L'essentiel Luxembourg n°2870 23 mar 2020
L'essentiel Luxembourg n°2870 23 mar 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2870 de 23 mar 2020

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Edita SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 3,2 Mo

  • Dans ce numéro : petites actions et grande mobilisation

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
4 Luxembourg LUNDI 23 MARS 2020/LESSENTIEL.LU « Nous travaillons pour vous, restez à la maison », rappelle le personnel de Coviva Dahlem 1 Tout ira bien si on reste chez soi 2 Un message que reprennent les jeunes du Young Boys Diekirch 3 Les soignants remercient les donateurs de nourriture et de matériel 4 Les scouts font les courses pour les personnes les plus vulnérables 5 Cette année, le Relais pour la vie a lieu à la maison 6 Une plateforme afin de regrouper tous les efforts LUXEMBOURG Un groupe de créatifs a créé la plateforme www.toussolidaires.lu pour regrouper les services et mouvements de solidarité dans le pays. Le site est « sans blablas. On voulait faire quelque chose de simple à utiliser », explique Michael Lecuy, de l’agence Fish and Chips. La plateforme n’est pas un simple annuaire, c’est un outil collaboratif destiné à évoluer. 3 Beaucoup de bonnes actions face au virus En cette période où il faut rester chez soi, la solidarité est très présente. De l'aide pour faire les courses, aller à la pharmacie pour les personnes les plus vulnérables figurent parmi les bonnes actions effectuées chaque jour par les 4 1 2 6 scouts et guides de Lëtzebuerger guiden a scouten et de la Fédération nationale des éclaireurs et éclaireuses du Luxembourg. Des initiatives comme celles-ci se sont multipliées ces derniers jours également de la part des communes, comme à Dudelange et Differdange. Les personnels soignants en première ligne face au coronavirus reçoivent de nombreux soutiens de la population. Comme en Italie, en Espagne et en France, les résidents les applaudissent aussi tous les soirs à 20h depuis leur fenêtre ou balcon. Beaucoup de dessins d'enfants avec la mention « Bleift Doheem » (« Reste à la maison ») fleurissent sur les réseaux sociaux. Le traditionnel Relais pour la vie, qui devait avoir lieu ce week-end, a été remplacé par une version virtuelle, le RelayAtHome (Relais à la maison). La Fondation Cancer a LUXEMBOURG La Grande- Duchesse Maria Teresa, née le 22 mars 1956 à La Havane, à Cuba, a fêté un anniversaire pas comme les autres hier. Elle a indiqué, dans un message officiel, que son cœur n’était invité les résidents à partager leurs messages de soutien sur les réseaux sociaux et à rester à la maison pour éviter la propagation du virus. MARION MELLINGER La Grande-Duchesse est solidaire 5 « pas à la fête », à cause de l’épidémie de coronavirus : « Mon cœur est avec vous, avec tous ceux qui se battent en ce moment contre la maladie, ceux qui ont peur, qui sont seuls, qui sont vulnérables ».
LUNDI 23 MARS 2020/LESSENTIEL.LU Europe 5 « Le respirateur pour celui qui a le plus de chances de survie » PARIS Choisir de placer ou non un malade sous respirateur artificiel est le lot quotidien des médecins réanimateurs. Les malades graves du coronavirus nécessitent une réanimation très lourde, provoquant une saturation des hôpitaux dans certains pays. Dans ces conditions, quel patient doit bénéficier d’un respirateur ? Des consignes de bonnes pratiques existent depuis très longtemps. « Ce sont des décisions qu’on prend tous les jours », explique Bertrand Guidet, chef du service de médecine intensive réanimation à l’hôpital Saint-Antoine, à Paris. Pour faire ce choix, trois critères d’évaluation, qui s’appliquent aussi pour le coronavirus : « Le souhait du patient », son état de santé général et la gravité de la maladie. Les hôpitaux débordés de France, d'Espagne ou d'Italie font des choix pour savoir qui sauver. Mais en cas de crise, les critères de réanimation peuvent se durcir. « Oui, on va être appelés à prioriser les malades. Si on reprend les termes du président (français) Emmanuel Macron, on est en guerre, et bien ça s’appelle du tri, comme sur le champ de bataille où on laisse des blessés graves parce qu’on pense qu’ils vont mourir », souligne le Dr Guidet. « À ce moment-là, on donne le respirateur à celui qui a le plus de chances de survie », explique à l’AFP le Dr Philippe Devos, réanimateur à Liège, en Belgique. La Sarre au secours du Grand Est Merkel poursuivra ses activités depuis son domicile à Berlin. SARREBRUCK La Sarre, région allemande frontalière de la France, va accueillir des malades français infectés par le nouveau coronavirus, a annoncé hier son dirigeant, Tobias Hans. « Face à l’augmentation spectaculaire des infections en Alsace et de ses conséquences sur toute la région du Grand Est », la Sarre, petit land frontalier de la Lorraine et du Luxembourg, va « admettre des patients gravement malades qui ont besoin d’une aide respiratoire d’urgence », écrit M. Hans dans un communiqué. La région allemande du Bade-Würtemberg, frontalière de la France, avait déjà offert samedi douze lits pour accueillir des Français atteints du Covid-19 ayant besoin d’une assistance respiratoire. Trois cantons suisses en ont accueilli six. Angela Merkel en quarantaine BERLIN Angela Merkel, en contact vendredi avec un médecin testé positif au nouveau coronavirus, a « décidé de se placer immédiatement en quarantaine » à domicile, a annoncé hier le porte-parole du gouvernement allemand. La chancelière « fera l’objet d’un test au cours des prochains jours » pour savoir si elle est infectée, a précisé Steffen Seibert, ajoutant qu’elle « poursuivrait ses activités officielles en quarantaine à domicile ». En Italie, les médecins font ce qu’ils peuvent. « On essaie de sauver seulement ceux qui ont une chance », raconte Christian Salaroli, réanimateur à Bergame. « On décide par âge, par condition de santé. Comme dans toutes les situations de guerre ». ZAGREB Un tremblement de terre de magnitude 5,3 a frappé la capitale croate Zagreb hier matin, provoquant d’importants dégâts matériels et des scènes de panique. Les pompiers de la capitale croate ont annoncé que « des personnes sont restées ensevelies » dans La prime 1000 euros Le distributeur Auchan va verser une prime de 1000 euros à 65 000 salariés français « pour saluer leur exceptionnel engagement dans la crise sanitaire » du coronavirus, a annoncé le groupe hier matin dans un communiqué. Un tour en avion car il s'ennuyait RENNES Un homme, qui disait « s’ennuyer » durant son confinement, a fait un tour en avion au-dessus de l’Ille-et-Vilaine, un vol qui lui a valu une amende de 135 euros. « Une patrouille a été engagée sur l’aérodrome et a attendu l’atterrissage » pour procéder à l’interpellation, a indiqué la gendarmerie d’Ille-et-Vilaine. « La personne, originaire de la région de Redon, a reconnu qu’elle s’ennuyait durant le confinement et voulait prendre l’air », a ajouté la gendarmerie. Un tremblement de terre a fait hier de lourds dégâts en Croatie. « On n'avait pas besoin de ça ! » les décombres. Le ministère de l’Intérieur a appelé les citoyens à rester dans les rues et à ne pas se tenir en groupe. « Maintenez la distance. Ne vous regroupez pas. C’est la dernière chose dont nous avions besoin en plus du coronavirus », a-t-il également déploré.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :