L'essentiel Luxembourg n°2880 6 avr 2020
L'essentiel Luxembourg n°2880 6 avr 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2880 de 6 avr 2020

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Edita SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 3,2 Mo

  • Dans ce numéro : New York lance un appel au secours.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
6 Europe LUNDI 6 AVRIL 2020/LESSENTIEL.LU « La Suède joue à la roulette russe » STOCKHOLM La manière dont la Suède gère la crise du coronavirus soulève des questions critiques, mais le gouvernement rejette tout procès en passivité malgré des signes inquiétants. Ce pays de 10,3 millions d'habitants vient de franchir le cap des 6 000 cas confirmés et déplore déjà 333 morts, une mortalité nettement plus élevée que chez ses voisins nordiques. En Suède, le confinement de la population n'est pas d'actualité. Le gouvernement appelle chacun à « prendre ses responsabilités ». Marcus Carlsson, mathématicien de Lund, a ainsi accusé le pays de jouer à la « roulette russe avec la population suédoise », dans une vidéo qui a buzzé sur YouTube. Les Suédois sortent toujours faire les boutiques. LONDRES L'assaillant au couteau était « aigri » ROMANS-SUR-ISÈRE Abdallah Ahmed-Osman, un réfugié soudanais qui a tué deux personnes dans une attaque au couteau samedi à Romans-sur- Isère (Drôme), était « aigri » à cause du confinement, selon PARIS « Restez chez vous ! »  : avec un soleil radieux hier en France et le début des vacances, les appels se multiplient pour que les Français respectent le confinement. Des joggeurs au milieu de familles sur les bords du canal à Paris, des passants dans les rues à Elisabeth II est sortie du silence pour rassurer les Britanniques Elisabeth II a encouragé les Britanniques à se montrer à la hauteur du défi posé par le virus, hier soir, lors d'une rare intervention télévisée. « J'espère que dans les années à venir, tout le monde pourra être fier de la manière dont nous avons relevé ce défi », a notamment déclaré la reine. « Et ceux qui nous succéderont diront que les Britanniques de cette génération étaient aussi forts que les autres », et « que les qualités de l'autodiscipline, de la détermination bienveillante et de la camaraderie caractérisent toujours ce pays », a ajouté la Il s'agit seulement de la quatrième allocution à l'attention des Britanniques de la reine depuis 68 ans. des témoignages. « Il ne se sentait pas bien à cause du confinement ». Trois hommes de nationalité soudanaise sont actuellement en garde à vue. Le parquet antiterroriste a été chargé de l'enquête. Le confinement se relâche à Paris cheffe de l'État lors d'un discours « profondément personnel », selon ses services. Cette allocution télévisée à l'attention des Britanniques et des nations du Commonwealth est seulement la quatrième intervention d'Elisabeth II depuis le début de son règne, il y a 68 ans. Elle témoigne de la gravité de la crise au Royaume-Uni, où l'épidémie poursuit son accélération. Selon un bilan publié hier, 4 934 personnes sont décédées dans les hôpitaux, dont un enfant de 5 ans et plusieurs soignants, et 47 806 cas positifs ont été officiellement recensés. Parmi ces derniers figurent le prince héritier Charles, désormais guéri, et le Premier ministre, Boris Johnson. Le discours d'Elisabeth II a été enregistré au château de Windsor, où résident depuis le 19 mars la reine et son époux, le prince Philip. Âgés respectivement de 93 et 98 ans, ils font partie de la population à risque. Marseille, des enfants jouant dans des cours d'immeubles... cette semaine s'annonce délicate. Du monde sur les bords d'un canal à Paris. « La lumière au bout du tunnel » ROME La pandémie de Covid-19 a déjà tué plus de 40 000 personnes en Europe. Le seul espoir est celui d'un ralentissement de la propagation du virus, notamment en Italie, en Espagne et en France, trois des pays les plus touchés. « Nous commençons à voir la lumière au bout du tunnel », a écrit l'infirmier italien Paolo Miranda, qui chronique sur son compte Instagram la lutte contre la pandémie dans son hôpital de Crémone. Le chiffre du jour 9 300 Le nombre d'amendes pour infraction aux règles de confinement a dépassé les 9 300 samedi en Italie, le chiffre le plus élevé depuis le jeudi 26 mars, alors que même les activités professionnelles autorisées étaient en grande partie à l'arrêt. En ce qui concerne les activités commerciales, 173 entreprises ont été sanctionnées, dont quatorze provisoirement fermées et treize définitivement.
LUNDI 6 AVRIL 2020/LESSENTIEL.LU Monde 7 Vite lu Elle danse sur les toits BEYROUTH En raison des règles de confinement, Cherazade Mami, une danseuse et artiste professionnelle tunisienne de 28 ans, a choisi de continuer à pratiquer sa passion sur son toit à Beyrouth pour rester en forme. 5 000 détenus libres RABAT Le roi du Maroc, MohammedVI, a gracié hier plus de 5 000 détenus pour empêcher que le nouveau coronavirus ne contamine les prisons marocaines, a annoncé le ministère de la Justice. Des morts dans la rue QUITO Le vice-président équatorien, Otto Sonnenholzner, a présenté samedi ses excuses pour la situation survenue dans la ville de Guayaquil, frappée par la pandémie de coronavirus et où des vidéos ont montré des cadavres dans les rues. New York appelle à l'aide, la période « va être horrible » NEW YORK Les Américains doivent se préparer à « l'horrible » et à « beaucoup de morts », a prévenu hier le président Donald Trump. Des jumeaux Corona et Covid NEW DELHI Donner à ses enfants le nom d'un virus tueur ressemble à une blague de mauvais goût. Mais c'est pourtant ce qu'a fait un couple de l'État de Chhattisgarh, en Inde. Ces heureux parents de jumeaux, L'épidémie a déjà fait 4 159 morts rien que dans l'État de New York. nés le 27 mars dernier, les ont ainsi nommés Corona pour le garçon et Covid pour la fille. Les parents n'ont toutefois pas exclu la possibilité de changer les noms de leurs enfants « plus tard ». Les prêtres sur des remorques pour bénir MANILLE C'est depuis l'arrière d'un véhicule ou depuis un tricycle que des prêtres ont béni hier aux Philippines les fidèles catholiques placés en confinement en raison de la pandémie liée au coronavirus. À l'occasion du dimanche des Rameaux, des religieux ont ainsi, depuis leur véhicule, fait le signe de croix pour bénir des habitants alignés devant chez eux. L'État de New York, épicentre du nouveau coronavirus aux États-Unis, a lancé samedi un appel à la mobilisation de tous les professionnels de santé, après avoir subi ses plus lourdes pertes depuis le début de l'épidémie. Les États-Unis ont franchi ce week-end la barre des 300 000 cas, dont plus du tiers sont situés dans le seul État de New York, qui totalise aujourd'hui quasiment autant de malades du Covid-19 que l'Italie ou l'Espagne. Donald Trump a d'ailleurs prévenu que les États-Unis entraient dans « une période qui va être vraiment horrible », avec « de très mauvais chiffres ». « Ce sera probablement la semaine la plus dure », a déclaré le président des États- SANTIAGO « Vivre sans eau, c'est terrible »  : le centre du Chili est frappé de plein fouet par une sécheresse sans précédent qui assèche les rivières, vide les réservoirs des barrages et rend les habitants plus vulnérables face au coronavirus. « Aujourd'hui, il y a près de 1,5 million de personnes dont la consommation quotidienne de 50 litres d'eau est fournie par des camions-citernes », explique Rodrigo Mundaca, porteparole du Mouvement pour la Unis lors d'un briefing à la Maison-Blanche, « il va y avoir beaucoup de morts ». Les Américains se préparent donc au pire, bâtissant des hôpitaux de campagne de Los Angeles à Miami, avec des milliers de lits supplémentaires de réanimation et un gigantesque navire-hôpital à quai à New York, ville dont le maire, Bill de Blasio, a lancé un vibrant appel à l'aide. « Médecins, infirmiers, spécialistes de la respiration... à tous ceux qui ne sont pas déjà dans la bataille : nous avons besoin de vous », a lancé l'édile démocrate. Nouvelle ligne de front de la maladie, les États-Unis ont enregistré le plus de nouveaux décès en 24 heures, avec 1 399 supplémentaires. Pour environ 8 500 en tout. La sécheresse frappe en pleine épidémie Le manque d'eau rend les habitants du Chili vulnérables face au virus. défense de l'accès à l'eau, la terre et pour la protection de l'environnement (Modatima). « Cela m'angoisse beaucoup car vivre dans ces conditions, c'est humiliant », se désole Dilma Castillo, qui habite avec ses enfants dans les montagnes. Dans la région métropolitaine de Santiago et à Valparaiso, les précipitations de l'année 2019 ont été inférieures de 80% au plus bas historique, et de 90% dans la région de Coquimbo (nord).



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :