L'essentiel Luxembourg n°2635 13 mar 2019
L'essentiel Luxembourg n°2635 13 mar 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2635 de 13 mar 2019

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Edita SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 7,4 Mo

  • Dans ce numéro : l'OGBL reste leader dans les entreprises.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
12 Économie MERCREDI 13 MARS 2019/LESSENTIEL.LU Les maisons de champagne stockent en vue du Brexit La perspective d’un Brexit dur incite les maisons de champagne à gonfler leurs stocks au Royaume-Uni, un marché traditionnellement clé pour ce vignoble. Plus de dix millions de bouteilles de champagne sont entreposées sur le sol britannique en prévision du 29 mars, date butoir du Brexit, affirme Jean-Marie Barillère, président de l’Union des Maisons de Champagne (UMC). Ce chiffre pourrait même atteindre fin mars les 15 millions, selon Laurent d’Harcourt, président de la maison Pol Roger. Soit près de la moitié du marché (27,8 millions de bouteilles en 2017). Du jamais vu pour éviter une rupture d’approvisionnement Malgré le Brexit, une chose est certaine  : il n’y a pas de divorce entre le Royaume-Uni et le champagne. Vite lu Spie en ordre de marche PARIS Le groupe de services techniques aux entreprises Spie a vu son bénéfice net reculer en 2018 de 17,2%. Mais il a atteint ses objectifs d’activité, de marge et de réorganisation, et dit aborder 2019 « en bon ordre de marche ». Geberit reste prudent ZURICH Le groupe suisse Geberit (équipements sanitaires), a vu son bénéfice 2018 augmenter de 13,2%, à 597 millions de francs suisses (524 millions d’euros). Il se montre prudent pour cette année face à la décélération du secteur du bâtiment. Le tourisme en salon PARIS Plus de 100 000 visiteurs sont attendus au Salon mondial du tourisme qui s’ouvre demain à Paris dans un contexte très porteur pour les voyagistes, les Français ayant toujours plus d’appétence pour les vacances. Le chiffre du jour 160 300 En France, le secteur privé a enregistré une progression de l’emploi salarié de 0,8% en 2018 (+160 300). C'est un net ralentissement représentant deux fois moins d’emplois créés par rapport à 2017. Au quatrième trimestre, l’emploi salarié privé s’est inscrit en hausse de 0,3%, avec quelque 50 700 nouveaux postes, pour atteindre au total 19,46 millions de postes, selon les chiffres publiés par l'Insee. MUNICH Les demandes de brevets auprès de l’Office européen des brevets (OEB) ont augmenté de 4,6% en 2018, tirées par les demandes des entreprises européennes. Selon son rapport annuel, l’OEB a reçu l’an dernier 174 317 demandes de brevets, avec une progression dans toutes les régions du monde, en particulier venant de l’Europe, selon un communiqué de l’OEB. Un marché de l'art florissant ! PARIS Le marché de l’art a progressé (+4%) en 2018 dans le monde, pour la troisième année consécutive, atteignant un record absolu depuis 1945 avec 539 000 lots vendus, selon Artprice, leader des banques de données sur la cotation et les de quelques mois... Et voir venir ! « Entre-temps, les politiques auront peut-être trouvé une solution », espère, sans illusion, le président de l’UMC. Les grandes maisons, qui s’octroient à elles seules plus de 85% du marché britannique, ont massivement choisi l’option du sur-stockage, « la meilleure », selon Jean Marie Barillère pour se préparer au pire des scénarios, droits de douane et embouteillages. « On expédie jusqu’à fin mars pour être tranquille jusqu’à fin septembre », indique Frédéric Rouzaud, PDG de Roederer. « Il n’y a pas de surcoût, seulement une avance de trésorerie pour notre distributeur ». Pour Pol Roger, champagne préféré de Churchill, ou Bollinger, celui de James Bond, l’option est même cruciale. « Nous avons stocké pour au moins trois mois d’approvisionnement », indique Charles Armand de Belenet, directeur général de Bollinger. Demandes de brevets  : une hausse de 4,6% indices de l’art. Le produit des ventes a atteint 15,5 milliards de dollars. La croissance a reposé sur le Japon (+31%), les États-Unis (+18%), l'Italie (+17%), le Royaume-Uni (+12%). La Chine (-12%) et la France (-10%) ont reculé. Le nombre de brevets délivrés par l’Office européen s’est accru de 21% en 2018, pour atteindre 127 625 brevets. Pour le président de l’OEB, Antonio Campinos, « l’Europe est restée un marché technologique extrêmement attractif ». Les États-Unis étaient à nouveau en 2018 le premier déposant (25% des demandes), devant l’Allemagne (15%), le Japon (13%) et la France (6%). Le marché de l'art est excellent. Bourse Retrouvez le cours des actions et obligations sur L’essentiel Online. Indices Change Pétrole Actions BEL 20 3579,58 +0,30% CAC 40 5270,25 +0,08% DAX 11 524,17 -0,17% DOWJONES 25 591,60 -0,23% EUROSTOXX 50 3303,95 -0,01% FTSE 7151,15 +0,29% LUXX 1430,42 +1,46% NASDAQ 7603,48 +0,60% NIKKEI 225 21 503,69 +1,79% Achat Vente DOLLAR AMÉRICAIN 0,88 0,90 LIVRE STERLING 1,14 1,18 YEN JAPONAIS 0,78 0,81 Achat BARIL NY 57,42 BRENT 67,10 Cours Var%J-1 APERAM 27,75 -0,32 ARCELOR MITTAL SA 19,25 +1,48 BLUEMARHOLDINGS 5,00 0,00 BREDERODE 58,70 +0,86 EDIFY ACT. ORD. 51,00 0,00 FOTEXHOLDING 1,80 0,00 LUXEMPART 54,00 0,00 RTLGROUP 50,05 +1,03 SES FDR 15,23 +0,46 iwarecourssans garantie Évolution du LuxX sur une semaine
MERCREDI 13 MARS 2019/LESSENTIEL.LU Économie 13 Le monde se ferme aux Boeing 737 MAX LONDRES Le ciel mondial se ferme aux Boeing 737 MAX. Après les interdictions en rafale de la France, du Royaume-Uni, de l’Allemagne et des Pays- Bas, l’Agence européenne de sécurité aérienne PUB (EASA) a suspendu tous les vols de ces appareils, qu’il s’agisse des MAX 8 ou des MAX 9. L'aviation civile australienne a elle aussi interdit les 737 MAX, ainsi que d'autres pays comme la Chine et l'Inde. L’Alliance tourne la page Carlos Ghosn PARIS Renault, Nissan et Mitsubishi Motors ont annoncé hier leur intention de créer un nouveau « conseil opérationnel » de leur alliance, tournant ainsi la page Carlos Ghosn, qui occupait les postes de président du conseil d’administration des trois sociétés. Le président du constructeur français, Jean- Dominique Senard, deviendra le président de ce conseil, auquel siégeront aussi les directeurs généraux de Renault, de Nissan et de Mitsubishi Motors, à savoir Thierry Bolloré, Hiroto Saikawa et Osamu Masuko. Hiroto Saikawa a estimé que cette nouvelle structure était un vrai partenariat sur un pied d’égalité, alors que la partie japonaise jugeait la française trop favorisée dans la structure existante. C’ESTUN10 ! ILS SONT PARFAITS NOUVEAUX SAMSUNG GALAXY ÀPARTIR DE 0 €  ! DÉCOUVREZ LES MEILLEURSPRIX AVEC NOS ABONNEMENTSSUR TANGO.LU/SAMSUNGS10 tango.lu Prix, détails et conditions sur tango.lu Volkswagen tient bon Le bénéfice net 2018 de Volkswagen est en hausse alors que la rentabilité a quant à elle reculé. Le premier constructeur automobile mondial, l’allemand Volkswagen, a publié un bénéfice annuel en hausse malgré le coût toujours élevé du « Dieselgate » et le douloureux passage aux normes WLTP qui pèsent sur la rentabilité. Amputé comme l’an passé de 3,2 milliards d’euros de charges liées au scandale des moteurs diesels truqués, le résultat net ressort à 12,15 milliards d’euros (+6%), soutenu par une augmentation du chiffre d’affaires (+2,7%) à 235,8 milliards euros. « Nous réalisons une bonne performance malgré de forts vents contraires », explique Herbert Diess, patron du Herbert Diess, patron du groupe Volkswagen, se dit satisfait. groupe. Au total, le passage aux normes WLTP aura coûté près d’un milliard d’euros. Mais les colossaux investissements pour la voiture électrique et autonome du futur, soit 44 milliards d’euros d’ici 2023, pèsent également de tout leur poids sur le résultat. Dans le détail, le résultat opérationnel de la marque phare VW recule légèrement, de 3,3 à 3,2 milliards d’euros. Chez Audi, le résultat opérationnel baisse de 5,1 milliards à 4,7 milliards. Porsche enregistre une hausse du bénéfice opérationnel à 4,1 milliards.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


L'essentiel Luxembourg numéro 2635 13 mar 2019 Page 1L'essentiel Luxembourg numéro 2635 13 mar 2019 Page 2-3L'essentiel Luxembourg numéro 2635 13 mar 2019 Page 4-5L'essentiel Luxembourg numéro 2635 13 mar 2019 Page 6-7L'essentiel Luxembourg numéro 2635 13 mar 2019 Page 8-9L'essentiel Luxembourg numéro 2635 13 mar 2019 Page 10-11L'essentiel Luxembourg numéro 2635 13 mar 2019 Page 12-13L'essentiel Luxembourg numéro 2635 13 mar 2019 Page 14-15L'essentiel Luxembourg numéro 2635 13 mar 2019 Page 16-17L'essentiel Luxembourg numéro 2635 13 mar 2019 Page 18-19L'essentiel Luxembourg numéro 2635 13 mar 2019 Page 20-21L'essentiel Luxembourg numéro 2635 13 mar 2019 Page 22-23L'essentiel Luxembourg numéro 2635 13 mar 2019 Page 24-25L'essentiel Luxembourg numéro 2635 13 mar 2019 Page 26-27L'essentiel Luxembourg numéro 2635 13 mar 2019 Page 28-29L'essentiel Luxembourg numéro 2635 13 mar 2019 Page 30-31L'essentiel Luxembourg numéro 2635 13 mar 2019 Page 32-33L'essentiel Luxembourg numéro 2635 13 mar 2019 Page 34-35L'essentiel Luxembourg numéro 2635 13 mar 2019 Page 36-37L'essentiel Luxembourg numéro 2635 13 mar 2019 Page 38-39L'essentiel Luxembourg numéro 2635 13 mar 2019 Page 40-41L'essentiel Luxembourg numéro 2635 13 mar 2019 Page 42-43L'essentiel Luxembourg numéro 2635 13 mar 2019 Page 44-45L'essentiel Luxembourg numéro 2635 13 mar 2019 Page 46-47L'essentiel Luxembourg numéro 2635 13 mar 2019 Page 48-49L'essentiel Luxembourg numéro 2635 13 mar 2019 Page 50-51L'essentiel Luxembourg numéro 2635 13 mar 2019 Page 52