L'essentiel Luxembourg n°2702 24 jun 2019
L'essentiel Luxembourg n°2702 24 jun 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2702 de 24 jun 2019

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Edita SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 3,8 Mo

  • Dans ce numéro : un vaste coup de filet anti-drogue à la gare.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
4 Luxembourg LUNDI 24 JUIN 2019/LESSENTIEL.LU Vite lu Des jeux pour les petits LUXEMBOURG Après les parties très officielles, les familles avaient décidé de se détendre sur les pelouses du Kinnekswiss. Comme tous les ans, le Capel y organisait son traditionnel « Spillfest », avec de nombreux ateliers récréatifs. « Let's make it happen » LUXEMBOURG Déclinés sous la forme de ballons gonflés à l'hélium, les émojis du Nation Branding « Let's make it happen » ont ravi petits et grands pendant les festivités. Ballons, tatouages ou encore pin's emoxies.lu, il y en avait pour tous les goûts. C'est « la rue de la soif » LUXEMBOURG Haut lieu de la vie nocturne chaque week-end, la rue du Marché-aux-Herbes a fait le plein de fêtards samedi soir. Selon Mehdi, du bar péruvien Llama, « notre rue se transforme en « rue de la soif » ». La cérémonie appréciée « en vrai » LUXEMBOURG Hier, les festivités de la fête nationale ont débuté avec la cérémonie officielle à la Philharmonie en présence des personnalités politiques. Sur 1 200 personnes, 200 venaient du grand public. « Petits, on regardait la partie officielle à la télévision alors on est contents de la voir en vrai pour la première fois », ont apprécié Nathalie et Patrick, 32 et 34 ans. Le Grand-Duc salué BOURSCHEID Le Grand-Duc Henri, dont on célèbre l'anniversaire lors de la fête nationale, s'est rendu vendredi au Le Grand-Duc Henri a pris du plaisir à se mêler à la foule. Ils paradent devant une foule compacte Le public s'est massé le long de l'avenue J.F. Kennedy, au Kirchberg. LUXEMBOURG De nombreuses familles équipées de ballons et drapeaux étaient postées le long des barrières, installées cette année avenue J.F. Kennedy, au Kirchberg. Les militaires, restés longtemps statiques sous un soleil pesant, ont eu bien du mérite. Après le passage en revue des troupes devant la tribune officielle, ils n'étaient pas les seuls à défiler. Les soldats du feu ont eu droit à de beaux applaudissements du public. La douane est passée avec son gigantesque camion. Les avions ont survolé la foule. « C'est mieux qu'en centre-ville, ici tout le monde peut bien voir », apprécie Dijana. Après le défilé, les familles se sont rendues pour une partie de l'après-midi à la fête de l'armée, place de l'Europe. château de Bourscheid, accompagné de la Grande-Duchesse Maria Teresa. Une fête populaire, avec notamment des jeux anciens, s'est tenue dans la cour du château, où le public a pu approcher le couple grand-ducal et lui témoigner son affection. Plus tôt, Henri et Maria Teresa se sont fait présenter les travaux de rénovation de l'édifice. Le couple héritier était, lui, reçu à Esch-sur-Alzette, où il a salué les nombreux visiteurs et assisté à un défilé. Quelques personnes présentes ont même eu l'opportunité d'échanger avec Guillaume et Stéphanie. Généreux, multilingue et cosmopolite LUXEMBOURG Xavier Bettel a prononcé un discours teinté d'optimisme samedi à l'occasion de la fête nationale. Le Premier ministre a décrit le Grand-Duché comme un pays riche  : « Mais la richesse de notre pays ne peut pas simplement être mesurée par ses Des civils et des militaires décorés LUXEMBOURG Dans le cadre des festivités de la fête nationale, plusieurs personnalités de la société civile ont reçu une distinction honorifique vendredi matin, à la Philharmonie. Elles récompensent des personnes en reconnaissance de mérites personnels ou professionnels constatés dans leurs actes ou leurs œuvres, pour la défense d'une cause au service de la collectivité ou dans des domaines Le ciel de la capitale s'est illumin Comme chaque année, le feu d'artifice de la capitale a été le point d'orgue du lancement des festivités pour la fête nationale. Plus de 100 000 fusées, majoritairement des rouges, des blanches et des bleues ont illuminé de manière grandiose la capitale pendant une quinzaine de minutes. Depuis la ville basse, le feu d'artifice était à peine visible. Quelques visiteurs ont tout de même réussi à capturer de beaux clichés avec leur smartphone. Pour ce spectacle, la Ville a déboursé 135 000 euros et 65 000 euros pour la sono. Pour la première fois cette année, la musique qui accompagnait le feu d'artifice a été jouée en live par une soixantaine de militaires de l'armée. aspects économiques. Au contraire, elle réside dans l'ouverture de notre société, dans le fait que nous sommes un pays généreux, multilingue et cosmopolite ». Il a aussi souligné l'importance du combat mené par les jeunes pour préserver le climat. particuliers. Cette année, « 1 700 citoyens ont été décorés », explique Jean-Claude Muller, du Service des ordres nationaux. Une dépense d'environ 200 000 euros pour le gouvernement. Suite à l'explosion du dépôt de munitions au Waldhof, cinq soldats ont été distingués. Des flambeaux à la nuit tombée La retraite aux flambeaux reste un événement phare de la fête. LUXEMBOURG La « Faakelzuch » ou retraite aux flambeaux des sociétés de la ville de Luxembourg a donné le coup d'envoi de la fête nationale peu après 21 h samedi. Des dizaines de drapeaux blanc et bleu aux couleurs de la ville, en tête, étaient tenus par des membres de la Croix-Rouge avec leurs chiens de recherche, le club de taekwondo, le club de dressage de Gasperich et même des Américains descendants de Luxembourgeois établis outre-Atlantique. Tous très fiers de représenter leurs associations à l'aide d'un flambeau à la nuit tombée.
LUNDI 24 JUIN 2019/LESSENTIEL.LU Luxembourg 5 de mille feux PUB Les articles sont disponibles dans nos magasins selon leur assortiment habituel et jusqu’à épuisement du stock. La fête nationale avait déjà très bien démarré samedi Samedi a été un jour animé entre les cérémonies officielles et la grande fête populaire. « Le Grand-Duc n'est pas encore là ? », « Le ciel va-t-il nous tomber sur la tête ? » sont des questions parmi d'autres que se sont posées touristes et résidents venus assister à la relève solennelle de la garde devant le Palais grand-ducal samedi après-midi à Luxembourg. Dans une ambiance moite, avec une température avoisinant les 20 degrés, et sous un ciel gris duquel tombaient de fines gouttes de pluie, la relève de la garde s'est déroulée, en quinze minutes, sans accroc face à un public armé de du 24 au 30 juin 2019 smartphones. « C'est déjà fini ? », demandent des touristes espagnols, « On va continuer la fête nationale ailleurs ». Une décision partagée par un foule de personnes. En fin d'après-midi, la température est montée progressivement dans les petites artères de la capitale. On se contentait d'abord d'un verre en terrasse ou d'une petite glace pour se détendre et se rafraîchir, avant de passer à la vitesse supérieure. Après le feu d'artifice, des hauts lieux de la fête nationale tels que la rue du Marchéaux-Herbes à quelques pas à peine du Palais grand-ducal ont fait le plein. Et un jeune public a dansé jusqu'à l'aube au son des DJ partout à travers la capitale. FRÉDÉRIC LAMBERT La fête a commencé en journée et duré une large partie de la nuit. 150g 2,29 1 69 -25% Olives dénoyautéesàl’ail Père Olive Belgique, classe 1 soit 11,27/kg



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :