L'essentiel Luxembourg n°2841 11 fév 2020
L'essentiel Luxembourg n°2841 11 fév 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2841 de 11 fév 2020

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Edita SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 4,6 Mo

  • Dans ce numéro : la tempête Ciara a fait des dégâts.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
6 Luxembourg MARDI 11 FÉVRIER 2020/LESSENTIEL.LU Vite lu L'intégration déménage LUXEMBOURG Le Département de l'intégration du ministère de la Famille a déménagé au 12-14, avenue Emile-Reuter, à Luxembourg. Il est notamment en charge du contrat d'accueil et d'intégration destiné aux résidents étrangers souhaitant s'établir durablement dans le pays. Des cafés des langues LUXEMBOURG Le prochain café des langues aura lieu le mercredi 26 février au centre culturel Drescherhaus, à Luxembourg. L'occasion de découvrir et pratiquer différentes langues de manière conviviale. Les inscriptions pour cette séance se clôturent le 19 février., travcom@asti.lu Le CCSS fait peau neuve LUXEMBOURG Le Centre commun de la Sécurité sociale (CCSS) a dévoilé hier son nouveau site Internet. Avec plus de 1 800 visites par jour, il propose un visuel plus moderne et un contenu restructuré, afin de mieux satisfaire ses utilisateurs., ccss.public.lu Le Luxembourg parmi les pires élèves de l'Union européenne. Peu de femmes scientifiques LUXEMBOURG Avec seulement 31% de femmes scientifiques et ingénieurs dans le pays, le Grand-Duché figure en 25 e position du classement publié hier par Eurostat, qui comptait 59% d'hommes et 41% de femmes dans l'UE en 2018. Avec 57% de femmes dans le secteur, la Lituanie occupe la première place du podium alors que la Finlande prend la dernière place, avec 29%. Le contournement redémarre Mobilisés contre la destruction de bâtiments dans la capitale Des habitants de la capitale dénoncent sur Facebook la destruction de nombreux bâtiments. LUXEMBOURG DIPPACH Le projet de contournement de Dippach-Gare, qui a connu des retards significatifs, sera remis sur les rails. Les ministres de la Mobilité et des Travaux publics et de l'Environnement ont rencontré les responsables communaux de Dippach et de Reckange-sur- Mess à cette fin. Le projet comprend la suppression du passage à niveau PN5 près de la gare. La procédure d'évaluation des incidences sur l'environnement va démarrer, ont indiqué les ministères hier. Le but est de finir les études sur le terrain avant l'été. La consulta- Le passage à niveau près de la gare de Dippach doit être supprimé. tion publique débutera ensuite fres pour les travaux pourra avant ou après les vacances être lancé. Hier, l'initiative citoyenne Gemeng Dippech a re- d'été. Le dossier d'autorisation pourrait être conclu vers la fin gretté n'avoir pas encore été 2020. Par la suite, l'appel d'of- mise au courant par les élus. L'immeuble « Monterey » a été détruit pour laisser place à la Banque centrale du Luxembourg (BCL). « Je voulais rassembler des personnes qui sont, comme moi, désabusées de voir des beaux bâtiments de la capitale détruits. Seul, je n'ai pas beaucoup de poids auprès de la Ville, mais un millier de personnes par exemple, un peu plus », présente Peter Kleijnenburg, habitant à Luxembourg depuis 2011, fondateur du groupe « Luxembourg under destruction - Mir wëllen hale wat mir hunn » sur Facebook. Les 600membres publient des photos de bâtiments voués à être démolis, ou déjà détruits et ce qui a été construit à la place. « Sur les 25 465bâtiments de la capitale, 8277sont protégés par le plan d'aménagement général (PAG) », explique la ville de Luxembourg. Elle ne peut s'opposer à la destruction d'un bâtiment « qu'en application du Plan Ivre, l'automobiliste percute un arbre SAEUL Un accident s'est produit dimanche, peu avant minuit, sur la N8, entre Saeul et Hobscheid. Après avoir perdu le contrôle de son véhicule, une automobiliste a percuté un arbre. Elle s'en sort avec de légères blessures. La police a constaté que la conductrice avait trop bu. Elle a écopé d'une amende, mais elle a pu garder son permis de conduire. ESCH-SUR-ALZETTE La ville d'Esch et la direction du groupe Cactus ont annoncé hier l'installation d'une clôture de chantier anti-bruit afin de préparer le chantier du nouveau centre multifonctionnel à Esch-Lallange. Les travaux à proprement parler débuteront au mois de mars. Ce centre Plus de temps pour les cartes LUXEMBOURG La Patientevertriedung et Amiperas demandent une prolongation du délai pour l'obtention des nouvelles cartes donnant droit au service de transports pour personnes handicapées, Adapto. Avec l'entrée en vigueur de la gratuité des transports au 1er mars, les cartes actuelles ne seront plus valables. Les associations craignent que les usagers n'obtiennent pas de rendez-vous chez un médecin dans les délais impartis afin d'avoir le certificat médical ouvrant le droit à la carte. d'aménagement particulier - quartier existant ou du PAG dans un secteur protégé », précise-t-elle. Quand un promoteur achète un bâtiment, « les locataires doivent trouver un autre logement. Cela m'est arrivé. J'habitais un appartement des années 30, route d'Arlon. Je l'aurais bien acheté, mais l'offre du promoteur était trop élevée », explique Peter Kleijnenburg. MARION MELLINGER Un nouveau Cactus à Esch-Lallange multifonctionnel hébergera un supermarché Cactus, une galerie marchande, un centre de fitness, une crèche ainsi que des logements. La durée du chantier est estimée à trois ans environ. Ce projet, en discussion depuis plusieurs années désormais, va donc enfin prendre forme.
MARDI 11 FÉVRIER 2020/LESSENTIEL.LU Luxembourg 7 La mini-entreprise, un long chemin de l'idée à l'assiette LUXEMBOURG Des élèves du Lycée Robert-Schuman se sont intéressés aux produits locaux pour leur projet de mini-entreprise. À la recherche de jeunes talents LUXEMBOURG Le C3 (Cybersecurity Competence Center Luxembourg) et ses partenaires lancent la seconde édition du Lëtz Cybersecurity Challenge (LCSC). Les inscriptions débutent aujourd'hui. La participation est gratuite., cybersecuritychallenge.lu/PUB Julien, Clémentine, Diogo, Gaia, Gilles, Teo et Ivo ont commencé en distribuant une quinzaine de box. Ils envisagent de s'élargir. Monter sa mini-entreprise, ce n'est pas un jeu d'enfant. D'abord, il faut trouver l'idée. « On en a eu plein, comme recycler des mégots », lance Teo, du Lycée Robert-Schuman, à Luxembourg. « On a eu beaucoup d'idées irréalisables », enchaîne sa camarade Clémentine. « Mais on voulait rester dans le développement durable ». Avec Ivo, Julien et d'autres camarades, ils ont initié un projet de box de produits locaux, la Frësch- Këscht. « Il y a beaucoup de produits de qualité ici. Pourquoi ne pas aider les producteurs du pays ? », illustre Teo. Une fois l'idée trouvée, il faut la concrétiser. Et d'abord dénicher les bons producteurs. « On Aliments récupérés au menu de ce restaurant ESCH-SUR-ALZETTE Après la construction d'un bâtiment uniquement à base de matériaux récupérés, place de la Frontière, à Esch-sur-Alzette, l'aventure de l'ASBL Benu Village continue. Cette fois-ci, c'est un restaurant à 50couverts qui est au programme. Il sera installé rue d'Audun. « Nous avons déjà récupéré ÊTRE VIGILANT, C’ESTÉVITER L’ACCIDENT ! CHUTE DE HAUTEUR une cuisine qui nous a été offerte par un ancien restaurant », explique Georges Kiffer, fondateur de l'ASBL. Des élèves du Lycée Guillaume-Kroll sont engagés dans le projet pour créer des chaises, tables, etc. « L'ouverture est prévue pour l'été ». Les menus seront bien évidemment aussi composés d'aliments récupérés. La chute de hauteur estaujourd’hui encore l’unedes principalescauses d’accident du travail. Soyez vigilants ! Privilégiez les mesures de protection collective contre les chutes de hauteur pour protéger la vie devos salariés. En complément, lessalariésdoivent utiliserdes équipements de protection individuelle appropriés. a envoyé plus de 150 mails », raconte Clémentine. « Et on est allés voir les producteurs pour choisir ceux avec qui travailler ». Les boîtes sont elles récupérées auprès d'une société et trouvent une seconde vie. Par la suite, la mini-entreprise a continué à mobiliser le groupe. Il fallait concocter le contenu des box, autour de 8 kilos par semaine, avec « des légumes, des fruits, du lait et des œufs, et un spécial, du miel par exemple », le tout local et de saison. Un site Internet avec idées de recettes et photos chez les producteurs est aussi lancé. Pour la distribution, ils ont débuté avec un point de collecte au lycée. « Mais ce n'est pas pratique pour tout le monde », dit Clémentine. Une seconde phase est en préparation, pour élargir la distribution. « On pense à livrer nousmêmes ou à trouver une entreprise », conclut Teo. JÉRÔME WISS Les projets du Benu Village sont inscrits dans l'économie circulaire. Ensemble, valorisons le Travail. é Le financement des cours de musique avait été jugé illégal. Une révision qui est indispensable LUXEMBOURG Une révision de la participation de l'État au coût de l'enseignement musical est indispensable. C'est la conclusion du rapporteur Sven Clement (Pirates) suite au rapport spécial de la Cour des comptes, qui a jugé illégal le financement de l'État. Les députés invitent le gouvernement à agir. L'accord de coalition prévoit la gratuité des cours et une révision du financement des établissements musicaux. INSPE CTI ON DUUtak ET DES MINES.M. www.itm.lu



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :