L'essentiel Luxembourg n°2905 13 mai 2020
L'essentiel Luxembourg n°2905 13 mai 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2905 de 13 mai 2020

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Edita SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 3,6 Mo

  • Dans ce numéro : les places en crèche plus limitées encore.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
6 Europe MERCREDI 13 MAI 2020/LESSENTIEL.LU Maria Branyas est guérie. Elle survit au virus à 113 ans BARCELONE La doyenne d'Espagne a 113 ans et « elle a surmonté la maladie et va très bien », a affirmé l'établissement où elle réside près de Barcelone. Chez Maria Branyas, les symptômes auront été discrets et elle a guéri de la maladie dans une maison de retraite dont plusieurs résidents infectés sont décédés. Le canal Saint-Martin bondé, la police obligée d'intervenir Des dizaines de Parisiens ont été délogés par les forces de l'ordre au canal Saint-Martin lundi. Morte après qu'on lui a craché dessus LONDRES Une employée des chemins de fer britanniques est morte du coronavirus après qu'une personne prétendant être contaminée lui a délibérément craché dessus, a indiqué hier le syndicat de son secteur. Belly Mujinga, 47 ans, qui travaillait à la gare londonienne de Victoria, a ressenti les symptômes après une agression qui l'avait visée elle et un collègue, le 22 mars. « Ils étaient dans le hall, lorsqu'ils ont été agressés par un usager qui leur a craché dessus », a expliqué le syndicat TSSA dans un communiqué. Quelques jours plus tard, le médecin de Mme Mujinga lui a prescrit un arrêt maladie, notant qu'elle souffrait de problèmes respiratoires, a ajouté la TSSA. Elle s'est alors arrêtée de travailler, mais son état n'a cessé d'empirer. Son mari et sa fille de 11 ans ne l'ont pas revue depuis son départ en ambulance. Une employée du métro est morte après un crachat volontaire. Les images d'attroupements ont fait le tour des réseaux sociaux. La consommation d'alcool sur les berges de Seine et du canal Saint-Martin à Paris va être interdite, après que des dizaines de personnes s'y furent rassemblées lundi soir, au premier jour du déconfinement, ont indiqué les autorités. « La réussite du déconfinement passe par la prudence et le civisme de chacun. Face à l'irresponsabilité de certains comportements, j'ai demandé au préfet de police d'interdire la consommation d'alcool le long du canal Saint-Martin et des voies sur berges », a affirmé Christophe Castaner, ministre de l'Intérieur, dans un tweet. Plusieurs dizaines de personnes s'étaient rassemblées le long des berges du canal Saint-Martin, un lieu prisé Hier à midi, la vidéo avait été vue plus de 3,5 millions de fois. Rap du président contre le virus VARSOVIE Le président polonais, Andrzej Duda, a enregistré un rap pour un défi destiné à aider le personnel médical luttant contre le coronavirus, selon une vidéo publiée sur Internet lundi soir. Le chef de l'État a en effet participé au « Hot16challenge », un défi initié par des rappeurs polonais et consistant à écrire et enregistrer seize vers de rap sur un bit de son choix, puis verser une somme d'argent destinée à aider le personnel médical luttant contre le coronavirus. MADRID L'Espagne va limiter strictement les entrées sur son territoire. Ne seront autorisés à entrer que les Espagnols, les résidents en Espagne, les travailleurs transfrontaliers, les personnels soignants des Parisiens, pour profiter de la première soirée du déconfinement, faisant fi des distanciations sociales, avant d'être délogées par les forces de l'ordre. « Garant de la sécurité des Parisiens », le préfet de police Didier Lallement « déplore d'avoir à prendre, dès le premier jour du déconfinement, des mesures de régulation apparemment indispensables ». Le préfet a rappelé « que la réussite du déconfinement repose d'abord sur un principe de responsabilité individuelle de chaque citoyen ». Hier, la maire de Paris, Anne Hidalgo, a demandé la réouverture des parcs et jardins de la capitale pour permettre aux Parisiens, sous réserve de porter un masque de protection pour éviter de nouvelles contaminations au coronavirus, de se promener au vert dans la ville. Le ministre de la Santé, Olivier Véran, s'y est opposé dans la foulée. L'Espagne dresse des barricades MOSCOU Le porte-parole de Vladimir Poutine, Dmitri Peskov, a annoncé hier avoir été testé positif au coronavirus et recevoir actuellement des venant travailler ou toute personne venant pour un cas de « force majeure ». Les personnes autorisées à entrer, dont les Espagnols rentrant au pays, seront soumises à une quarantaine de quatorze jours. Le porte-parole de Poutine infecté Peskov (d.) est un proche de Poutine. soins. Interrogé sur la dernière fois qu'il a eu des contacts avec le président russe, Dmitri Peskov a répondu : « Il y a plus d'un mois ». Avec 232 243 cas depuis le début de l'épidémie, dont 10 899 enregistrés au cours des dernières 24 heures, la Russie est aujourd'hui le deuxième pays au monde en nombre de contaminations. Celui des décès attribués officiellement au virus, 2 116, demeure faible. Des critiques jugent ce chiffre très sous-estimé.
MERCREDI 13 MAI 2020/LESSENTIEL.LU Monde 7 PUB 1 4 2 Héroïnes du quotidien 5 3 Il y a 200 ans, le 12 mai 1820, naissait Florence Nightingale. Elle est la pionnière des soins infirmiers modernes. C'est elle et son héritage qu'on célèbre tous les 12 mai depuis 1965, lors de la Journée internationale des infirmières et des infirmiers. Dans un hôpital de Chennai, en Inde, un autel à son effigie a même été dressé hier 6, tandis qu'à Melbourne, l'hommage a pris la forme d'une fresque grandiose d'un soignant ailé portant le globe terrestre 5. Un beau symbole. En 2020, cette journée ne pouvait résolument pas être comme les autres. Partout dans le monde, les infirmières risquent leur vie lors de la pandémie. Pour soigner, mais aussi pour réconforter. Comme au Brésil, où elles permettent aux malades de rester en contact avec leurs proches 3. On aura encore plus que jamais besoin d'elles. Même à Wuhan, qui croyait être débarrassée du Covid-19, les soignants restent mobilisés après un rebond de l'épidémie 2. L'ambiance est tendue à Berlin, où comme dans beaucoup de pays, on réclame plus de considération pour la profession 4. À Beyrouth, des infirmières ont réalisé des clichés avec leurs portables, dévoilant, le temps d'une pause, le rude quotidien de ceux en première ligne 1. Mais comme toujours, avec les sourires qu'on devine derrière les masques. PHILIPPE DI FILIPPO 6



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :