L'essentiel Luxembourg n°2689 4 jun 2019
L'essentiel Luxembourg n°2689 4 jun 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2689 de 4 jun 2019

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Edita SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 5,3 Mo

  • Dans ce numéro : situation compliquée pour Merkel.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
8 Europe MARDI 4 JUIN 2019/LESSENTIEL.LU Vite lu Johnson en campagne LONDRES Boris Johnson, favori dans la course à la succession de la Première ministre britannique Theresa May, a lancé hier sa campagne en promettant que le Brexit aurait lieu le 31 octobre, « avec ou sans accord » devant de nombreux médias. Revenu universel discuté PARIS Le gouvernement français a donné hier le coup d'envoi d'une concertation qui doit définir les contours du futur revenu universel d'activité censé se substituer d'ici 2023 à plusieurs prestations sociales, dont le RSA. Une Chinoise en danger ALMATY Une Chinoise d'origine kazakhe, qui avait révélé l'existence d'immenses camps de rééducation dans l'instable région chinoise du Xinjiang, a quitté le Kazakhstan pour la Suède, qui lui a accordé l'asile, a indiqué hier son avocate, Saïragoul Saouïtbaï. PUB Concoursfêtenationale Paris se bat pour une taxe sur le kérosène PARIS Le gouvernement français veut « mener la bataille » afin de mettre en place une taxation du kérosène au sein de l'UE et souhaite agir sur le sujet au niveau international, a indiqué le ministre de la Transition écologique, François de Rugy. « Il y a une convention internationale qui date de 1944, à une époque où on ne parlait pas du climat et qui dit qu'on ne peut pas taxer le kérosène », a dit M. De Rugy. En attendant, les députés français ont accepté de créer une contribution d'environ 30 millions d'euros annuels, prélevée sur les surplus de recettes de la taxe de solidarité sur les billets d'avion, pour financer les autres modes de transport. Costas Bakoyannis, maire d'Athènes ATHÈNES Costas Bakoyannis, élu dimanche maire d'Athènes près de deux décennies après sa mère, est issu d'une grande dynastie politique. Surfant sur un raz-de-marée de la droite, le quadragénaire l'a emporté sans surprise avec plus de 65% des suffrages sur son rival Nassos Iliopoulos, qui était soutenu par le parti du Premier ministre, Alexis Costas Bakoyannis plébiscité. Tsipras. On testevos connaissances sur le Luxembourg ! Concours  : la fête nationale sera conviviale ! Lescélébrationsdelafêtenationale2019arriventàgrandspas.Pourl’occasion « L’essentiel » et Cactus offrentà5personnes un lotde6bouteilles MAGNUM Gales « Privatecuvée » de 1,5ld’un Pour gagner,leprincipeest simple:répondezcorrectement aux10questions du quiz surnotre danslarubriquelessentiel.lu/communautéettentezdefairepartiedenotre tirage au sort fina Plus d’infossur lessentiel.lu Les Russes face à une véritable c MOSCOU « La voilà, notre pyramide ! »  : Roman Ioudakov plaisante en désignant une montagne de déchets de 157 mètres de haut. Un incinérateur doit être construit sur ce site près de Moscou, mais pour ce ri- verain militant ordures. D'aprè des déchets so France et 68%
MARDI 4 JUIN 2019/LESSENTIEL.LU Europe 9ise des ordures seul le recyclage résoudra la crise des s les statistiques officielles, seuls 7%nt recyclés en Russie, contre 43% en en Allemagne en 2017, selon Eurostat. Le gouvernement allemand est entre les mains du SPD Le gouvernement allemand est fragilisé par la crise que vit un des partis de la coalition, le SPD. Des avocats veulent poursuivre l'UE LA HAYE Deux avocats ont demandé à la Cour pénale internationale (CPI) L'UE poursuivie pour ne pas avoir sauvé les migrants en mer. PUB Follow usonInstagram INFOS SUR TOPAZE.LU de poursuivre l'UE pour crimes contre l'humanité en raison de la mort de milliers de migrants qui ont péri en Méditerranée en cherchant à fuir la Libye. Le Franco-Espagnol Juan Branco et le juriste israélien Omer Shatz ont indiqué avoir transmis une plainte de 245 pages à la procureur de la CPI. Angela Merkel a tenté hier de convaincre qu'il n'y avait aucun signe d' « instabilité » en Allemagne, bien que le sort de son gouvernement soit désormais entre les mains d'alliés sociaux-démocrates. Au lendemain de la démission inattendue de la cheffe des sociaux-démocrates Andrea Nahles après le fiasco des européennes, la dauphine pressentie de la chancelière allemande et patronne du parti chrétien-démocrate (CDU) a de son côté affirmé vouloir préserver le gouvernement de coalition et donc éviter des élections législatives anticipées. « C'est au SPD de décider maintenant comment il veut se comporter », a déclaré Annegret Kramp-Karrenbauer. Les changements « ne nous empêchent pas de travailler », veut croire Mme Merkel, au pouvoir depuis 2005. Les sociaux-démocrates n'ont pas encore fait état de leurs intentions, mais nombre de cadres du SPD sont opposés à ce gouvernement depuis sa formation début 2018. Si le SPD n'a jamais sauté le pas et claqué la porte, c'est du fait de l'absence d'une stratégie alternative. Signe de cette crise existentielle, le SPD a nommé un trio, deux femmes et un homme, pour assurer l'intérim LONDRES Le président américain, Donald Trump, a été accueilli hier en grande pompe à Buckingham Palace, au premier jour d'une visite d'État de trois jours au Royaume-Uni qui s'annonce mouvementée. Arrivé sous un grand soleil et au son des coups de canons tirés en son honneur, le milliardaire républicain, accompagné de sa femme Melania, était attendu à sa descente d'hélicoptère par le prince Charles, L'Allemagne est suspendue à la décision des dirigeants du SPD. à la tête de la formation. Ces personnalités - Malu Dreyer, Manuela Schwesig et Thorsten Schäfer-Gümbel - ont assuré ne pas vouloir prendre rester à héritier du trône, et son épouse Camilla. Il a ensuite salué la reine Elizabeth II avec laquelle il a échangé quelques mots, sous le regard de sa fille et conseillère Ivanka et de son gendre Jared Kushner. Mais l'imprévisible président a bien l'intention de ne pas s'en tenir aux photos officielles et de donner son avis sur le dossier brûlant du Brexit comme sur les soubresauts de la politique britannique. la tête du parti mais simplement l'accompagner. Le SPD décidera le 24 juin du processus et du calendrier d'élection du futur dirigeant. Un accueil royal pour Trump BRADERIE DANS TOUS LES MAGASINS 6, 7&8JUIN ›JUS D’ORANGE PRESSÉE GRATUIT ›ANIMATIONS POUR ENFANTS La reine Elizabeth II a reçu le président Donald Trump hier.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :