L'essentiel Luxembourg n°2781 11 nov 2019
L'essentiel Luxembourg n°2781 11 nov 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2781 de 11 nov 2019

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Edita SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 5,4 Mo

  • Dans ce numéro : Lomepal en mode patron à la Rockhal.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
16 Le coin du geek LUNDI 11 NOVEMBRE 2019/LESSENTIEL.LU Une fuite bien Cardboard passe en open source embarrassante LOGICIEL Google abandonne SÉCURITÉ Un journaliste d'investigation, Duncan Campbell, a remis à des médias 7 000 pages de documents, dont des communications internes de Facebook. Datés de 2011 à 2015, ils proviennent d'un dossier sous scellés d'un tribunal californien dans le cadre d'une action en justice. Ils révèlent que le réseau social s'est servi des données de ses utilisateurs pour faire pression sur ses partenaires afin qu'ils achètent de la pub. « Facebook a donné à Amazon un accès privilégié aux données des usagers parce qu'il dépensait beaucoup d'argent en pub sur le réseau. Mais des rivaux ont été écartés. L'appMessageMe s'est vu couper son accès aux données parce qu'elle était devenue trop populaire et faisait de la concurrence à Facebook », a indiqué Duncan Campbell. Le regret « Au lieu d'utiliser Android aujourd'hui, vous seriez en train d'utiliser Windows Mobile si le procès antitrust n'avait pas existé » Bill Gates, Le cofondateur de Microsoft estime que le système mobile de Google a gagné contre Windows Mobile (renommé ensuite Windows Phone), parce que Microsoft était trop distrait par les poursuites judiciaires pour position dominante dans les années 2000. PUB L'IA d'Adobe peut détecter si une photo a été retouchée La firme a présenté un outil capable de révéler si un visage a été « photoshopé ». Pascal Obispo mardi 26 novembre, 20 h Galaxie, Amnéville Concours  : gagne tes tickets grâce à « L’essentiel » ! Ce ne sont pas les photos retouchées qui manquent sur le web ni dans les magazines. Pour les dénicher plus facilement, Adobe a mis au point un nouvel outil en collaboration avec des chercheurs de l'Université de Berkeley. Présenté cette semaine lors de la conférence Max 2019 de l'éditeur du célèbre logiciel de retouche Photoshop, le système est issu d'un projet expérimental et tire parti de l'intelligence artificielle (IA) d'Adobe Sensei. Portant le nom de code Project About Face, il se focalise principalement sur les photos de visages. Pour définir si un cliché a été manipulé, les algorithmes de machine learning l'analysent pixel par pixel dans le but de générer une carte de chaleur. Celle-ci affiche les zones de l'image qui ont été altérées selon leur degré de modification. L'outil va même plus loin, puisqu'il a la particularité de rétablir la vérité en affichant L'outil d'Adobe révèle les différentes zones modifiées via Photoshop. l'image d'origine. D'après les tests effectués, l'IA d'Adobe est capable de détecter des images altérées avec une précision d'environ 99%, contre 53% pour des humains expérimentés. Adobe n'a pas indiqué son « L’essentiel » t’offre des places pour leconcert dePascal Obispo. Pour gagner, envoie OBISPO suivi detes coordonnées par SMS au64646 (1 € par SMS +frais d’envoi -Service disponible depuis un numéro de mobile luxembourgeois uniquement) ou participe gratuitement sur lesite. Plus d’infossur lessentiel.lu progressivement ses projets liés à la réalité virtuelle. Le géant du web a rendu open source le code du logiciel de Cardboard, son casque de réalité virtuelle en carton pour smartphones, pour les développeurs. Lancé en juin 2014, le dispositif a été vendu à 15 millions d'exemplaires. Cette décision intervient après celle d'arrêter le programme Daydream, qui n'a pas trouvé le succès escompté. Le casque développé par Google fonctionne avec un smartphone. intention d'intégrer cet outil dans un de ses produits. La société vient en revanche de rendre disponible une véritable version de son logiciel Photoshop sur iPad, sous forme d'abonnement payant.
LUNDI 11 NOVEMBRE 2019/LESSENTIEL.LU Tendances 17 C'est la folie des sneakers à Paris Ilsétaientdescentaines àfairelepieddegruedevant un magasinparisienpourêtre sûrs dedénicherunepairede sneakersenéditionlimitée. « Si je gagne cette paire, je serai le roi de l'univers »  : avec plusieurs centaines d'autres, Jeff trépigne devant un magasin parisien pour participer à une « raffle » (tirage au sort donnant le droit d'acheter une paire de « sneakers » en édition limitée). Le modèle tant convoité de baskets est le fruit d'une collaboration entre la marque Jordan et le rappeur américain Travis Scott. Les sorties limitées et les collaborations avec des rappeurs célèbres ont fait naître un marché pesant des milliards de dollars dans le monde. À Bastille, aucun n'a vu le PUB Les articles sont disponibles dans nos magasins selon leur assortiment habituel et jusqu’à épuisement du stock. La blogueuse Amel Mainich-Moreaux, propriétaire de 500 paires, évoque un véritable « engrenage ». modèle en vrai. Mais ils ont déjà examiné avec avidité les moindres détails, jusqu'aux lacets, sur des vidéos. « Ces jeunes sont influencés par les réseaux sociaux, ils n'ont plus de recul. Après le « Si à 50 ans t'as pas une Rolex, t'as raté ta du 11 au 17 novembre 2019 vie, maintenant c'est si t'as pas une paire de Sacai ou de Travis Scott à 15 ans, t'as raté ta jeunesse », analyse Manu Laigle, gérant d'une boutique de sneakers dans l'est parisien. D'autres, en revanche, sont motivés par la perspective d'un profit rapide. « Tu attends ici deux ou trois heures, et si tu gagnes la paire, t'as un Smic. Soit un peu plus de 1 200 euros nets », lance Choukry, 37 ans. Jeff, 21 ans, table lui sur un bénéfice de 1000 euros s'il revend la paire tant convoitée. Le vocabulaire des « sneakers addicts » ● RAFFLE Tirage au sort donnant le droit d'acheter une paire de baskets rare ● HEAT Paire de baskets ayant de la valeur ● PAIRE HYPE Paire de baskets très rare et convoitée ● L comme LOOSE Paire de baskets gagnée à une « raffle » ● COP Acheter une paire ● DEADSTOCK Paire de baskets jamais portée ● RETAIL Prix de vente initial d'une paire de baskets ● RESELL Revente de baskets, dans un magasin physique ou sur Internet ● PROXY Une personne se déplaçant pour acheter une paire de sneakers pour le compte de quelqu'un d'autre ● ROCKER Porter sa paire de sneakers (au lieu de la « stocker ») ● DROP Passer son tour Céréales Chocos, Honey Loops, Smacks, HoneyPops ou Frosties 3x600gauchoix soit 4,42/kg 13,47 7 95 -40%



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :