L'essentiel Luxembourg n°2836 4 fév 2020
L'essentiel Luxembourg n°2836 4 fév 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2836 de 4 fév 2020

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Edita SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 7,7 Mo

  • Dans ce numéro : les divas toujours en forme.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
14 Formation MARDI 4 FÉVRIER 2020/LESSENTIEL.LU « Est-ce que je dois parler de ma vie privée lors d'un entretien ? » Droits et devoirs régissent le monde du travail. Difficile pour les jeunes en formation de connaître tous les rouages du système. C'est pourquoi « L'essentiel » et COURRIER Coups de main pas systématiques Question Je suis en première année d'apprentissage de commerce. Je passe mes journées à aller à la poste et à faire des cafés pour les chefs et les clients. Mon supérieur m'a dit de ne pas m'en faire, que cela changera et qu'il faut bien que quelqu'un s'occupe de ces choses. Mais je n'apprends rien pendant ce temps. Est-ce normal ? Réponse Non. Le contrat d'apprentissage est conclu entre l'organisme de formations (entreprise formatrice) et l'apprenti ou son représentant légal dans le cas où il est mineur. Ce dernier doit toujours mentionner la nature du travail de l'apprenti à exécuter. L'Université de Sheffield. L'employeur et l'apprenti en question doivent s'y conformer. Le contrat reste en vigueur tout au long de l'apprentissage, sous réserve du respect des conditions relatives à la prorogation et à sa suspension. Question embarrassante à l'embauche Question Je suis à la recherche d'une place d'apprentissage. Lors des entretiens d'embauche, j'aimerais bien être sincère et transparente, mais il y a certaines questions auxquelles je n'ai pas envie de répondre, et notamment celles concernant ma religion. Est-ce que je suis obligée d'en parler ? Réponse Un employeur potentiel n'a pas le droit de poser des questions qui touchent à la sphère privée. Par exemple, il ne peut pas demander avec qui vous vivez ou quelle est votre orientation sexuelle. L'Inspection du travail et des mines se positionne de manière impartiale à ce sujet. Il convient à chacun de juger de l'information à communiquer à son employeur à partir du moment où ces informations relèvent du cadre de la vie privée de la personne qui a été embauchée. Payés pour lutter contre le racisme LONDRES L'Université de Sheffield va payer des étudiants 10 euros l'heure pour en faire des « défenseurs de l'égalité raciale ». Ces jeunes seront dûment formés. Selon la direction de l'établissement, ils apprendront à « remettre en cause les microagressions », ce Sarah Kneib, responsable du service communication de l'Inspection du travail et des mines (ITM), ont préparé des réponses à leurs questions. Protégé contre les coups de blues Question Je suis en deuxième année d'apprentissage. Ça a toujours été. Mais depuis cet été, j'ai des problèmes dans ma famille et mes notes dégringolent. Je ne me sens pas bien et je n'ai plus d'énergie. J'ai peur que mon entreprise résilie mon contrat parce que mon chef n'est pas content. Cela peut-il arriver ? Réponse Après le temps d'essai, le contrat d'apprentissage ne peut être résilié que d'un commun accord ou pour « justes motifs ». De mauvaises notes, surtout si elles sont liées à des événements extraordinaires de la vie de l'apprenti, ne justifient pas une rupture de l'apprentissage. Une telle mesure ne devrait être envisagée que s'il s'avère que les facultés de l'apprenti mènent à un échec garanti. Il est tout de même conseillé que l'apprenti informe son employé sur ses soucis. Rémunération du stage d'orientation Question Je dois choisir un métier et je n'ai aucune idée de ce qui me plaît. Je vais donc faire des stages ces prochains mois. Est-ce que je recevrai un petit salaire ? Réponse Actuellement, le contrat de stage n'étant pas un contrat de travail et étant donné qu'aucune autre disposition du Code du travail ne prévoit un salaire social minimum à appliquer aux stagiaires, ces derniers n'ont du coup pas droit au salaire social minimum. Alors que leur rémunération n'est pas obligatoire, cela ne veut pas dire que les stagiaires ne sont pas récompensés. L'employeur a la liberté de rémunérer le stagiaire. Dans ce cas, aucun minimum légal n'est prévu. Il est à noter que des changements au niveau de la rémunération des stagiaires sont prévus. dernier terme recouvrant les « commentaires ou actions subtils mais offensants, quoique souvent de façon non intentionnelle, dirigés contre les personnes noires, asiatiques ou issues d'autres minorités ». Les élèves sélectionnés travailleront entre deux et neuf heures par semaine. L'université a donné une liste d'exemples de microagressions, rapporte la BBC. Parmi eux, la question « D'où viens-tu vraiment ? », posée aux personnes non blanches, ou encore le fait d'être « comparé à des célébrités noires qui ne me ressemblent Depuis 70 ans, Great Blasket Island est inhabitée. Prêts à vivre sur une île déserte DUBLIN L'île de Great Blasket, au large des côtes du comté de Kerry, recherche deux personnes pour gérer l'unique café ainsi que les trois cottages qui se trouvent sur cette terre de 5 km 2. L'isolement et l'absence de wifi et d'électricité n'ont pas découragé les intéressés. L'annonce, publiée sur la page Twitter de l'île, a drainé environ 7 000 candidatures en quelques jours. Les personnes sélectionnées travailleront durant la saison touristique, soit d'avril à octobre. L'avenir 35% C'est la proportion de salariés français qui pensent que leur métier est appelé à disparaître, selon un récent sondage. Un autre tiers (29%) estiment que leur profession va se transformer. Les plus pessimistes imaginent que leur job n'existera plus dans cinq ans. pas ». En 2018, plusieurs incidents racistes avaient été signalés à Sheffield, notamment un lancer de banane sur un joueur noir pendant un match de hockey sur glace. D'autres universités anglaises ont mis en place des formations qui sont similaires.
MARDI 4 FÉVRIER 2020/LESSENTIEL.LU Formation 15 Ces friandises qui ne cessent de nous faire de l'œil au travail SANTÉ Les bureaux sont souvent envahis par des sucreries apportées par les collègues. Comment ne pas (trop) y succomber ? Qui ne s'est jamais culpabilisé d'avoir trop souvent cédé à la tentation des gâteaux, chocolats et autres bonbons déposés à la vue de tous au bureau ? Ennui, stress, coup de barre : de nombreuses raisons nous poussent à avoir envie de grignoter au travail. Il existe toutefois des moyens pour gérer lesdites envies sans exagérer. « Il ne faut pas se leurrer. Personne n'arrive à lutter quand les friandises sont là, sous notre nez », relève d'emblée un nutritionniste interrogé sur le PUB LUXEMBOURG LIFELONG LEARNING CENTER La formation continue de la Chambre des salariés Plus d’infos sur  : www.LLLC.lu rubrique  : Actualités Plus d’infos sur  : www.LLLC.lu rubrique  : Cours du soir Pas facile de résister aux sucreries déposées à la vue de tous. sujet. Une astuce consiste donc à éloigner les tentations : « Ne pas les disséminer partout, à côté de la photocopieuse, vers la machine à café, dans le couloir, mais leur réserver un seul espace ». Mieux : la nourriture peut aussi être mise dans une armoire et sortie uniquement lors des pauses. « Souvent, les gens ont peur de faire une telle proposition. Je leur dis d'essayer et d'attendre de voir la réaction des collègues. Ils sont souvent étonnés de constater qu'ils reçoivent des remerciements ». Une autre stratégie peut consister à proposer des alternatives aux sucreries. « Des fruits frais qui font envie, des dattes, des figues peuvent être de bonnes solutions ». Si l'on a envie de chocolat ou de bonbons, il faut parfois se les offrir. Mais dans ce cas, autant en profiter pleinement : « Prenez le temps de choisir le chocolat ou le biscuit que vous préférez, demandez-vous s'il en vaut vraiment la peine et, si oui, prenez alors le temps de le déguster ». Conseils audio sur LinkedIn Le réseau social vient de lancer un podcast consacré à la recherche d'emploi. Les épisodes, produits avec Europe 1 Studio, donnent la parole à des demandeurs d'emploi qui se confient sur leur parcours. Ils sont conseillés par une personnalité inspirante qui a réussi alors qu'elle n'avait pas forcément « le profil de l'emploi ». NOS FORMATIONS CONTINUES, VOTRE ATOUT SÉANCE D’INFORMATION FORMATIONS UNIVERSITAIRES ET SPÉCIALISÉES EN PRÉSENCE DES RESPONSABLES UNIVERSITAIRES Formations présentées  : Master Banque, Finance, Assurance, Parcours Fonds et Gestion Privée Master Contrôle de Gestion et Audit Organisationnel Master Management des Organisations du Secteur Sanitaire et Social Bachelor in Applied Information Technology -Continuing Education Programme Bachelor en Sciences Sociales et Éducatives Diplôme Universitaire (DU) de Sophrologie Diplôme d'Accès aux Études Universitaires Toutes les formations se déroulent auLuxembourg, enhoraire aménagé en soirée et/ou le week-end. REPRISE DES COURS DU SOIR/COURS DE JOUR 7domaines de compétence  : Informatique et Bureautique Comptabilité et Contrôle de gestion Droit Marketing et Communication Compétences sociales Économie et Gestion Logistique et Achat INSCRIPTION  : Gratuite mais obligatoire, via formation@LLLC.lu DURÉE  : Les cours se tiennent en soirée ou en journée et s’étendent sur 10-13 semaines, àraison d’une ou deux sessions de 2-3 heures par semaine. LIEUX  : Luxembourg, Remich, Mamer,Esch/Alzette, Ettelbrück et Wiltz. LANGUES DE TRAVAIL  : Français (FR) -Allemand (DE) -Anglais (EN). CERTIFICATIONS  : Émises par le LLLCetleMinistèredel’Éducation nationale, de l’Enfance et de la Jeunesse. CSL/LLLC, 2-4rue Pierre Hentges L-1726 Luxembourg T+352 27 494 600 F+352 27 494 650 formation@LLLC.lu www.LLLC.lu QUAND ? Mercredi, 26 février 2020 à18h00 LIEU  : CSL/LLLC, 2-4 rue Pierre Hentges L-1726 Luxembourg DÉBUT DES COURS  : Entrele03.02.etle 07.03.2020 Find us on ri M CHAMBRE DES SALARIES LUXEMBOURG



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :