L'essentiel Luxembourg n°2673 8 mai 2019
L'essentiel Luxembourg n°2673 8 mai 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2673 de 8 mai 2019

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Edita SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 7,7 Mo

  • Dans ce numéro : les Européens votent pour le Luxembourg.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 44 - 45  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
44 45
IV Cinéma Les petites bêtes sont de retour, six ans après le premier volet. L'équipe de choc doit se reformer ANIMATION Quand tombent les premières neiges dans la vallée, il devient urgent de préparer ses réserves pour l'hiver. Hélas, durant l'opération, une petite coccinelle se retrouve piégée dans un carton à destination des Caraïbes ! Une seule solution  : reformer l'équipe de choc. La coccinelle, la fourmi et l'araignée reprennent du service. Nouveau monde, nouvelles rencontres, nouveaux dangers. Les secours arriveront-ils à temps ? « "Minuscule" est à l'origine un pur projet d'artisans. Même si Thomas et moi avons un budget plus conséquent pour les films, nous ne voulons pas perdre le caractère "fait main" de la série », a déclaré la réalisatrice française Hélène Giraud. « Minuscule 2 » De Thomas Szabo et Hélène Giraud. En salle. Van Gogh vu par Schnabel BIOPIC Quand Vincent van Gogh (Willem Dafoe) déménage en 1886, en vue de percer, il rencontre un groupe d'artistes avant-gardistes dont fait partie Paul Gauguin (Oscar Isaac). Mais Van Gogh se heurte à l'incompréhension et au rejet. Pour fuir la lumière terne du Nord, il s'installe dans le sud de la France, où il va se lancer dans la phase la plus créative de son travail et développe son style caractéristique. Le peintre est épris de paysages naturels et des personnes qu'il peint, mais il reste un étranger pour elles. « At Eternity's Gate » De Julian Schnabel. Avec Willem Dafoe, Oscar Isaac. En salle. Le monde intime de PedroAlmodovar « Douleur et Gloire », centré sur un réalisateur mélancolique interprété par Antonio Banderas, est le film le plus intime de la carrière de PedroAlmodovar. Un enfant qui se découvre homosexuel dans son milieu rural et catholique, deux hommes mûrs qui s'embrassent à pleine bouche tendrement... Le monde intime de PedroAlmodovar se trouve condensé dans « Dolor y Gloria », qui passe au scanner les émois et les regrets d'une vie, sans les outrances du mélodrame. Le cinéaste espagnol s'est promis de ne jamais publier d'autobiographie mais admet qu'il s'est mis à nu émotionnellement dans son 21 e film qui aborde sobrement et pudiquement l'amour, le deuil et la réconciliation. « J'avais besoin de porter un regard très introspectif, y compris sur la partie la plus sombre de moi-même, et de mélanger ça avec les souvenirs les plus lumineux de mon enfance », a-t-il expliqué. Almodovar prend de nouveau plaisir à filmer la démarche ou le visage de son actrice fétiche, Penélope Cruz, à laquelle il confie un rôle imposant, celui de la mère jeune. L'actrice espagnole Julieta Serrano représente gravement la mère âgée. Celle qui fait répéter ses instructions pour son enterrement. À 69 ans, Almodovar s'est choisi pour double Antonio Banderas, de onze ans son cadet. L'acteur adopte son épaisse chevelure blanchie, ses vêtements aux couleurs franches, tout en se gardant de l'imiter. Banderas qui connaît par cœur son ABCédaire almodovarien pour avoir connu le cinéaste au début des années 80, en pleine transition vers la démocratie, et tourna alors avec lui cinq films débordant de passion qui le lancèrent, dont « Attache-moi ». « Dolor y Gloria » De PedroAlmodóvar. Avec Antonio Banderas, Asier Etxeandia, Penélope Cruz. Sortie le 15 mai. DU 08/05 AU 22/05/LESSENTIEL.LU A. Banderas campe le double du cinéaste, et Penélope Cruz joue sa mère jeune. Il doit se « soigner » car il est gay Pablo aime un homme, il doit se faire « soigner ». DRAME Au Guatemala, Pablo (Juan Pablo Olyslager), 40 ans, est un « homme comme il faut », religieux pratiquant, marié, père de deux enfants merveilleux. Mais quand il tombe amoureux de Francisco (Mauricio Armas), sa famille et son Église décident de l'aider à se « soigner ». Car Dieu aime peut-être les pécheurs, mais il déteste le péché. Après « Ixcanul » sorti en 2015, le réalisateur Jayro Bustamante continue son exploration de la société guatémaltèque avec ce film. « Les contradictions qui habitaient cet homme viennent du carcan dans lequel il vivait, du poids de la société dans laquelle il avait grandi. Du coup, je me suis intéressé à la manière dont mon pays considérait les gays. J'ai questionné mon entourage. La plupart des hommes et des femmes avec qui j'ai discuté m'ont dit qu'ils avaient suivi un traitement, pas forcément comme dans le film, mais ils avaient été voir un psy », explique le réalisateur guatémaltèque. « Temblores » De Jayro Bustamante. Avec Juan Pablo Olyslager, Diane Bathen, Mauricio Armas. Sortie le 8 mai.
DU 08/05 AU 22/05/LESSENTIEL.LU Ils préfèrent la fête à la compétition Un entraîneur homophobe est contraint de coacher une équipe de water-polo gay, appelée « Les Crevettes Pailletées ». Après avoir tenu des propos homophobes, Mathias Le Goff (Nicolas Gob), vice-champion du monde de natation, se voit condamné à entraîner « Les Crevettes Pailletées », une équipe de water-polo gay, davantage motivée par la fête que par la compétition. Cet explosif attelage va alors se rendre en Croatie pour participer aux Gay Games, le plus grand rassemblement sportif homosexuel du monde. Le chemin parcouru sera l'occasion pour Mathias de découvrir un univers décalé qui va bousculer tous ses repères et lui permettre de revoir ses priorités dans la vie. PUB Le film est inspiré de la véritable équipe de waterpolo gay avec qui Cédric Le Gallo parcourt le monde depuis 2012, de tournois en tournois, dont les derniers Gay Games. Conscient de vivre une aventure unique qui a changé sa vie, le réalisateur français avait envie de défendre les valeurs qui animent son équipe  : la liberté, le droit à la différence et à l'outrance et surtout le triomphe de la légèreté sur la gravité de la vie. Si Cédric Le Gallo fait ses premiers pas derrière la caméra pour un long métrage de fiction, après des documentaires, Maxime Govare est un habitué de la comédie, puisqu'on lui doit « Toute première fois » ainsi que le film « Daddy Cool ». « Les Crevettes Pailletées » De Cédric Le Gallo et Maxime Govare. Avec Nicolas Gob, Alban Lenoir, Michaël Abiteboul. Sortie le 8 mai. Cinéma L'équipe de water-polo « Les Crevettes Pailletées » va prendre part aux Gay Games, en Croatie. GRENG.LU V



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


L'essentiel Luxembourg numéro 2673 8 mai 2019 Page 1L'essentiel Luxembourg numéro 2673 8 mai 2019 Page 2-3L'essentiel Luxembourg numéro 2673 8 mai 2019 Page 4-5L'essentiel Luxembourg numéro 2673 8 mai 2019 Page 6-7L'essentiel Luxembourg numéro 2673 8 mai 2019 Page 8-9L'essentiel Luxembourg numéro 2673 8 mai 2019 Page 10-11L'essentiel Luxembourg numéro 2673 8 mai 2019 Page 12-13L'essentiel Luxembourg numéro 2673 8 mai 2019 Page 14-15L'essentiel Luxembourg numéro 2673 8 mai 2019 Page 16-17L'essentiel Luxembourg numéro 2673 8 mai 2019 Page 18-19L'essentiel Luxembourg numéro 2673 8 mai 2019 Page 20-21L'essentiel Luxembourg numéro 2673 8 mai 2019 Page 22-23L'essentiel Luxembourg numéro 2673 8 mai 2019 Page 24-25L'essentiel Luxembourg numéro 2673 8 mai 2019 Page 26-27L'essentiel Luxembourg numéro 2673 8 mai 2019 Page 28-29L'essentiel Luxembourg numéro 2673 8 mai 2019 Page 30-31L'essentiel Luxembourg numéro 2673 8 mai 2019 Page 32-33L'essentiel Luxembourg numéro 2673 8 mai 2019 Page 34-35L'essentiel Luxembourg numéro 2673 8 mai 2019 Page 36-37L'essentiel Luxembourg numéro 2673 8 mai 2019 Page 38-39L'essentiel Luxembourg numéro 2673 8 mai 2019 Page 40-41L'essentiel Luxembourg numéro 2673 8 mai 2019 Page 42-43L'essentiel Luxembourg numéro 2673 8 mai 2019 Page 44-45L'essentiel Luxembourg numéro 2673 8 mai 2019 Page 46-47L'essentiel Luxembourg numéro 2673 8 mai 2019 Page 48-49L'essentiel Luxembourg numéro 2673 8 mai 2019 Page 50-51L'essentiel Luxembourg numéro 2673 8 mai 2019 Page 52