L'essentiel Luxembourg n°2879 3 avr 2020
L'essentiel Luxembourg n°2879 3 avr 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2879 de 3 avr 2020

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Edita SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 4,1 Mo

  • Dans ce numéro : sortir du confinement grâce à une appli.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
8 Europe VENDREDI 3 AVRIL 2020/LESSENTIEL.LU L'Ukraine aidée par Elon Musk KIEV L'Ukraine a répondu favorablement à l'offre d'aide du milliardaire américain Elon Musk, qui a proposé cette semaine de donner des respirateurs artificiels indispensables dans la lutte contre le coronavirus à tous ceux qui en ont besoin. Tout nu OK, mais avec un masque PRAGUE En République tchèque, des amendes ont été infligées à ceux qui ne portent pas de masque en public. Et aucune dispense n'est acceptée. La police a rappelé à l'ordre un groupe de nudistes au bord d'un lac par un temps clément le week-end dernier. « Les citoyens peuvent être sans vêtements là où c'est autorisé, mais ils doivent se couvrir la bouche », a déclaré la police. L'UE a présenté des excuses aux Italiens BRUXELLES La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a exprimé ses regrets à l'Italie pour le retard de réaction de l'UE face à la pandémie. « Je vous présente mes excuses, nous sommes avec vous »  : le titre de la lettre aux Italiens de la responsable européenne est direct. « Aujourd'hui, l'Europe se mobilise aux côtés de l'Italie. Mais cela Une apppour tracer le virus. La France s'y intéresse aussi PARIS La perspective d'utiliser les smartphones pour lutter contre le coronavirus n'est plus taboue non plus en France. Le Premier ministre, Édouard Philippe, a envisagé la possibilité. « On pourrait peut-être - et je dis peut-être, car le débat n'est évidemment pas clos - sur le fondement d'un engagement volontaire, utiliser ces méthodes pour mieux tracer la circulation du virus et les contacts (...) de chacun », a-t-il expliqué. n'a pas toujours été le cas », reconnaît la responsable dans « La Repubblica ». La semaine passée, les 27 ne sont pas parvenus à trouver un accord. Une fracture était apparue entre l'Italie et l'Espagne soutenues par la France, qui réclamaient une mutualisation de la dette via des « coronabonds », et l'Allemagne et les Pays-Bas, qui la rejettent. Pour endiguer la vague de la pandémie, l'Allemagne mise sur les portables et le Bluetooth. BERLIN L'Allemagne prépare déjà un éventuel relâchement à partir de fin avril des mesures de distanciation sociale et de fermetures de lieux publics. Mais, prévient le ministre de la Santé, Jens Spahn, « pour que cela soit possible, nous devons être en mesure d'identifier et de joindre rapidement toutes les personnes en contact avec une personne infectée ». Le gouvernement a dû reculer devant le tollé suscité mimars par son idée initiale d'utilisation des données. Les opérateurs auraient dû fournir les iAM.W.V.A1111.1.113,1..11I1.111%, BELFAST Avec l'arrivée des beaux jours, ce camion à glaces devrait faire le tour de Belfast pour régaler les enfants. En ces temps de confinement, il s'est reconverti en épicerie itinérante au service des pluse,r4, II% Papier-toilette, pain et pommes de terre ont remplacé les glaces dans le camion « Disney Ice ». Le glacier ambulant devient une épicerie pour confinés Un push lorsqu'on croise une personne qui est contaminée Un premier test a été mené dans une caserne militaire de Berlin. vulnérables. Dans un quartier mal desservi de la ville nord-irlandaise, les deux employés du camion arborent gants et masques pour vendre à leurs nouveaux clients pain, lait, pommes de terre, œufs ou encore papier-toilette. Dans les bacs, les crèmes glacées ont cédé la place aux pizzas et autres produits surgelés. Mais le fourgon blanc, rouge et bleu continue d'annoncer sa venue avec sa joyeuse musique. données des quelque 46 millions d'abonnés allemands. Une mesure intolérable dans un pays marqué par la surveillance par le régime nazi puis, en Allemagne de l'Est, par la Stasi. Le gouvernement a donc revu sa copie et devrait proposer un nouveau dispositif « dans les prochains jours », qui fonctionnerait sur la base du volontariat. Il s'agit d'une application qui stockerait pendant une quinzaine de jours les interactions via Bluetooth, qui transforme le téléphone en émetteur et récepteur de signaux. Ainsi, si une personne est infectée, l'application enverra un push à tous ceux qu'elle aura croisés dans les deux semaines précédentes, pour les avertir. Seuls ceux qui auraient téléchargé l'application recevraient l'avertissement. Ce dispositif s'inspire notamment d'un outil numérique utilisé à Singapour, où l'épidémie de Covid-19 a été contenue malgré la densité de population.
VENDREDI 3 AVRIL 2020/LESSENTIEL.LU Monde 9 La Chine accusée de mentir NEW YORK Les États-Unis ont conclu que la Chine a menti sur son bilan du nouveau coronavirus, largement sous-évalué. Selon un rapport du renseignement américain relayé, la Chine aurait menti au sujet du bilan du Covid-19. Interrogé sur ce sujet, le président américain, Donald Trump, est lui resté assez évasif. « Leurs chiffres semblent un peu sous-estimés, et je suis gentil quand je dis ça », a-t-il déclaré à propos des dirigeants chinois. L'agence Bloomberg avait évoqué mercredi un rapport confidentiel remis la semaine dernière à la Maison-Blanche. Le renseignement y estime que le nombre de morts et celui de contaminations affichés par Pékin sont faux, intentionnellement en deçà de la réalité. « Le Parti communiste chinois a menti, ment et continuera à mentir au sujet du coronavirus pour protéger le régime », a réagi le sénateur républicain Ben Sasse. « Le renseignement américain a confirmé ce que nous savions déjà : la Chine a Stf. r STOP PNP Mena Sony for ibn Jpoorwo Mares PLT. COL [Jeta L SIMANG L'armée a l'ordre de tirer sur les perturbateurs du confinement. « J'ai donné l'ordre de tirer sur les gens » MANILLE Le président philippin, Rodrigo Duterte, a demandé aux forces de l'ordre d'abattre toute personne à l'origine de « troubles » dans les régions placées en confinement en raison de la pandémie. La moitié des quelque 110 millions d'habitants de l'archipel sont confinés chez eux, mais des millions vivent dans la plus grande précarité et se retrouvent sans travail. Le chef de la police, Archie Gamboa, a Une morgue de Wuhan s'est fait livrer 5 000 urnes funéraires. Il y a une dizaine de morgues dans la ville. néanmoins assuré que les policiers ne commenceraient pas à tirer sur les fauteurs de troubles. « Le président a probablement trop insisté sur l'application de la loi », a-t-il affirmé. « J'ai donné l'ordre à la police et à l'armée ainsi qu'aux responsables des villages de tirer sur les gens en cas de problème ou de bagarres qui mettraient vos vies en jeu », avait lancé le président. « Je vais vous envoyer dans la tombe ». dissimulé la gravité de ce virus pendant des mois. Le monde paie à présent pour ses erreurs », a abondé son collègue de la Chambre des représentants, William Timmons. La porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Hua Chunying, a expliqué jeudi que les États-Unis veulent « trouver des boucs émissaires pour leurs propres réactions. La Chine a enregistré officiellement 3 318 morts. La Corée du Nord aurait... zéro cas PYONGYANG La Corée du Nord ne compte aucun cas de nouveau coronavirus, a assuré un haut responsable de la Santé à Pyongyang. Cet État pauvre et isolé diplomatiquement, entouré de la Chine et de la Corée du Sud, deux pays très touchés par le virus, avait fermé ses frontières dès la fin janvier et pris des mesures drastiques de confinement. Ils protègent les pangolins BAYANGA Des brigades traquent des écailles de pangolin ou des munitions de chasse dans le parc Dzanga-Sangha, à Bayanga. Les quatre espèces de pangolins africains sont présentes en République centrafricaine et protégées. Leur viande est consommée et les écailles destinées au marché de la pharmacopée chinoise. Les braconniers sont traqués. Le cheval de la police aux couleurs du virus NEW DELHI Les policiers indiens continuent d'innover dans la prévention contre le coronavirus. Un officier parcourt ainsi les rues des villes avec un cheval couvert de peinture sur le Le chiffre du jour 18 000 L'Indonésie a libéré 18 000 détenus pour tenter d'empêcher que l'épidémie ne fasse des ravages dans ses prisons surpeuplées. « Notre objectif est de libérer quelque 30 000 détenus au total, mais cela pourrait être plus finalement », a noté Rika Aprianti, porte-parole du directoire général des prisons. thème du Covid-19, tout en énumérant les différentes mesures de confinement au public à l'aide d'un micro. L'Inde compte au dernier bilan 50 morts pour 1 965 cas confirmés.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :