L'essentiel Luxembourg n°2817 8 jan 2020
L'essentiel Luxembourg n°2817 8 jan 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2817 de 8 jan 2020

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Edita SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 4,7 Mo

  • Dans ce numéro : en kayak sur le Rhin avec sa poule.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
16 Le coin du geek MERCREDI 8 JANVIER 2020/LESSENTIEL.LU Les Neons ont encore tout à prouver. Les nouveautés du salon CES sont sur notre site. Technologies résolument futuristes Inspiré de la saga « Avatar », le concept car de Mercedes ambitionne de faire interagir avec sa voiture l'homme mais aussi la nature environnante à l'aide d'un langage qualifié d'organique. Foldaway Haptics, spin-off de l'EPFL, a placé 33 modules reconfigurables sur le capot arrière pour rendre la carrosserie interactive. Ces « volets bioniques » imitant des écailles se mettent en mouvement selon les actions du conducteur (clignotant, freinage, etc.). IFIII,11"."11.1 + " 1 I 4". Avatars interactifs aux ambitions humaines Y Ils sont ultra réalistes, et ces personnages promettent de faire la conversation. La firme Star Labs a présenté hier au salon de l'électronique CES sa lignée de « Neons », des « êtres virtuels créés sur ordinateur ». « Contrairement aux assistants à base d'intelligence artificielle, les Neons ne sont pas des robots avec la science infuse ou des androïdes ou des copies des humains. Ce ne ee Il s'appelle Ballie, il arrive à peine à la cheville des humains et prétend régenter la maisonnée. Le robot en forme de petit ballon coloré de Samsung suit à la trace son propriétaire et l'encourage à faire de l'exercice. Il donne aussi des ordres aux appareils connectés de la maison, y compris au robot-aspirateur quand les occupants sont partis et que le chien a renversé la corbeille à pain et éparpillé les miettes. sont pas des interfaces auxquelles on demande la météo. Les Neons font la conversation et sympathisent comme de vrais humains », selon la filiale californienne de Samsung. Les entreprises pourront louer un Neon pour servir de conseiller financier, de professionnel de santé ou de concierge. Plus tard, espère Star Labs, ils travailleront en tant que présentateurs d'émissions, porte-parole ou acteurs de cinéma. Ou ils pourront simplement être des compagnons et des amis. Leur personnalité évoluera au fil des interactions et en temps réel grâce à une plateforme dopée à l'intelligence artificielle. Patron du labo, Pranav Mistry évoque « une nouvelle forme de vie » avec ses Neons. Il n'a par contre pas dévoilé sur quel support les interactions auront lieu : écrans, réalité augmentée ou virtuelle. Les avatars auront dans tous les cas deux questions à régler, relève l'analyste Avi Greengart : « Vont-ils nous mettre mal à l'aise ? » et « Comment vont-ils être utilisés ? ». Samsung a laissé entrevoir des lunettes de réalité augmentée liées au port d'un exosquelette. En s'équipant, on voit apparaître dans le champ de vision une créature virtuelle. Assurant le rôle de coach personnel de fitness, cette dernière fait suivre un programme d'entraînement au porteur pour qu'il améliore sa posture et sa démarche, lui insufflant même des feedbacks occasionnels en guise de motivation. Le sud-coréen Hyundai va produire des appareils volants pour Uber, qui entend lancer un réseau de taxis partagés aériens en 2023. Son prototype, le S-A1, affiche une vitesse de croisière pouvant aller jusqu'à 290 km/h. Le groupe a promis de fabriquer ces véhicules électriques à 100%, pouvant transporter quatre personnes. Il s'attend à des coûts « raisonnables » grâce à la fabrication à grande échelle.
MERCREDI 8 JANVIER 2020/LESSENTIEL.LU Bande dessinée 17 Les clubs de foot sont à l'honneur SPORT Des péripéties dans le stade de l'Olympique Lyonnais ou de belles rencontres à la Masia, le centre de formation du FCBarcelone. Les éditions Dupuis sortent plusieurs livres dans leur nouvelle collection « Sport », dont l'histoire tourne autour des grands clubs. Les premiers albums sont consacrés à Barcelone, Arsenal, Lyon et le Standard Liège. « La Masia, l'école des rêves ». Cecs, Torrents. Dupuis, 15,95 euros. Six mois passés en compagnie d'un homme reclus en Sibérie « Dans les forêts de Sibérie » raconte l'époque où Sylvain Tesson a vécu éloigné du monde, au milieu de nulle part. EXPÉRIENCE Une petite maison en bois au pied d'une montagne située à 120 kilomètres du premier village et à cinq heures de marche du premier voisin, dans une zone où les températures atteignent -30 °C. « Bref, le paradis », se réjouit Sylvain Tesson. « Dans les forêts de Sibérie » relate l'expérience qu'a choisie de vivre le célèbre écrivain, qui s'est isolé du monde pendant six mois, emportant seulement des vêtements chauds, des caisses de livres, des vivres, un peu d'alcool et des cigares. Alors que ses proches pensaient qu'il mourrait rapidement d'ennui, le personnage de Sylvain Tesson, croqué par Virgile Dureuil, semble au contraire s'épanouir dans ce monde parallèle. Il découvre les joies de la pêche dans le lac gelé l'hiver, la vie entre ses deux chiens, mais surtout le silence et la paix. Face à la nature et à lui-même, il prend enfin le temps de réfléchir. Sa solitude est de temps en temps brisée par de furtives rencontres, lors de la visite d'un « voisin » ou au bout d'une excursion dans la neige. Un récit sur l'ascension de Staline HISTOIRE Qui était Staline ? Comment est-il arrivé à concentrer tant de pouvoir et à devenir un tyran ? « Staline », de Delmas et Proietti, éclaire sur le parcours du Petit Père des peuples, du début du communisme jusqu'à la Seconde Guerre mondiale. La méfiance de Lénine, les manœuvres retorses, le suicide de sa femme ou encore les procès de Moscou et la collectivisation ruineuse ne sont pas oubliés dans ce récit passionnant. Le récit est très riche en éléments et anecdotes expliquant comment Staline, personnalité controversée et brutale du Parti communiste russe, est devenu ce monstre déshumanisé craint de tous, surtout par ses proches. « Staline ». Vincent Delmas et Fernando Proietti.Glénat, 14,50 euros. La réplique « Dans un an, n'importe quel péquenaud pourra faire grimper ses bêtes dans un wagon. Les convoyeurs comme toi vont crever la dalle » lil01A, L CKALIFF « ffl., PeS MOIC4112, DelORS, iI 1..M'C Loin d'être terne ou ennuyeux, l'album garde au contraire le lecteur sans cesse en haleine. Dans son style épuré avec un minimum de texte, il offre une belle réflexion sur la condition humaine et « l'homme des bois », qui « saisit désormais le caractère agressif d'une conversation ». « J'ai découvert qu'habiter le silence était une jouvence », explique celui qui a vécu « six mois comme une vie » au cœur de la Russie profonde. Très apaisant, le récit va jusqu'à donner envie de vivre la même aventure, pour trouver une forme de plénitude. JOSEPH GAULIER « Dans les forêts de Sibérie ». Virgile Dureuil, d'après Sylvain Tesson. Casterman, 18 euros. Des gags dans la vie à la caserne HUMOUR Une nouvelle commandante est arrivée chez les pompiers, son prédécesseur ayant pris sa retraite. De quoi créer du remous à la caserne, où s'accumulent les bourdes, les sautes d'humeur et quand même les interventions. L'album « Seau périlleux » a de quoi amuser le jeune public. « Les pompiers », Tome 19. Stédo et Cazonove. Bamboo, 10,95 euros. « Jusqu'au dernier ». Félix et Gastine. Grand Angle, 17,90 euros.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :