ANIMATION Le moral de Mina est au plus bas  : Hélène, qui vient de se fiancer avec son père, emménage avec eux, avec sa fille Jenny, avec qui Mina ne s'entend pas du tout. Les caractères des deux filles sont à l'opposé, entre une Le film d'animation danois offre un beau divertissement familial. Dans le film, Vin Diesel incarne à nouveau une redoutable machine à tuer, comme c'était déjà le cas dans « Pitch Black », « xXx » et sa suite, « Les Chroniques de Riddick », « Babylon A. D. » ou « Riddick ». En cas de succès, « Bloodshot » pourrait faire partie d'un univers cinématographique composé de cinq films adaptés des comics Valiant. « Bloodshot » De Dave Wilson. Avec Vin Diesel, Eiza Gonzalez, Sam Heughan. Sortie le 17 juin. Ray (Vin Diesel, auc.) fait équipe avec KT (Eiza Gonzalez, g.) et Marcus (Alex Hernandez, d.). Mina rêveuse et une Jenny égocentrée qui passe son temps sur les réseaux sociaux. Un soir, Mina découvre qu'il existe un autre monde au-delà des limites de ses rêves, dans lequel des magiciens mettent en scène nos rêves comme sur une scène de théâtre. Elle voudrait utiliser ce nouveau savoir d'une manière malveillante, pour entrer dans les rêves de Jenny et lui faire un sale coup. Mais cela ne fonctionne pas. Jenny dort toujours, sans se réveiller. Mina doit désormais retourner au pays des rêves, pour sauver sa famille. « Mina und die Traumzauberer » De Kim Hagen Jensen. Sortie le 17 juin. DU 17/06 AU 30/06/LESSENTIEL.LU Revivre une journée avec leur père ANIMATION Ian et Barley Lightfoot (photo) ont perdu leur père très tôt. Ils habitent une ville de banlieue peuplée de créatures fantastiques, mais dont la magie ancestrale a disparu. Les deux jeunes frères décident de partir à sa recherche à bord de leur van dans l'espoir de mettre la main sur le sortilège qui leur permettra de passer un dernier jour avec leur père. Le nouveau film des studios Pixar se déroule dans un monde urbain imaginaire et suit deux frères elfes ados qui se lancent dans une quête extraordinaire pour découvrir si la magie existe encore quelque part. « Onward » De Dan Scanlon. En salle.
DU 17/06 AU 30/06/LESSENTIEL.LU PUB Cinéma III Les fondations de la Résistance Lambert Wilson s'est glissé dans le costume du général De Gaulle pour le tout premier biopic qui lui est consacré. Charles de Gaulle (L. Wilson, à g.) va prendre les affaires en main. Mai 1940. La guerre s'intensifie, l'armée française est en train de s'effondrer, les Allemands seront bientôt à Paris. La panique gagne le gouvernement qui envisage d'accepter la défaite. Un homme, Charles de Gaulle (Lambert Wilson), fraîchement promu général, veut infléchir le cours de l'histoire. Son épouse, Yvonne de Gaulle (Isabelle Carré), est son premier soutien, mais très vite les événements les séparent. Yvonne et ses enfants se lancent sur les routes de l'exode. Charles rejoint Londres. Il veut faire entendre une autre voix  : celle de la Résistance. Pour le film, Gabriel Le Bomin et son équipe sont partis des « Mémoires de guerre », des témoignages de Philippe de Gaulle et de ce que Charles et Yvonne s'étaient écrit, avec des lettres parfois très émouvantes basées sur des considérations très quotidiennes et personnelles. « De Gaulle » est aussi l'histoire d'un couple. « Yvonne est très présente dans les choix qu'il fait, notamment dans ces moments où il est fragile. C'est elle qui lui donne alors la force de continuer », confie le réalisateur Gabriel Le Bomin. « De Gaulle » De Gabriel Le Bomin. Avec Lambert Wilson, Isabelle Carré, Olivier Gourmet. Sortie le 17 juin.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :