L'essentiel Luxembourg n°2865 16 mar 2020
L'essentiel Luxembourg n°2865 16 mar 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2865 de 16 mar 2020

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Edita SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 3,6 Mo

  • Dans ce numéro : le Luxembourg durcit les mesures contre le coronavirus.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
6 Europe LUNDI 16 MARS 2020/LESSENTIEL.LU Les règles du travail assouplies Des mesures pour éviter une pénurie alimentaire en France. VARSOVIE Obéissant aux appels des autorités civiles et religieuses, les Polonais ont pratiquement déserté leurs églises hier, une situation inédite dans ce pays très catholique, y compris à l’époque communiste. Ainsi, Tourisme belge « scandaleux » BRUXELLES Le premier jour de l’entrée en vigueur des mesures drastiques pour freiner la propagation du coronavirus, les Belges ont franchi la frontière en grand nombre pour aller aux Pays- Bas, où les établissements Horeca et les boutiques restent ouverts. Des comportements qui ont scandalisé beaucoup de citoyens, s'indignant de ce « manque de civisme ». Jan Jambon, vice-Premier ministre, a condamné ce « comportement asocial ». Des Belges sont allés dans des restaurants aux Pays-Bas. PARIS Les règles de « recrutement, de travail de nuit, sur les heures supplémentaires » dans la distribution vont être « assouplies » pour « garantir la sécurité de la chaîne d’approvisionnement en produits alimentaires et de première nécessité », a déclaré le ministre français de l’Économie. L’objectif est que la logistique puisse fonctionner la nuit. Une personne à l'église, du jamais vu au village de Dluga Koscielna, à une vingtaine de kilomètres à l’est de Varsovie, le jeune vicaire Cezary Szadujkis a célébré la messe pour une seule personne, alors qu’habituellement elle réunit 350 fidèles. ROME Pays européen le plus sévèrement touché par l’épidémie de coronavirus, l’Italie est en quarantaine, complètement à l’arrêt et ses habitants ont été appelés à rester chez eux, privés de presque tout, sauf de l'espoir. Et ils ont trouvé des moyens de passer le temps. Vendredi, à 18h, dans un appel sur les réseaux sociaux, les Italiens avaient ainsi lancé un appel à sortir leur instrument de musique et à chanter en chœur, pour que « pendant quelques minutes, le pays ne soit qu’un immense concert ». Ils ont répondu présent ! Sur les balcons, beaucoup ont entonné l’hymne national « Fratelli d’Italia ». D'autres ont préféré des chansons de variétés Les villes désertes en Espagne e Li I -, " 01351, 1 nor 111 19 11, Lem >-1 Will !'Éli 41 le I ou traditionnelles, s’exerçant parfois à des exercices de percussions, en couple ou enfant dans les bras, sourire aux lèvres ou doigt tendu vers les voisins parfois. Dans un quartier romain, à Trastevere, des riverains avaient par exemple choisi une chanson de variétés des années 90, « Grazie Roma »  : « Dis-moi ce qui nous fait sentir être amis même si nous ne nous connaissons pas », pouvait-on entendre raisonné. Plusieurs dizaines de vidéos ont fleuri et buzzé sur les réseaux sociaux. Le chanteur Andrea MADRID Concerts ou parties de bingo aux fenêtres, apéritifs par vidéoconférence : les Espagnols, habitués à vivre dehors, essayaient de s’adapter avec philosophie hier à leur mise à l’isolement pour tenter de freiner la propagation de l’épidémie de Covid-19. Deuxième pays le plus touché en Europe derrière l’Italie, l’Espagne a vu son nombre de cas de nouveau coronavirus bondir de 2 000 en 24 heures à plus de 7 700, et le nombre de morts d’une centaine à 288. Les quartiers touristiques habituellement bondés des grandes villes espagnoles étaient ainsi presque complètement désertés hier. Les frontières ont été fermées hier. Le centre-ville de la capitale de l'Espagne, Madrid, était presque désert ce week-end. En Italie, le confinement se vit en chansons sur les balcons Privés de sortie, de café, de football, les Italiens ont trouvé un moyen très émouvant de résister à l'épidémie du coronavirus. Si le coronavirus prive les Italiens de sortie, ils peuvent toujours chanter et jouer de la musique. Sannino a posté une compilation de Napolitains reprenant depuis sur leurs balcons Abbracciame (« Embrasse-moi ») , les remerciant : « Un jour, je raconterai cela à mes enfants et à mes petits-enfants. Merci de me faire pleurer à gros sanglots ».
LUNDI 16 MARS 2020/LESSENTIEL.LU Europe 7 Abstention record et ambiance surréaliste pour les municipales PARIS Le premier tour des élections municipales s’est terminé hier soir sur un taux d’abstention record, entre 53,5 et 56%. « Ridicule », « surréaliste »  : les Français qui ont voté hier pour les municipales soulignent l’importance de participer à un scrutin qui touche leur quotidien, mais aussi l’incohérence de la situation en pleine épidémie de coronavirus. « Il y a plus risqué que d’aller voter : aller faire les courses, aller prendre sa baguette sans savoir qui l’a touchée. Et au moins, ici, on a pu prendre du gel hydroalcoolique », a lancé Jeanne, 70 ans, dans un bureau de vote de Dijon. Mais avec une abstention record estimée entre 53,5 et 56%, les Français ont déserté les bureaux de vote, ce qui a De Carli réélu De Carli gagne au premier tour. MONT-SAINT-MARTIN Serge De Carli a été réélu à Mont-Saint-Martin dès le premier tour des municipales hier avec 65% des voix. À Longwy, le maire sortant, Jean-Marc Fournel (PS) est arrivé en tête avec 34,39% des voix, devant Édouard Jacque (19,46%). À Villerupt, c'est la liste Pierrick Spizak qui l'a emporté avec 50,65% des voix. Emmanuel Macron et son épouse Brigitte ont voté au Touquet. poussé plusieurs responsables politiques à réclamer le report du second tour. Parmi les quelque 47,7 millions d’électeurs appelés à élire leur maire, moins de la moitié aura au final glissé un bulletin dans l’urne. François Grosdidier arrive en tête à Metz METZ Les électeurs seront donc appelés à départager François Grosdidier, Xavier Bouvet et Françoise Grolet au second tour dans la ville de Metz. Selon les résultats définitifs tombés tard hier soir, François Grosdidier arrive en tête du premier tour avec 29,8% des voix, suivi de Xavier Bouvet (25%) et Françoise Grolet (11,8%). À Thionville, le maire Christian Jacob a été confiné. sortant Pierre Cuny sort en tête avec 32,39%. Le candidat de dernière minute, Patrick Luxembourger, le suit avec 23,45%. Suivent l’ancien maire Bertrand Mertz à 19,85% et l’écologiste Guy Harau à 12,60%. Le taux d’abstention flirte avec les 65%. Victoire confirmée en revanche pour Fabien Engelman (RN, 63,4%) à Hayange. Jacob est positif au coronavirus PARIS Le président des Républicains (LR), Christian Jacob, a été testé positif au coronavirus, a annoncé hier soir son entourage. Christian Jacob « n’est pas hospitalisé » et « il a été confiné à son domicile ». Par mesure de précaution, « le siège du parti va rester fermer » pour le moment. Une forte interrogation pèse désormais sur la tenue du second tour, dimanche prochain. Le ministre de la Santé, Olivier Véran, a précisé que la décision de tenir ou de reporter le second tour serait prise « sans doute mardi » par l’exécutif, sur la base des recommandations du Conseil scientifique. Au niveau des résultats, le fait marquant était hier soir à mettre au crédit du Rassemblement national qui semble bien parti pour conquérir Perpignan, puisque le candidat Louis Aliot était en tête à 36%. Le Premier ministre, Édouard Philippe, est lui arrivé en tête du premier tour au Havre avec 43% des voix. La maire sortante Anne Hidalgo (PS) fait la course en tête à Paris avec 29% devant Rachida Dati (LR), 22% et Agnès Buzyn (LaRem), avec 18%. Vite lu Édouard Philippe (LREM) « Si le premier tour s’est parfaitement déroulé. Le taux d’abstention élevé que nous enregistrons témoigne cependant de l’inquiétude grandissante de nos concitoyens face à l’épidémie qui nous frappe. Les présidents de partis et les chefs des groupes parlementaires seront convoqués dès demain (NDLR : aujourd'hui) ». Marine Le Pen (RN) « Le second tour n’aura manifestement pas lieu compte tenu de l’aggravation prévisible de l’épidémie. L’heure n’est pas à la politique (...) L’heure est à la guerre sanitaire. Il faut donc considérer comme acquises les nombreuses élections qui ont vu les candidats être élus au premier tour ». François Ruffin (LFI) « Je veux le faire avant de connaître des résultats : je demande le report du second tour. Avec une abstention record, avec une campagne impossible... le maintenir serait mauvais pour la santé des citoyens, mais aussi pour celle de la démocratie ». On a voté même à Mulhouse MULHOUSE À Mulhouse, un des principaux foyers de coronavirus en France, le premier tour des élections municipales a bien eu lieu... et les électeurs étaient paradoxalement plutôt âgés. Passage par la « station de désinfection » à l’entrée, avec des gros pots de gel hydroalcoolique, des gants en latex à usage unique et une distance de sécurité, tout était prévu pour limier les risques de contamination.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :