L'essentiel Luxembourg n°2716 12 jui 2019
L'essentiel Luxembourg n°2716 12 jui 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2716 de 12 jui 2019

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Edita SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 11,4 Mo

  • Dans ce numéro : Monaco grignote son espace marin.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
4 Luxembourg VENDREDI 12 JUILLET 2019/LESSENTIEL.LU Vite lu Outils pour la finance LUXEMBOURG Les députés ont voté jeudi en faveur de nouveaux outils européens pour la place financière. Le projet de loi voté vise à améliorer la résilience des fonds monétaires et leur capacité à résister aux chocs sur les marchés. Seuls les députés déi Lénk ont dit non. Qui sont les lobbyistes ? LUXEMBOURG Le programme gouvernemental prévoit la création d'un registre des lobbyistes au Luxembourg. L'objectif est d'accroître la transparence du travail des représentants d'intérêts. Le député Sven Clement des Pirates veut savoir où en est le projet. Mukwege sera soutenu LUXEMBOURG La Coopération luxembourgeoise va soutenir à hauteur de 5 millions d'euros l'hôpital de Panzi, en République démocratique du Congo, géré par le Dr Denis Mukwege. Prix Nobel de la paix, il veut adapter l'hôpital à la prise en charge de victimes de viols de guerre. LUXEMBOURG Le Conseil d'État a rendu jeudi un avis complémentaire sur le projet de loi renforçant la garantie locative pour les ménages les plus fragiles. S'il semble globalement satisfait des amendements apportés par la commission du Logement, il estime que le texte doit encore être précisé. « Les conditions dans lesquelles l'aide peut être accordée, donc les critères financiers, ainsi que les obligations du demandeur sont à préciser dans le texte du projet de loi », écrit la Haute Corporation. Les pétitions sur la mobilité et la santé ont le plus de succès Quatre débats publics se sont tenus depuis fin octobre, après que des pétitions ont trouvé un écho. Depuis octobre, début de la présente législature, les treize députés membres de la commission des Pétitions ont planché sur 180 propositions. Ils en ont validé 130, dont 27 après une ou plusieurs reformulations, selon un bilan jeudi. Six textes ont depuis atteint le seuil des 4 500 signatures, qui entraîne l'organisation d'un débat public. Quatre ont eu lieu, sur la chasse, les frais des services bancaires, l'usage de plastiques et la cigarette en terrasse, ce dernier thème groupant deux pétitions contradictoires. Le débat sur l'imposition des célibataires arrivera cet automne. « Globalement, ce sont les sujets sur la mobilité, la santé, ou encore la protection des animaux qui rencontrent le plus de succès », reprend Nancy Arendt. La commission vérifie des données techniques, comme l'âge du pétitionnaire, mais surtout la conformité avec l'intérêt général. « Il arrive que des sujets intéressants ne trouvent pas leur public, mais ils peuvent tout de même remonter au gouvernement, par exemple via une question parlementaire », note la députée. Le système des pétitions en ligne, introduit en 2014, a permis de « redynamiser la démocratie », note Fernand Etgen, président de la Chambre. Selon lui, « les citoyens font remonter des sujets auxquels les députés ne pensent pas spontanément ». JOSEPH GAULIER Encore l'ombre d'un doute La durée du stage a été réduite LUXEMBOURG La durée du stage pour les jeunes enseignants du secondaire passe de trois à deux ans, celle des enseignants du fondamental durera un an. Les parlementaires ont Le fait que le bénéficiaire de l'aide soit informé par voie postale du montant de l'aide payée au bailleur à titre de garantie locative est en revanche salué par le Conseil d'État. Une nouvelle réunion de la commission est déjà prévue. Le projet de loi sur la garantie locative devra encore être précisé. donné leur accord à cette nouvelle réforme et qui répond aux revendications des syndicats de la fonction publique. Ces dispositions entreront en vigueur à la prochaine rentrée. Les difficiles conditions de circulation dans le pays ne manquent pas de faire réagir les citoyens, à travers le dépôt de pétitions. Il avait braqué Charles Goerens DIEKIRCH Le jeune homme qui s'était introduit dans la maison de l'eurodéputé Charles Goerens et l'avait braqué lui et sa femme a été condamné jeudi à dix ans de prison par le tribunal de Diekirch pour « vols avec violence ». À l'époque, l'agresseur avait réussi à entrer dans la maison de l'eurodéputé en passant par la terrasse avec l'aide d'un complice. Il avait mis la main sur une carte de crédit dont il avait pu retirer 1000 euros à un guichet et s'était aussi emparé de la voiture du couple Goerens. L'alcool en tête des demandes d'aide LUXEMBOURG En 2018, le Centre de prévention des toxicomanies (CePT) a reçu 117 demandes d'information et 90 de matériel (brochures, dépliants…), selon son rapport annuel publié jeudi. Le nombre des demandes d'aide provenant de femmes (67) dépasse sensiblement celui provenant d'hommes (50). La principale raison de demande d'information a concerné une consommation excessive d'alcool (32%), suivie de peu d'une consommation de cannabis (17%). Le CePT partage aussi son expertise en matière de prévention avec des pros. Il a ainsi formé 693 multiplicateurs en 2018. Vers des impôts individualisés LUXEMBOURG Le ministre des Finances, Pierre Gramegna, s'est exprimé jeudi sur sa volonté de remettre l'imposition des personnes physiques au goût du jour. Il a ainsi annoncé qu'il planchait, avec ses services, sur une individualisation de l'imposition. En clair, il n'y aura plus de classe d'impôts en fonction de la situation maritale des contribuables. Quand ? La question n'a pas encore été tranchée. Pierre Gramegna promet une individualisation des impôts.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :