L'essentiel Luxembourg n°2742 16 sep 2019
L'essentiel Luxembourg n°2742 16 sep 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2742 de 16 sep 2019

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Edita SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 44

  • Taille du fichier PDF : 8,2 Mo

  • Dans ce numéro : les notes chiffrées de retour pour la rentrée.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 26 - 27  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
26 27
26 Rentrée 2019 Les jeunes veulent avoir la coupe de cheveux à la mode Quelles sont les coupes de cheveux choisies par les élèves pour la rentrée ? Nous avons poussé la porte de deux salons de coiffure du pays. « Quand ils étaient petits, ils n'avaient pas le choix, maintenant c'est eux qui décident de leur coupe », note avec le sourire Marion, qui est venue avec son fils Ben et sa fille Dana dans le salon de coiffure Ferber, au centre commercial Belle Étoile, à Bertrange, à quelques jours de la rentrée. Le garçon de 11 ans s'est fait couper légèrement les cheveux. « Je voulais les garder longs, explique Ben, qui porte un bandana, « sinon mes cheveux me gênent ». De son côté, La technologie est une priorité L'usage des technologies à l'école est devenu une priorité de l'éducation au Luxembourg, « tout ce qui se faisait sur papier doit être maintenant sur le digital », justifie Filipe Lima, du Service de coordination de la recherche et de l'innovation pédagogiques et technologiques (Script). Si les élèves sont convaincus, reste à persuader les professeurs, qui tardent encore à s'y atteler. Une distribution d'iPad. Alicia (14 ans) a choisi de garder les cheveux longs pour la rentrée. Elle les a seulement fait lisser. Dana, 11 ans, a aussi voulu garder de la longueur. « La coiffeuse m'a juste coupé cinq centimètres au niveau des pointes », indique-t-elle. Les tendances du moment « La coupe de Dana (à d.) colle à la tendance des filles, note Lionel Ferber, gérant d'une enseigne de coiffure. Elles n'ont pas de modèles de chanteuses ou d'actrices en particulier, et veulent toutes avoir les cheveux longs ou HIGH-TECH Qui se rappelle le tableau noir sur lequel on écrivait à la craie ? À l'International School du Lënster Lycée à Junglinster, cette époque est bien révolue. Il n'y a plus qu'iPad et tableaux interactifs. Dans la classe de Rosie Ferrandon, professeur de français, les élèves font leurs devoirs sur leur tablette, qui leur sert de support pour leurs livres. Une manière plus moderne d'évaluer les compétences des élèves. Des tests, des exercices ou des questionnaires sont possibles sur des applications. Mathematic, eFrançais, vieso.lu comptent parmi les applications utilisées par les professeurs au Luxembourg. des coupes carrées ». En ce qui concerne les garçons, la tendance du moment « est le degradé, parfois en blond » contrairement à Ben (à g). « Les enfants de 8 à 12 ans nous réclament aussi la coupe de Ronaldo ». LUNDI 16 SEPTEMBRE 2019/LESSENTIEL.LU Dans le salon T&A à Differdange, Alicia, 14 ans, est juste venue faire un lissage. « Je ferai peut-être chez moi des tresses à la Kim Kardashian », souritelle. Ana Torres, la gérante du salon, qui voit défiler beaucoup de jeunes avant la rentrée, note que les filles choisissent de garder les cheveux longs pour la rentrée. « Au niveau des couleurs, le blond ambré a la cote », précise-t-elle. Une tendance qui a été constatée également au salon de Bertrange. « Les filles ont peur que l'on coupe trop », confirme de son côté Lionel Ferber, qui est le gérant de l'enseigne. OLIVIER LOYENS Le tableau noir appartient au passé Toutes sortes d'applications sont disponibles et ne sont pas toutes pédagogiques. Les professeurs se doivent de garder un contrôle sur le travail de l'enfant. « On a accès à un écran où on peut voir, en temps réel, ce qu'ils sont en train de faire » et suivre l'avancement des élèves. Ces nouveaux outils développent aussi un nouveau moyen de communication  : « Les élèves les plus timides, qui n'osent pas parler en public, peuvent appuyer sur un bouton pour dire quand ils ont besoin d'aide ». La tablette les suit jusqu'à la maison. Le nouvel outil pédagogique profite aussi aux parents. En cas d'absence de l'élève en cours, ils sont mis au courant via la plateforme, disponible aussi à la maison. Tableaux interactifs et iPad sont devenus des outils indispensables. Une immersion chez les grands Sara, 12 ans, s'apprête aujourd'hui à intégrer le monde « des plus grands » au Lycée technique de Lallange. « Le pire scénario serait de tomber dans une classe où je ne connais personne. De plus, c'est intimidant de me retrouver avec des jeunes de 19 ans dans la même école », soupire la jeune fille, qui va découvrir un autre monde. « Jusqu'à présent, je n'avais qu'un instituteur pour toutes les matières. J'espère tomber sur de bons enseignants, pas trop méchants ! ». Sara, 12 ans, découvre le lycée.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :