L'essentiel Luxembourg n°2903 11 mai 2020
L'essentiel Luxembourg n°2903 11 mai 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2903 de 11 mai 2020

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Edita SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 3,9 Mo

  • Dans ce numéro : Charles, petit Prince du Luxembourg.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
6 Luxembourg LUNDI 11 MAI 2020/LESSENTIEL.LU Vite lu Un merci à la population LUXEMBOURG Les Hôpitaux Robert-Schuman remercient tous ceux qui ont « scrupuleusement respecté les règles du confinement ». Un immense « merci » a été apposé des deux côtés de la passerelle d'entrée de l'hôpital du Kirchberg. Des burgers rappelés LUXEMBOURG L'American BBQ Burger de la marque Delhaize est rappelé pour présence possible de salmonella, a indiqué Delhaize Luxembourg. Est concerné le lot n°618 ayant pour date de péremption le 9 mai 2020. Les salons de coiffure vont devoir changer d'apparence Masques, blouses jetables, visières  : à cause des mesures liées au coronavirus, vous risquez de ne plus reconnaître votre salon à sa réouverture. François Calda a réaménagé son salon pour accueillir ses clients dans les meilleures conditions possibles. Comme les autres coiffeurs et barbiers du pays, il rouvre aujourd'hui. De nouvelles commandes de produits ont été faites, bien différentes de d'habitude  : gants, masques, visières, blouses jetables et gel désinfectant. Les conditions sanitaires étant strictes, « on va être habillés comme des cosmonautes », annonce le coiffeur, qui a aussi installé des panneaux rideaux Éviter de se déplacer aux heures de pointe Des règles de sécurité ont été fixées dans les trains et les bus. LUXEMBOURG Avec de nombreux travailleurs de retour ce lundi, une hausse de la fréquentation des transports en commun est anticipée. Mais pas question de retrouver des trains ou bus bondés. Trop dangereux avec le coronavirus. Les CFL conseillent « d'éviter les déplacements aux heures de pointe du matin et du soir, dans la mesure du possible ». Une règle nécessitant le concours des employeurs. Le Premier ministre, Xavier Bettel, a exhorté les entreprises à poursuivre au maximum le télétravail. Les CFL ont défini les règles de conduite  : les voyageurs sont invités à se répartir uniformément à bord, à respecter la distanciation sociale sur les quais et à la montée dans le train. Le masque est obligatoire également pour les clients des salons. entre chaque fauteuil, pour créer « des petites cabines ». Le nombre de clients sera limité. Tiago Ribeiro en acceptera au maximum trois en LUXEMBOURG Les musées et centres culturels ont établi des règles pour le déconfinement dès ce lundi. L'Abbaye ne reçoit ainsi le grand public que l'aprèsmidi, le matin étant réservé aux personnes à risques. Et même temps. « On consacrera plus de temps par client et on évitera qu'ils se croisent. On fera 20 à 30% de recettes en moins par sécurité », dit-il. Des règles pour visiter les musées Aller en France reste encadré LUXEMBOURG Le déconfinement qui débute aujourd'hui en France n'implique pas de changement notable sur les règles concernant le passage des frontières. Dans ce pays, « la circulation en provenance de l'espace européen reste interdite », indique le site du gouvernement français. Ce qui empêche théoriquement les résidents luxembourgeois de se rendre en France pour un motif non essentiel. Pour les Français habitant à l'étranger, un autre site officiel « recommande » d'éviter les déplacements intra-européens. les visites se font sur réservation. Au Musée national d'histoire et d'art, encore, un maximum de 62 visiteurs seront acceptés en simultané. Les institutions mettront aussi à disposition du gel, etc. Une question se pose toutefois  : comment coiffer un client masqué ? « À un moment, il faudra retirer les élastiques pour réaliser la prestation, le risque est là », reconnaît Tiago Ribeiro. « On fera très attention », ajoute Ken Kries, barbier. Pour tailler les barbes, la méthode reste floue, « on fera au cas par cas », poursuit le barbier, qui a investi dans une machine à stérilisation pour les ciseaux et les tondeuses. Même si le risque existe, il est important de rouvrir, estiment les professionnels. « Il faut reprendre la vie sociale, les gens sont contents de revoir leur coiffeur, justifie Ken Kries. Et on va avoir du boulot pour rattraper les coupes faites pendant le confinement », plaisante-t-il. MARINE MEUNIER Les horaires des visites ont été adaptés, comme ici à l'Abbaye. Des rassemblements aux frontières Des rassemblements ont eu lieu, notamment dans l'est du pays. ECHTERNACH Certains défenseurs de l'Union européenne ont profité de la Journée de l'Europe samedi pour protester contre la fermeture temporaire de certaines routes vers l'Allemagne et les contrôles menés par ce pays depuis le début de la pandémie. Malgré le confinement en vigueur, le rassemblement avait été autorisé et environ 200 personnes se sont retrouvées en plusieurs endroits à travers le pays, dont 100 à 150 sur le pont d'Echternach. L'événement s'est déroulé pacifiquement et la police a veillé à ce que les distances sanitaires soient respectées. Elle n'a pas eu à agir.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :