L'essentiel Luxembourg n°2677 15 mai 2019
L'essentiel Luxembourg n°2677 15 mai 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2677 de 15 mai 2019

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Edita SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 5 Mo

  • Dans ce numéro : un nouveau pas vers moins de gaspillage.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 24 - 25  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
24 25
24 Festival de Cannes MERCREDI 15 MAI 2019/LESSENTIEL.LU Selena Gomez a une année 2019 bien chargée. Ces actrices qui passent derrière la caméra À force de voir les réalisateurs à l'œuvre sur les plateaux de tournage, des comédiennes décident de franchir le pas. Le résultat a séduit les sélectionneurs cannois. 1 Le troisième film de Chloë Sevigny (qui est aussi à l'affiche de « The Dead Don't Die ») , « White Echo », concourt pour la Palme d'or du court métrage. 2 « Tu mérites un amour », un premier long autoproduit d'Hafsia Herzi, est projeté en séance spéciale à la Semaine de la critique. 3 C'est à la Quinzaine des réalisateurs que sera présenté « Olla », court métrage mis en scène par Ariane Labed. « Un film de Jarmusch ? Je n'ai pas beaucoup hésité » Avec Selena Gomez à l'affiche du film d'ouverture de sa 72 e édition, le Festival s'est offert un vrai coup de jeune. La star de 26 ans était en promo à Los Angeles avant la première mondiale de « The Dead Don't Die », hier soir à Cannes. Surprenant de vous voir à l'affiche du nouveau Jim Jarmusch. Selena Gomez  : Pour moi, c'est du pur bonheur. Quand un grand metteur en scène comme Jim Jarmusch vous propose de participer à son prochain film, vous n'hésitez pas longtemps. Et quand on vous dit que Bill Murray, Adam Driver ou encore Tilda Swinton font partie de la distribution, on accepte même dans la seconde ! Ce film de zombies ne surfe-t-il pas sur la vague du succès de « The Walking Dead » ? On peut comprendre la comparaison  : les morts sortent de leurs tombes et se nourrissent des vivants. Mais l'ambiance de « The Dead Don't Die » est très originale. La Lune est omniprésente, la lumière du jour ne suit plus son cycle habituel. Des phénomènes La chasse aux zombies nouveaux est ouverte étranges se déroulent dans une ville où tout semble normal, en tout cas au début. Comment s'annonce le reste de l'année 2019 pour vous ? J'aurai un autre film à promouvoir d'ici à la fin de cette année (« A Rainy Day in New York », de Woody Allen, avec Timothée Chalamet), un projet où je dois prêter ma voix à un personnage... Mais je refuse de me bousculer et de bosser sept jours sur sept. Si j'ai appris une leçon des 1 2 3 Un thème aussi rebattu que des policiers (dont Adam Driver) confrontés à une invasion de morts-vivants, revisité par un cinéaste aussi singulier que Jim Jarmusch... Le choix de « The Dead Don't Die » en ouverture de Cannes visait peut-être à réconcilier cinéma populaire et cinéma d'auteur. Il risque de creuser le fossé. Les amateurs de nonchalance, de contrepieds humoristiques et de second degré mâtiné de gore, comme nous, vont se régaler. Les férus d'action et d'effets spéciaux seront effarés par cet ovni. Dont ils ne pourront se résoudre à détourner les yeux pourtant. Fascinants, les zombies version Jarmusch... « The Dead Don't Die » De Jim Jarmusch. Avec Bill Murray, Adam Driver, Chloë Sevigny, Tilda Swinton. douze derniers mois, c'est que j'ai besoin de temps pour moi loin de l'agitation et des médias. Justement, vous avez été très discrète l'an passé après vos problèmes de santé. Comment vous sentez-vous aujourd'hui ? Je suis mieux dans ma peau que je ne l'ai jamais été. Plus sereine, plus équilibrée. J'aurai 27 ans dans quelques mois. Prendre du recul m'a permis de changer d'attitude et de me sentir femme.
MERCREDI 15 MAI 2019/LESSENTIEL.LU Festival de Cannes 25 Croque-mitaine sur le tapis rouge RÉCOMPENSE John Carpenter (photo) n'en revient pas ! Le réalisateur d' « Halloween » n'aurait jamais imaginé être invité un jour à Cannes pour y recevoir le Carrosse d'or, récompensant sa carrière. « J'ai longtemps été considéré comme un réalisateur de seconde zone, bon à faire des séries B d'horreur », avoue-t-il. Le cinéaste de 71 ans se réjouit d'avance à l'idée de monter sur la scène de la Quinzaine des réalisateurs. « Les concerts que j'ai donnés avec les musiques de mes films m'ont déjà un peu rassuré sur ma popularité », plaisante-t-il. PUB Si seulement ce blouson de daim était capable de parler Neuf ans après « Rubber », Quentin Dupieux fait son grand retour sur La Croisette, avec « Le daim ». Le nouveau film du plus imprévisible des réalisateurs français ouvrira la Quinzaine des réalisateurs ce soir. Jean Dujardin y incarne Georges, un quadra obsédé par un blouson 100% daim. Nous aurions bien aimé l'interviewer. Pas Jean. Le daim. Ce qui n'était hier qu'un accessoire honni des véganes nous aurait parlé de l'évidence de sa rencontre avec l'acteur  : « C'était écrit  : il ne s'appelle pas Dujardaim pour rien ! ». Il aurait évoqué un tournage difficile, des bars louches, la neige. Ladies at TheMovies Aladdin mercredi 22 mai &jeudi 23mai, 18h30 Kinepolis Kirchberg/Kinepolis Belval Conc tickets grâce à « L’essentiel » ! La bande-annonce du « Daim » est sur notre site Georges (Jean Dujardin) ne se sépare pas de son blouson. « On a failli me tirer dessus, m'éclabousser de sang. Mais j'ai refusé une doublure  : je suis un dur à cuire ». Il se serait vanté de la souplesse avec laquelle il s'est adapté aux larges « L’essentiel » offre à3personnes 2entrées pour la Ladies at The Movies dumercredi 22mai (Kinepolis Kirchberg) etdujeudi 23 mai (Kinepolis Belval). Afterwork dès 18 h30suivi de la projection du film « Aladdin » àpartir de19h30. Pour gagner, envoie KIRCHBERG ou BELVAL suivi de tes coordonnées par SMS au64646 (1 € par SMS +frais d’envoi -Service disponible depuis un numéro de mobile luxembourgeois) ouparticipe gratuitement sur lesite. Plus d’infossur lessentiel.lu épaules du comédien, en lui apportant un surplus d'animalité dans un rôle inquiétant. Il n'aurait pas pu nous parler du film, c'est prévu pour ce soir… si on le laisse entrer. « Vous me voyez enfiler un smoking sur mes franges pour monter les marches ? ». Mais, évoquant le pneu de « Rubber » qui avait foulé le tapis rouge en 2010, il aurait avoué compter sur l'audace de Jean. Sans savoir que ce dernier a dit de lui que « personne ne peut porter ça. Cette veste est au-delà de tout, du bon goût ». À l'évocation de la rumeur selon laquelle il se serait mis en ménage avec l'acteur à la fin du tournage, le blouson aurait éludé  : « Les bottes de daim que porte Georges, ce sont celles de Jean. Alors je me demande qui, du comédien ou de son personnage, est le plus timbré ». « Le daim » De Quentin Dupieux. Avec Jean Dujardin, Adèle Haenel.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :