L'essentiel Luxembourg n°2781 11 nov 2019
L'essentiel Luxembourg n°2781 11 nov 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2781 de 11 nov 2019

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Edita SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 5,4 Mo

  • Dans ce numéro : Lomepal en mode patron à la Rockhal.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
20 Musique LUNDI 11 NOVEMBRE 2019/LESSENTIEL.LU Le R'nB futuriste venu d'une autre planète de FKA Twigs La Britannique de Sur son second album, Sur le terrain musical, l'univers offert par Tahliah Barnett, l'énigmatique chanteuse britannique continue d'interroger de son vrai nom, semble dé- 31 ans, artiste hors norme, revient avec un second les stéréotypes de barquer d'une autre planète. album fascinant et exigeant, genres associés « Magdalene » ressemble à un intitulé « Magdalene ». aux figures féminines, et se penche genre de trip-hop venu d'ailleurs (« Fallen Alien ») , ou à un R'nB futuriste. sur la di- Élaboré en compagnie choto- mie entre producteurs, parmi d'une brochette de vierge et lesquels Nicolas Jaar, prostituée. Skrillex, Cashmere Cat ou Oneohtrix Point Never, ce disque, qui « On m'avait enseigné que Marie-Madeleine était prostituée, et que Jésus dans sa grande bonté lui avait pardonné. Ok ! (rires). En grandissant, j'ai découvert qu'elle était mystique, herboriste, qu'elle guérissait les gens. C'était un médecin. C'est typique du patriarcat de dépeindre une femme si complexe et si belle comme une prostituée », expliquait la semaine dernière FKA Twigs dans un entretien au magazine « Les Inrockuptibles ». Angèle est sur tous les fronts POP Angèle l'admet, elle n'a pas beaucoup dormi avant le week-end dernier. Vendredi, paraissait en effet « Brol, La Suite », la réédition du premier album de la révélation belge. La Belge a été récompensée samedi soir aux NRJ Music Awards. Toujours intimes, mais plus sombres pour certains, les six morceaux inédits font mouche. « Perdus » évoque la séparation récente de la chanteuse, « Insomnies » aborde ses angoisses nocturnes, tandis que « J'entends » dévoile que la Bruxelloise de 23 ans souffre, comme son frère Roméo Elvis, d'acouphènes. Enfin, le clip de son nouveau single « Oui ou non » est aussi sorti vendredi. Samedi, se tenaient par ailleurs les NRJ Music Awards. Ces derniers ont récompensé Angèle en tant qu'artiste féminine francophone et pour le prix de la chanson francophone de l'année pour « Tout oublier » en duo avec Roméo Elvis. La cérémonie a aussi couronné M. Pokora, Bigflo & Oli et Bilal Hassani côté francophone, alors qu'Ed Sheeran et Ariana Grande, et le hit « Señorita » ont été distingués pour l'international. Espérons que ces bonnes nouvelles aident Angèle à retrouver le sommeil. mérite d'être écouté au casque, regorge d'expérimentations et de trouvailles. Aussi exigeant qu'il s'avère fascinant, le second opus de la Londonienne est surtout porté par une voix divine. À la fois angélique et diabolique, rassurante et inquiétante, la voix suraiguë de FKA Twigs souffle le chaud et le froid et sert de fil conducteur à un disque qui se traverse comme un tunnel sombre transpercé de rayons de lumière. Et la collaboration avec le rappeur américain Future sur « Holy Terrain », où sa voix se fait aussi poignante que celle de Beth Gibbons, se révèle un des sommets de ce nouvel album studio de FKA Twigs. CÉDRIC BOTZUNG FKA Twigs « Magdalene », dispo. (Young Turks). Artiste rare et indispensable, FKA Twigs est de retour cinq ans après « LP1 ». Katerine revient, toujours zinzin POP Il faut voir la récente vidéo de GQ consacrée à Philippe Katerine pour saisir le phénomène. Le chanteur y porte un regard pertinent et drôle comme jamais Le Français a convié du beau monde sur son nouvel album. Autres sorties Isaac Delusion ÉLECTRO Avec sa voix de tête, le chanteur du groupe Isaac Delusion nous avait touchés en plein cœur avec « She Pretend ». Après sa collaboration avec Petit Biscuit et Møme et sa reprise de « Couleur menthe à l'eau », le combo électro-pop est de retour avec un troisième album et un nouveau single, « Pas l'habitude ». « Uplifters » Disponible (Microqlima). Lofofora ROCK Depuis maintenant trois décennies, Lofofora fait œuvre de résistance à travers sa musique. À peine un après leur disque acoustique, le groupe français revient plus fâché que jamais avec un nouvel opus électrique aux influences metal-punk. « Vanités » Disponible (Athome). Sebastian ÉLECTRO Huit ans après « Total », le producteur électro français revient avec un nouvel album sur lequel le producteur français a convié entre autres Syd (The Internet), Mayer Hawthorne, Charlotte Gainsbourg, Allan Kingdom ou Bakar pour teinter son électro de pop et de R'nB. « Thirst » Disponible (Ed Banger). sur le paysage actuel du rap français. Après son improbable participation au « Planète Rap » de Lomepal, l'interprète de « Louxor j'adore » a convié son nouveau complice sur « 88% » et Oxmo Puccino sur « La Clef ». Deux morceaux extraits de son nouvel opus « Confessions ». Sur ce 14 e album, Katerine a réuni un casting de luxe, puisqu'on y croise Camille, Angèle, Chilly Gonzales, Gérard Depardieu, Dominique A ou Léa Seydoux. Zinzin, mais inspiré. Philippe Katerine « Confessions », disponible (Pias).
LUNDI 11 NOVEMBRE 2019/LESSENTIEL.LU Scènes 21 Lomepal a conjugué énergie et sincérité Le rappeur français a démontré toute l'étendue de son talent samedi soir devant près de 6 000 fans à la Rockhal. « Ça fait un an que je raconte la vie de ma mère et de ma grand-mère, c'est là que j'ai trouvé l'inspiration », avouait Lomepal. Après un premier album orienté rap en 2017, « Flip », le phénomène de 27 ans a pris une nouvelle dimension l'an dernier avec son deuxième opus, « Jeannine ». Le skateur a prouvé qu'il avait du flow, il brille désormais avec une fusion entre rap et chanson, aucun trick ne lui résiste tant il excelle dans les mélodies (« Mômes »). Après être venu deux fois dans le Club de la Rockhal, Lomepal a réuni 6 000 fans samedi soir. Un public jeune qui scandait ses paroles par cœur. Le Parisien arrivait sur scène après un solo de son batteur. Accompagné d'un DJ, Antoine Valentinelli était aussi épaulé par les hologrammes de Jean- Jass (« X-Men ») et Cabellero (« Montfermeil »). À l'aise sur des titres intimistes, interprétés en acoustique au cœur du public (« Danse », « Le vrai moi ») , Lomepal déployait une énergie rock (« Ma Cousin » ou « Yeux Disent »). L'ambiance était à son apogée sur « Malaise » et « Pommade ». Pour cette première date de la dernière partie de sa tournée, le rappeur à la trajectoire fulgurante a prouvé qu'il avait franchi un cap. « J'arrive au bout de ma vie, je vais disparaître après cette tournée... Pour mieux revenir ! », lâchait-il, toujours aussi sincère. Avant de conclure sur le poignant « Trop beau » et sur une nouvelle version de son hit « 1000 Degrés ». CÉDRIC BOTZUNG L'univers de Flume a électrisé la Rockhal ESCH-BELVAL L'artiste australien, prodige de l'électro, a enchaîné tubes et mixtapes hier soir. Scénographie puissante et rythmes magnétiques ont donné le tempo, de « Hi this is Flume » à « You and me », en passant par le plus récent « Rushing Back », tout était parfaitement réussi. -PHOTO  : TOM DI MAGGIO PUB Près de 6 000 fans, qui scandaient les paroles, sont venus acclamer le rappeur samedi soir. -PHOTOS  : A. RISCHARD/EDITPRESS



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :