L'essentiel Luxembourg n°2891 22 avr 2020
L'essentiel Luxembourg n°2891 22 avr 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2891 de 22 avr 2020

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Edita SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 3,4 Mo

  • Dans ce numéro : miss Luxembourg glamour et solidaire.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 Luxembourg MERCREDI 22 AVRIL 2020/LESSENTIEL.LU Les mesures de sécurité à l'école jugées « illusoires » Parents et syndicats d'enseignants partagent encore quelques inquiétudes liées au retour des enfants du pays à l'école. Nouvelle organisation au CHEM Les enfants vont devoir reprendre le chemin de l'école par étapes dans le courant du mois de mai. ESCH-SUR-ALZETTE Au Centre hospitalier Emile-Mayrisch, « tout a été revu au moment de l'arrivée du virus », selon Serge Meyer, responsable de la cellule de crise. Le bâtiment a été séparé en deux, pour ne pas mettre en contact les patients atteints de la maladie et les autres. Le travail est facilité par la baisse d'activité dans les urgences, puisqu'il n'y a presque plus d'accidents du travail. Les masques et les gants n'ont pour l'instant pas manqué, mais Serge Meyer reconnaît que « le déconfinement sera un vrai test ». Les capacités d'accueil ont été augmentées, explique Serge Meyer. « Il faut se rendre compte que le port du masque et la distance de 2m, dans les salles de classe, c'est illusoire », estime Patrick Arendt, président du syndicat enseignant SEW/OGBL. Les inquiétudes du syndicaliste rejoignent celles des parents d'élèves. Une pétition contre la reprise avait recueilli hier près de 14000signatures. Et la Représentation des parents (RNP), organe représentatif créé en 2018, avait relayé les inquiétudes des parents. « Bon nombre de parents expriment actuellement des craintes quant à la réouverture progressive des écoles en mai », souligne-t-elle. Pour le SEW/OGBL, c'est compréhensible. « Il faut respecter les inquiétudes des parents », même s'il « est important que les enfants puissent retourner à l'école ». Mais les enfants restant des enfants, les mesures de sécurité risquent d'être mises à mal. Particulièrement chez les tout petits. RNP et SEW préféreraient que les enfants du précoce et des crèches restent à la maison. « Mais d'ici cinq semaines, la situation peut encore changer ». Les acteurs de l'éducation doivent rencontrer le ministre Claude Meisch aujourd'hui pour soulever ces questions et celles liées à l'organisation en Le chiffre du jour 78 décès Le Luxembourg a enregistré trois décès en plus liés au coronavirus en 24 heures, d'après le bilan publié hier soir, ce qui porte le total à 78 morts. Depuis le début de l'épidémie, 3 618 personnes ont été testées positives. Enfin, 185 patients restent hospitalisés. LUXEMBOURG Paulette Lenert, ministre de la Santé, a expliqué aux députés de la commission Santé que les mesures de confinement avaient permis des effets positifs, notamment dans les hôpitaux. Pour autant, la situation sanitaire est encore « loin de la normalité », a-t-elle indiqué, se gardant de tout triomphalisme. Seule une analyse détaillée permettra d'établir deux groupes par alternance, qui n'enthousiasme pas les syndicats. Contacté, le ministère indique que « la concertation avec les partenaires sur la reprise est encore en cours » et qu'il ne prend pas position pour le moment. JÉRÔME WISS Une récompense pour les « héros » LUXEMBOURG Ce matin, les députés examinent la recevabilité de quatorze pétitions. Sans surprise, une majorité est en lien avec le Covid-19, dont quatre demandant que la date de retour des élèves en classe soit repoussée. Deux autres proposent des primes pour les « héros », les travailleurs et volontaires sur le terrain pendant la crise. Une autre continue à exiger l'arrêt de la 5G. Vite lu Jean Asselborn inquiet LUXEMBOURG Jean Asselborn craint que la situation actuelle laisse des traces à long terme dans la Grande Région, en entravant les déplacements des citoyens, comme il l'a indiqué à ses homologues germanophones. Liens vitaux avec l'Asie LUXEMBOURG La livraison de matériel médical, notamment de masques, a été permise par « un pont avec l'Asie », mis en place grâce aux bonnes relations diplomatiques et commerciales, a expliqué Xavier Bettel. Ils ont prêté serment ROESER/BASCHARAGE Hier, Monique Thiry-De Bernardi a été assermentée comme conseillère communale à Bascharage et Edy Reding a prêté serment en tant qu'échevin de la commune de Roeser. Nouvelle distribution LUXEMBOURG Hier, le ministère des Affaires étrangères et européennes a distribué des masques aux ambassades et institutions européennes et internationales du Luxembourg, soit plus de 16 000 fonctionnaires et agents. Certains pétitionnaires veulent une prime pour les travailleurs. Encore « loin de la normalité » l'impact exact de la première phase de déconfinement et de décider des mesures suivantes. Seule certitude, le port du masque devra « devenir la routine », même si aucun ne garantit une protection totale. Par ailleurs, ses services n'ont à ce stade constaté aucune augmentation significative des suicides et des pathologies aiguës depuis le début du confinement.
MERCREDI 22 AVRIL 2020/LESSENTIEL.LU Luxembourg 3 Vers une reprise des activités judiciaires LUXEMBOURG Les différentes juridictions luxembourgeoises s'organisent pour retrouver un fonctionnement normalisé courant mai, tout en continuant à respecter les mesures sanitaires du gouvernement. Sam Tanson, ministre de la Justice, a discuté avec les acteurs judiciaires par visioconférence pour faire le point sur la stratégie de reprise des activités. Celles-ci ont continué en Les infirmiers se sont pliés à des nouvelles procédures Avec la crise, l'organisation du travail des infirmiers a été revue. Ils sont placés dans des équipes remaniées. PUB service réduit depuis le début du confinement, pour garantir l'accès du citoyen à la justice. La ministre a également discuté avec les représentants des avocats. Certains juristes se trouvent en effet dans une situation financière précaire, en raison du fonctionnement réduit des tribunaux. Le gouvernement travaille aux modalités pour soutenir ces avocats, a assuré Sam Tanson. Les combinaisons spéciales tiennent chaud, selon un infirmier. Au bout d'un couloir du Centre hospitalier Emile-Mayrisch, à Esch-sur-Alzette, une porte est barricadée. Seules quelques personnes sont habilitées à la franchir, après désinfection des mains. De l'autre côté se trouve le « secteur Covid-19 ». Les infirmiers doivent « prendre beaucoup plus de précautions », indique l'un d'eux, Gaston Dabée. « Nous nous habillons juste avant de prendre notre service et nous enfilons notre protection spéciale, qui tient chaud ! ». Mais l'infirmier effectue « le même travail que d'habitude. Ce qui change, c'est l'uniforme ». Les infirmiers doivent aussi travailler au sein de nouvelles Les centres de tri ont rouvert LUXEMBOURG Dans le cadre des premiers assouplissements des règles de confinement annoncés la semaine dernière, les parcs de recyclage ont pu rouvrir au public cette semaine. Les premiers particuliers ont pu vider leurs déchets lundi et hier, selon les horaires d'ouverture des sites. Évidemment, des règles sanitaires strictes sont à respecter, comme la désinfection des mains et le nombre limité de personnes présentes en même temps. équipes, dans le cadre d'une réorganisation. Gaston Dabée travaille avec Anaïs Cesari, habituellement dans l'antenne de Niederkorn au CHEM, au service psychiatrie. « J'ai été Ne pas jeter les médicaments dans la poubelle,toilette ou lavabo ! bien accueillie », indique cette frontalière, qui a simplement été inquiète au début de l'épidémie, « lorsque l'on ne savait pas quelles mesures seraient prises au niveau des frontières ». « Nous avons aussi redouté que les pays de résidence des infirmiers les réquisitionnent pour leurs propres hôpitaux », se souvient Serge Meyer, responsable de la cellule de crise. Le rôle des infirmiers est notamment de rassurer. « Certains paniquent lorsqu'ils réalisent qu'ils ont contracté le virus », reprend Gaston Dabée. Mais « la plupart réagissent bien et sont reconnaissants de notre travail », selon sa collègue. JOSEPH GAULIER Ne pas jeter les médicaments et les produits cosmétiques dans les déchets résiduels –les médicaments pas dans la toilette ou lavabo ! Utilisez les opportunités de reprise offertes par votre pharmacie ainsi que la SuperDrecksKëscht mobile, sans oublier les parcs de recyclage ! medi.sdk.lu Infotel. 488 2161 Pas de festival de BD en 2020 CONTERN Prévu les 18 et 19 juillet, le festival de BD de Contern ne sera pas reporté, ont indiqué les organisateurs. Il aurait été compliqué de trouver une nouvelle date dans la période actuelle, pleine d'incertitude, surtout que l'événement en plein air doit se tenir pendant la période estivale. Faire venir des auteurs et libraires se serait aussi avéré délicat, le calendrier international de la BD étant chargé. Le festival reviendra en 2021. Aktioune vum Ministère fir Ëmwelt, Klima an nohalteg Entwécklung mat de Gemengen, der Chambre des Métiers an der Chambre de Commerce



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :