L'essentiel Luxembourg n°2870 23 mar 2020
L'essentiel Luxembourg n°2870 23 mar 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2870 de 23 mar 2020

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Edita SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 3,2 Mo

  • Dans ce numéro : petites actions et grande mobilisation

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 Luxembourg LUNDI 23 MARS 2020/LESSENTIEL.LU Le chiffre du jour 798 C'est le nombre de patients infectés depuis le début de l’épidémie, selon le bilan hier à 15h. 37 sont à l’hôpital, dont trois en soins intensifs. Le nombre de décès monte à huit. Selon le ministre de la Famille, des patients de Mulhouse (Grand Est) sont soignés au Luxembourg. Un nombre très élevé de tests LUXEMBOURG Le Luxembourg serait l'un des pays qui testent le plus. Seules conditions nécessaires : avoir des symptômes et une ordonnance du médecin. Jeudi, au moins 750tests ont été effectués dans le pays et près de 1500vendredi. Des chiffres élevés qui relèvent mécaniquement le nombre de cas positifs. LUXEMBOURG Pour faire face au virus, le pays passe dans une nouvelle phase d'organisation. Des centaines de contrôles LUXEMBOURG Vendredi, le Premier ministre a fait le point sur les contrôles de police. 450 contrôles ont été effectués jeudi dans le pays et aucune personne privée n’a été verbalisée. En revanche, une entreprise et un café restés ouverts l’ont été. Quant à ce week-end, il a été « plutôt calme », a communiqué la police. Aide renforcée pour l’apprentissage LUXEMBOURG Le ministère de l’Éducation nationale a renforcé le dispositif d’aide pendant la suspension des cours. Une centaine d’enseignants sont à l’écoute des élèves, parents et autres profs sur la Helpline 8002 9090. Sur le Des centres de soins avancés viennent soulager les hôpitaux même numéro, des professionnels proposent un accompagnement psychologique. La plateforme schouldoheem.lu a aussi été alimentée par de nouveaux contenus et des défis sont lancés chaque jour pour motiver les élèves. Quatre centres de soins avancés seront déployés, a annoncé hier Paulette Lenert, la ministre de la Santé. Le premier à Luxexpo, dans la capitale, sera opérationnel ce lundi à 14h. Dans la semaine, d'autres seront installés à la Rockhal (à Belval), au hall Deich (à Ettelbruck) et à Grevenmacher, dans un lieu à déterminer. Dans le même temps, les maisons médicales transformées en centres corona fermeront. Les patients se tourneront vers ces centres de soins avancés qui jugeront de la situation. Au besoin, les malades seront envoyés vers un hôpital, où les patients atteints du Covid-19 ne côtoient pas les autres. La moitié des capacités des hôpitaux ont été libérées pour accueillir des patients dans les prochains jours. Des opérations ont été reportées, seules les plus urgentes étant maintenues. Les hôpitaux travaillent pour se répartir le travail, a indiqué la ministre. Vu la taille du territoire, « aucun hotspot ou vague particulière n'a été repéré au Luxembourg », précise-t-elle. Selon Paulette Lenert, les établissements médicaux sont « loin d'être saturés » pour le moment. Elle a précisé que le bâtiment temporaire au CHL Cinq millions de masques livrés LUXEMBOURG Un avion livrera depuis la Chine ce lundi 5 millions de masques médicaux, un million de masques de protection, 150 000 lunettes et 50 appareils respiratoires. La Corée a aidé aussi avec des médicaments contre la pneumonie pour quelque 6 000 patients. 100 lits de plus à proximité du CHL LUXEMBOURG Grâce au soutien matériel de la Nato Support and Procurement Agency (NSPA), une nouvelle structure d'accueil pour les patients touchés par le coronavirus va voir le jour à proximité du Centre hospitalier de Luxembourg (CHL). Selon la NSPA, cette nouvelle structure pourra augmenter la capacité du CHL de 100lits. Cela permettra d'adapter également la zone de triage des patients. La ministre a détaillé la nouvelle organisation face à la pandémie. L’état de crise a été voté pour trois mois Le pic de contagion attendu dans 15jours Selon la ministre de la Santé, Paulette Lenert, le pic de contagion au coronavirus ne sera atteint que d'ici une quinzaine de jours. « C’est la projection que l’on fait partout. C’est ce que disent les médecins aussi », glissait-elle hier. « Personne ne peut alors dire combien de temps va durer cette crise ». Il faut aussi s'attendre à ce que le confinement dure. « Des évaluations seront faites dans les prochains jours », indique la ministre. n'était pas un nouvel hôpital mais une extension pour accueillir des patients supplémentaires. L'approvisionnement en masques est « un problème », reconnaît-elle, même si beaucoup ont été commandés et que l'on cherche à en obtenir des nouveaux ». JOSEPH GAULIER ET NICOLAS CHAUTY LUXEMBOURG Les députés luxembourgeois ont validé samedi la prolongation à trois mois de l’état de crise décrété mercredi par le gouvernement pour lutter contre le coronavirus. La décision du Premier ministre était en effet valable dix jours. Concrètement, l’état de crise permet au gouvernement de légiférer rapidement sans passer par la voie législative habituelle, pour agir en urgence. Des mesures pour la santé ou pour aider les entreprises mises en difficulté par le coronavirus peuvent donc être prises très vite. Une fois l’état de crise terminé, les mesures deviennent caduques. Le Parlement reste actif pendant l’état de crise, et peut l’interrompre à tout moment en cas d’abus. Une nouvelle structure de 100 lits est installée à proximité du CHL.
LUNDI 23 MARS 2020/LESSENTIEL.LU Luxembourg 3 Les cabinets des dentistes fermés LUXEMBOURG Les cabinets dentaires sont fermés jusqu'à nouvel ordre. Seules les urgences sont traitées dans trois cabinets. En appelant la hotline au 8002 8080, le patient sera redirigé vers un de ces centres. De plus en plus de téléconsultations LUXEMBOURG Les téléconsultations médicales se sont répandues ces derniers jours, aux Hôpitaux Robert Schuman (hopitauxschuman.lu), au Centre hospitalier Émile Mayrish (chem.lu), mais aussi sur doctena.lu. La plateforme DoctorPlus lancera aussi ce service dans la semaine. Les téléconsultations sont remboursées par la sécurité sociale. De nombreux médecins réalisent des consultations à distance. « Deux mois » d'épidémie en vue LUXEMBOURG Selon un médecin en première ligne, les urgences pourraient vite être dépassées si la population ne respecte pas les règles de confinement. Prévention des violences LUXEMBOURG Le risque de violences domestiques augmente avec le confinement. Le Riicht Eraus de la Croix-Rouge lance une permanence téléphonique. Quatre psychologues proposent une écoute aux auteurs potentiels au 27 55 58 00. Elle est assurée du lundi au vendredi, de 9 à 12h, et de 13 à 16h., riichteraus@croix-rouge.lu « Pensez à l’avenir, à faire des projets après la quarantaine » LUXEMBOURG Installée dans la capitale, la psychologue Tetyana Ochkur explique les répercussions du confinement. « L’essentiel »  : Quels sont les effets du confinement sur la population ? Tetyana Ochkur : Elle n’est pas préparée à faire face à une crise aussi inédite. Lorsque l’on est confiné, on subit une multitude d’effets. N’oublions pas que l’isolement cellulaire est considéré comme une torture. Nous nous attendons à devoir traiter des dépressions, des replis sur soi… et le risque de suicide est fortement augmenté. Quels conseils pouvez-vous donner pour limiter les effets négatifs ? Une solution serait que le gouvernement engage tous les psychologues du pays pour que chaque citoyen intéressé bénéficie d’une dizaine de consultations. Évitez de trop lire sur la pandémie, à l’exception des conseils des autorités, pour ne pas alimenter l’anxiété. Regardez des émissions amusantes, complimentez vos proches… En Chine, on voit une forte hausse de divorces. Comment l’expliquer ? Le stress du changement au quotidien peut déclencher l’épuisement émotionnel et conduire à des divorces. Pour éviter d’en arriver là, pensez à l’avenir ensemble. Faites des projets et discutez des déplacements que vous pourrez entreprendre après la quarantaine ». Les hôpitaux du pays (ici les Hôpitaux Robert-Schuman) se sont organisés pour faire face à l’épidémie. PUB For the first time in Luxembourg MBA IN FINANCE AND FINANCIAL INSTRUMENTS REGISTER BEFORE 31/03/2020 Information and registration WWW.ISEC.LU ESLSCA Business School Paris « L’épidémie est bien là, et on s’attend à au moins deux mois d’activité Covid-19 dans les hôpitaux », dit Cyril Thix, médecin spécialiste en anesthésiologie, réanimation et médecine d’urgence aux Hôpitaux Robert-Schuman. En première ligne comme de nombreux soignants, il a vu la situation évoluer en un rien de temps. « Au début, seul le CHL était mobilisé quand nous étions dans l’idée de contenir l’épidémie ». Désormais, toutes les urgences sont concernées : « On apprend à vivre avec. Nous nous concentrons sur les patients souffrant de détresse respiratoire ou dont l’état général s’est dégradé ». Ceux avec de faibles symptômes sont testés en labo sur ordonnance. Pour l’heure, Cyril Thix assure que les urgences « ne sont pas débordées ». Une stratégie à long terme a été définie pour disposer des ressources nécessaires en personnel sur plusieurs mois, afin d’anticiper « la deuxième vague. Nous avons pu nous inspirer des expériences en Italie et en Alsace ». Malgré tout, « il existe un risque de débordement ». Cela dépendra des comportements collectifs. « Nous arriverons au bout de l’épidémie si chacun accepte de rester chez soi et de respecter les règles », rappelle le médecin, qui espère que l’arrivée des beaux jours freinera le virus. THOMAS HOLZER WHAT ABOUT YOUR CAREER IN FINANCE ? BECOME AN EXPERT ! An initiative of : CHAMBEF71 I OF COMMERCE 1— LUXEMBOURG In collaboration with : Institut supérieur de l'économie ISEC



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :