L'essentiel Luxembourg n°2685 27 mai 2019
L'essentiel Luxembourg n°2685 27 mai 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2685 de 27 mai 2019

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Edita SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 5 Mo

  • Dans ce numéro : le CSV perd un siège et le DP en gagne un.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
22 Festival de Cannes LUNDI 27 MAI 2019/LESSENTIEL.LU Un très bon cru à Cannes, et aussi de grands perdants Le Festival de Cannes promettait cette année d'être une grande édition et elle l'a été. Voici ce qu'il faut retenir à l'heure du bilan. « La sélection cette année était incroyable, avec des réalisateurs iconiques, puissants, de nouvelles voix du monde entier », a déclaré samedi soir le président du jury, AlejandroGonzalez Iñarritu, avant de donner le palmarès. Parmi les cinéastes les plus confirmés, PedroAlmodovar, les Dardenne, Ken Loach, Terrence Malick, Marco Bellocchio ou Quentin Tarantino n'ont pas déçu, se montrant au meilleur de leur forme, sans être toujours récompensés. PUB Kimberose mercredi 12 juin, 20h CASINO 2OOO, Mondorf-les-Bains Concours  : gagne tes tickets grâce à « L’essentiel » ! « L’essentiel » offre à5personnes 2places pour le concert deKimberose. Pour gagner, envoie KIMBEROSE suivi de tes coordonnées par SMS au 64646 (1 € par SMS +frais d’envoi -Service disponible depuis unnuméro demobile luxembourgeois uniquement) ou participe gratuitement sur le site. Plus d’infossur lessentiel.lu Bong Joon-ho est le premier Sud-Coréen à recevoir la Palme d'or. La malédiction continue ainsi pour PedroAlmodovar, qui échoue pour la sixième fois à remporter la Palme d'or. Sa déception doit être immense, car « Douleur et gloire », son film le plus personnel, d'une beauté et d'une profondeur saisissantes, avait ses chances. Au lieu de quoi, c'est son double à l'écran, Antonio Banderas, qui a été récompensé du Prix d'interprétation masculine. L'acteur a d'ailleurs dit « ressentir un peu d'amertume car j'aurais aimé que Pedrosoit parmi les primés ». La Palme d'or, « Parasite », revient au metteur en scène sudcoréen Bong Joon-ho, qui dénonce les inégalités sociales à travers l'histoire d'une famille pauvre qui végète dans un sombre sous-sol sale et s'impose peu à peu au sein d'une famille très riche vivant dans une maison somptueuse. Film coup-de-poing, « Les Misérables », de Ladj Ly, récompensé ex æquo du Prix du jury, pointe de son côté avec virulence les violences policières dans les banlieues. Les lauréats de cette 72 e édition Palme d'or  : « Parasite », de Bong Joon-ho Grand prix  : « Atlantique », de Mati Diop Prix d'interprétation féminine  : Emily Beecham (photo) dans « Little Joe » Prix d'interprétation masculine  : Antonio Banderas dans « Dolor Y Gloria » Prix du scénario  : Céline Sciamma pour « Portrait de la jeune fille en feu » Prix de la mise en scène  : Luc et Jean-Pierre Dardenne pour « Le jeune Ahmed » Prix du jury ex æquo  : « Les Misérables », de Ladj Ly, et « Bacurau », de Kleber Mendonça Filho et Juliano Dornelles Caméra d'or  : « Nuestras madres », de Cesar Diaz
LUNDI 27 MAI 2019/LESSENTIEL.LU Scènes 23 -M- le magicien s'offre un bain de foule Le Français a régalé ses 8 000 fans samedi au Galaxie, avec un show hyper généreux et plein d'amour de près de 2 h 30. Seul au piano au cœur de la foule, éclairé d'une simple lampe, c'est comme si -M- s'invitait chez vous, dans votre salon. Musicien virtuose, Rémy Bricka funky, ami bricoleur et ingénieux cultivant sa part d'enfance, il est un peu tout cela à la fois. Tenue sobre ou nouvelle veste lumineuse et coiffe dorée, le Français variait les tenues et les plaisirs. En version intime, guitare acoustique à la main, avec sa mini-batterie qu'il actionnait devant lui ou en mode grand format, entouré de ses automates musiciens et avec projections en 3D, -M- s'éclatait et partageait largement son plaisir, se lançant régulièrement dans des solos de guitare enflammés, techniques ou aériens. « -M- a déjà plus de 20 ans, j'ai du mal à le croire », avouait le musicien de 47 ans. Le Français régalait ses fans avec ses classiques, de « Je dis aime » au « Complexe du corn-flakes » en passant par « Qui de nous deux » ou « Onde Sensuelle ». Funk, rock, ballade, sa musique ne se démode pas en s'affranchissant des modes. Recueil de lettres intimes envoyées à ses fans, son denier album « Lettres infinies » était à l'honneur, entre les mélancoliques « Une seule corde » et « L'autre paradis », le super funky « Superchérie », le rock survolté de « L'alchimiste » ou encore les émouvants « Billie » et « L.O.Ï.C.A », hommages à ses deux enfants. Sur « Grand Petit Con », -M- fendait la foule guitare à la main et sillonnait toute la salle en offrant un solo monstre. Conjuguer talent, générosité et proximité est un jeu d'enfant pour -M- le magicien. CÉDRIC BOTZUNG -M- a conjugué talent, générosité et proximité samedi au Galaxie. -PHOTOS  : BRUNO COLLIN Le festival Food For Your Senses a fait ses adieux en beauté 1 La formidable aventure FFYS a connu des hauts et des bas, et ses organisateurs ont choisi de conclure cette belle histoire ce week-end avec des groupes historiques  : De Läb (1), Inborn (2) ou Eternal Tango (4). Parmi les temps forts de cette ultime édition, on retiendra notamment le collectif afrobeat Kokoroko (3), qui a fait danser un public plutôt familial (5). 2 3 -PHOTOS  : SAM FLAMMANG Retrouvez plus de photos sur notre site. 4 5



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :