L'essentiel Luxembourg n°2883 9 avr 2020
L'essentiel Luxembourg n°2883 9 avr 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2883 de 9 avr 2020

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Edita SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 4 Mo

  • Dans ce numéro : des supermarchés à sens unique ?

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
8 Monde JEUDI 9 AVRIL 2020/LESSENTIEL.LU Une pénurie « désastreuse » de préservatifs menace le monde KUALA LUMPUR Selon l'ONU, la pénurie de préservatifs qui se profile pourrait avoir de graves conséquences pour certains pays. L'ONU craint notamment une hausse des maladies sexuellement transmissibles en cas de pénurie. Conséquence du coronavirus, une pénurie mondiale de préservatifs se profile à cause des nombreuses usines et circuits de distribution paralysés : une situation qui pourrait se révéler « désastreuse », selon l'ONU. En Malaisie, l'un des premiers pays producteurs de préservatifs et de caoutchouc, un confinement strict est en vigueur. Le géant malaisien Karex, qui fabrique un préservatif sur cinq dans le monde, s'attend à une baisse de production de 200 millions de préservatifs par rapport à la normale de mi-mars à mi-avril. Comme les autres fabricants dans le monde sont confrontés à des difficultés similaires, l'offre mondiale chute. « C'est une inquiétude majeure, puisque les préservatifs sont un article sanitaire de première nécessité », a indiqué le directeur de Karex. L'agence des Nations unies chargée de la santé sexuelle et reproductive (UNFPA) a lancé le signal d'alarme. Elle souligne que le problème est de pouvoir livrer les préservatifs aux communautés les plus pauvres et les plus vulnérables. « Une pénurie de préservatifs, ou de n'importe quel contraceptif, pourrait déboucher sur une hausse des grossesses non désirées, Sanders stoppe sa campagne En Inde, un inventeur aide la police avec la « coronavirusmobile ». WASHINGTON Le sénateur indépendant Bernie Sanders a annoncé hier à son équipe qu'il abandonnait la course à la Maison-Blanche, selon un communiqué, mettant fin à sa seconde tentative de décrocher l'investiture démocrate après une série de lourdes défaites face au favori Joe Biden. « La campagne se termine, la lutte continue », ajoute le communiqué. L'ancien vice-président Joe Biden, 77 ans, est désormais le seul candidat démocrate en lice pour affronter Donald Trump le 3 novembre. En outre, les chefs démocrates du Congrès américain ont présenté hier un plan supplémentaire d'aide aux petites et moyennes entreprises frappées par la crise du coronavirus, pour un coût de plus de 500 milliards de dollars. Et maintenant, la voiture Covid-19 NEW DELHI Après le casque de policier et le cheval, un inventeur indien a fabriqué... une voiture sur le thème du coronavirus. Il circule à son bord aux côtés d'agents de police dans les rues d'Hyderabad pour sensibiliser la population aux mesures de confinement. Plus de quatre milliards de personnes dans près de 100 pays ou territoires sont contraintes ou incitées par leurs autorités à rester confinées chez elles. avec des conséquences désastreuses pour la santé et le bienêtre d'adolescentes, de femmes et de familles », a souligné le porte-parole. L'agence craint aussi une hausse des avortements risqués et un bond des maladies sexuellement transmissibles, comme le VIH. Vite lu Erdogan sous pression ANKARA Le président turc, Recep Tayyip Erdogan, a renforcé les mesures pour endiguer l'épidémie qui progresse rapidement en Turquie, mais son refus d'un confinement pour ne pas paralyser l'économie est très critiqué. Insécurité alimentaire BEYROUTH Des millions de personnes sont menacées d'insécurité alimentaire au Liban, pays touché par une grave crise économique exacerbée par le coronavirus, a alerté hier Human Rights Watch (HRW). Fausse bonne idée TEGUCIGALPA Deux employés d'un hôpital public ont été arrêtés mardi au Honduras pour avoir transporté du cannabis dans une ambulance qui leur permettait d'échapper aux restrictions de circulation. Ministre suspendue JOHANNESBURG Le président sud-africain, Cyril Ramaphosa, a annoncé avoir suspendu deux mois une ministre qui avait participé à une fête en violation flagrante du confinement. Joyeuses retrouvailles à Wuhan WUHAN Un travailleur médical de la province chinoise de Jilin embrasse une collègue de Wuhan de retour chez elle. Plus de deux mois et demi après la fermeture de la métropole chinoise de 11 millions d'habitants, Wuhan, le lieu d'origine de la pandémie, a été rouverte mardi soir.
JEUDI 9 AVRIL 2020/LESSENTIEL.LU Économie 9 Bourse Retrouvez le cours des actions et obligations sur L’essentiel Online. Indices Change Pétrole Actions G G G 0 I ! §g BEL 20 3055,32 +0,72% CAC 40 4442,75 +0,10% DAX 10 332,89 -0,23% DOWJONES 22 961,93 +1,36% EUROSTOXX 50 2851,27 -0,22% FTSE 5677,73 -0,47% LUXX 941,14 -0,89% NASDAQ 7990,74 +1,31% NIKKEI 225 19 353,24 +2,13% Achat Vente DOLLAR AMÉRICAIN 0,91 0,93 LIVRE STERLING 1,12 1,16 YEN JAPONAIS 0,83 0,86 Achat BARIL NY 24,58 BRENT 32,14 Cours Var%J-1 APERAM 22,20 +4,82 ARCELOR MITTAL SA 9,42 -1,26 BLUEMARHOLDINGS 6,20 0,00 BREDERODE 74,20 0,00 EDIFY ACT. ORD. 44,40 0,00 FOTEXHOLDING 2,10 0,00 LUXEMPART 40,80 -2,39 RTLGROUP 30,36 -1,43 SES FDR 5,10 0,00 iwarecourssansgarantie Évolution du LuxX sur une semaine « Que va-t-on faire des agneaux de Pâques ? » Les ventes de mouton s'effondrent, faute de repas en famille pour Pâques. « Pour nous, Pâques, ça devait être le marché de l'année », Michelle Baudouin, éleveuse de moutons dans le Puy-de- Dôme, se demande ce que les éleveurs français vont faire des Le plan 915 milliards Le Japon a dégainé un plan d'aide record de 108 000 milliards de yens, soit 915 milliards d'euros, pour amortir le choc de la pandémie de coronavirus sur son économie. Les catastrophes moins coûteuses ZURICH Les pertes économiques liées aux catastrophes naturelles et désastres se sont montées à 134 milliards d'euros en 2019 au niveau mondial, en baisse sur un an, selon le réassureur suisse Swiss Re, qui a ajusté hier ses premières estimations. Ce chiffre est nettement inférieur à la moyenne sur dix ans, qui se situe à 195 milliards d'euros. quelque 500 000 ovins qui ne partent pas à l'abattage en raison du confinement. Qui va acheter un gigot pour trois ou quatre personnes à table ? Faute de repas de famille à l'occasion de Pâques et des autres fêtes religieuses de printemps, des milliers d'agneaux devront cette année la vie à l'épidémie de coronavirus. Les éleveurs souffrent aussi d'une « concurrence déloyale » de l'agneau néo-zélandais, vendu en dessous des coûts de production. Ce qui met en danger celle des éleveurs : les ventes de viande d'agneau ont chuté drastiquement, selon la profession, la filière d'élevage française étant aussi fort touchée par la fermeture des restaurants. Cette année, les deux mois autour de Pâques devaient constituer 80% des ventes annuelles des éleveurs d'ovins. Exceptionnellement, les fêtes des trois grandes confessions juive, chrétienne et musulmane étaient concentrées sur le calendrier, laissant espérer un marché important. Les éleveurs doivent supporter des coûts imprévus pour nourrir les animaux qui restent en bergerie, sans revenus en face. « Ils prennent du poids, ils prennent du gras et perdent de la valeur. On jette les fraises ou les asperges excédentaires, mais nos animaux, que va-t-on en faire ? », s'inquiète Mme Baudouin. Le recul s'explique par l'absence d'ouragans majeurs aux États-Unis. Vite lu Un milliard pour la lutte NEW YORK « Quand nous aurons désamorcé cette pandémie, l'argent sera redirigé vers la santé et l'éducation des filles, ainsi que le revenu universel », prédit le patron de Twitter, Jack Dorsey, qui donnera un milliard de dollars, soit 28% de sa fortune, pour la lutte contre la pandémie. Des pandemics bonds JAKARTA Première économie d'Asie du Sud-Est, l'Indonésie a levé 4,3 milliards de dollars via des pandemic bonds, des obligations en dollars visant à répondre à la crise du Covid-19, dont une tranche d'un milliard à la maturité exceptionnelle de 50 ans. Échec après 16 h de réunion BRUXELLES Une réunion des États membres de l'UE pour trouver une réponse économique commune face au coronavirus s'est achevée hier sur un échec après seize heures de discussions. Les ministres des Finances de la zone euro poursuivront leurs discussions sur le sujet ce jeudi. Ces tractations ont échoué, selon plusieurs sources européennes, en raison de l'inflexibilité des Pays-Bas, qui refusent de céder aux demandes italiennes sur les prêts qui pourraient être octroyés aux États en difficulté par le fonds de secours de la zone euro. Les ministres proposent que le Mécanisme européen de stabilité, créé en 2012 lors de la crise de la dette de la zone euro et financé par les États membres, puisse prêter de l'argent à un État en difficulté allant jusqu'à 2% de son produit intérieur brut, soit jusqu'à 240 milliards d'euros pour l'ensemble de la zone euro. L'option est cependant rejetée par l'Italie, tant que ces prêts s'accompagnent de conditions comme des demandes de réformes, ce qu'exige La Haye. La France chute PARIS Selon une estimation publiée par la Banque de France, le PIB a chuté de 6% sur les trois premiers mois de 2020, soit la pire performance trimestrielle de l'économie française depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. Techniquement, le pays est en récession.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :