L'essentiel Luxembourg n°2625 27 fév 2019
L'essentiel Luxembourg n°2625 27 fév 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2625 de 27 fév 2019

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Edita SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 8,6 Mo

  • Dans ce numéro : insulter un ministre peut coûter très cher.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
8 Europe MERCREDI 27 FÉVRIER 2019/LESSENTIEL.LU Pic de pollution à Paris et Lille PARIS Le pic de pollution aux particules fines de ces derniers jours a poussé les autorités à interdire de circulation les véhicules les plus polluants aujourd’hui à Paris et en proche banlieue ainsi que, pour la première fois, à Lille et sa métropole. Les organismes de surveillance de la qualité de l’air prévoient dans ces villes un niveau de concentration de particules fines supérieur au seuil fixé à 50 µg/m 3. L’usage du LBD devrait cesser Les LBD (lanceurs de balles de défense) font des blessés. STRASBOURG Le Conseil de l’Europe a appelé hier à « suspendre l’usage du LBD (lanceur de balles de défense) dans le cadre des opérations de maintien de l’ordre » en France afin de « mieux respecter les droits de l’homme ». La commissaire en charge publiait un mémorandum contenant ses observations après une visite à Paris lors du mouvement des gilets jaunes. May laisse au Parlement le choix de reporter le Brexit Un plan en trois étapes a été présenté hier par la Première ministre britannique aux députés. L’ensemble des opérations coûtera au moins 500 millions de couronnes (51 millions d’euros). La Première ministre britannique, Theresa May, a annoncé hier aux députés qu’elle leur laisserait le choix de reporter la date du Brexit pour « une période courte et limitée » s’ils rejettent son accord de retrait de l’UE et refusent de sortir sans accord. Mme May a répété qu’elle était personnellement opposée à ce report de la date prévue, le 29 mars, et a souligné qu’il ne pourrait pas aller au-delà de juin, car dans le cas contraire, le Royaume-Uni devrait participer aux élections européennes de fin mai. La dirigeante conservatrice a précisé qu’elle avait l’intention de procéder en trois étapes. MUNICH Le tribunal fédéral allemand des finances a jugé hier que l’association altermondialiste Attac-Allemagne ne pouvait être reconnue d’utilité publique, en raison du caractère trop militant de ses campagnes, un coup dur pour l’organisation. Cet avis ouvre la voie à une suppression du régime fiscal avantageux dont bénéficie Attac par un tribunal de Theresa May permet aux députés de reporter la date du Brexit pour « une période courte et limitée ». Attac subit un coup dur en Allemagne Hesse, qui va examiner la question sur le fond. Les juridictions inférieures sont tenues par les décisions du tribunal fédéral. Attac, fondée en France en 1998, s’est concentrée ces dernières années sur la lutte contre les mauvaises pratiques fiscales de multinationales. Attac est très active en Allemagne, où elle revendique 29 000 adhérents. La frégate est relevée OSLO Les autorités norvégiennes ont débuté hier les opérations de relevage de la frégate Helge Ingstad, presque totalement immergée depuis sa collision avec un pétrolier il y a près de quatre mois dans un fjord du pays scandinave. Après avoir été relevée et vidée de son carburant, la frégate sera placée sur une barge semi-submersible. Une fois ses munitions déchargées, elle sera acheminée jusqu’au port militaire de Haakonsvern, où elle sera examinée pour déterminer si elle est réparable. D’abord, elle présentera avant le 12 mars aux députés une version modifiée de l’accord de divorce qu’elle a signé fin novembre avec Bruxelles et que le Parlement a massivement rejeté mi-janvier. En cas de rejet, elle demandera aux députés le 13 mars s’ils veulent sortir de l’UE sans accord. S’ils refusent, alors elle présentera une motion le 14 mars demandant « si le Parlement veut une extension courte et limitée de l’Article 50 » du Traité de Lisbonne, qui a enclenché le processus de sortie de l’Union européenne il y a près de deux ans. Plusieurs ministres de Theresa May ont menacé de démissionner ces derniers jours si le risque d’une sortie sans accord se concrétisait. L’hiver perd le nord en février PARIS Record de chaleur battu au Royaume-Uni pour un jour d’hiver avec 20,6 °C à Trawsgoed, printemps précoce sur la France ou la Scandinavie, mais neige en Turquie et en Grèce  : la météo est sens dessus dessous en Europe en ce mois de février. « C’est ce qu’on s’attend à voir avec le réchauffement climatique », dit Friederike Otto, chercheuse à l'Environmental Change Institude d’Oxford, avec une certaine réserve, faute d’analyse plus précise.
MERCREDI 27 FÉVRIER 2019/LESSENTIEL.LU Monde 9 Le ministre iranien Javad Zarif s’en va HANOI Donald Trump a rejoint hier soir à Hanoi Kim Jong-un pour une seconde rencontre centrée sur la dénucléarisation de la Corée du Nord. La capitale vietnamienne accueillera aujourd’hui et demain ce nouveau rendez-vous entre le dirigeant nord-coréen et le président américain. « Merci à tout le monde pour cet accueil formidable à Hanoi », a tweeté PUB TÉHÉRAN Le ministre des Affaires étrangères iranien, Mohammad Javad Zarif, cheville ouvrière de l’accord international sur le nucléaire iranien de 2015, a annoncé lundi soir sa démission, qui doit encore être acceptée par le président iranien, Hassan Rohani. « Je m’excuse de ne plus être capable de continuer à mon poste et pour tous mes manquements dans l’exercice de mes fonctions », a écrit M. Zarif. Le duo Kim-Trump est arrivé au Vietnam M. Trump peu après son arrivée. Quelques heures plus tôt, portant son traditionnel costume de type Mao, Kim Jongun était quant à lui descendu, après une odyssée ferroviaire de 4 000 kilomètres, de son fameux train blindé vert olive en gare de Dong Dang. M. Kim a salué la foule tout sourire avant de s’engouffrer dans une Mercedes-Benz. Les étudiants sortent contre Bouteflika Les étudiants se sont mobilisés contre la candidature du président Bouteflika à un 5 e mandat. Des milliers d’étudiants protestaient hier sur un campus du centre d’Alger contre un 5 e mandat du président Bouteflika, sourds aux appels du Premier ministre exhortant les manifestants à s’exprimer dans les urnes lors de la présidentielle du 18 avril. Hier, des milliers d’étudiants étaient regroupés aux cris de « Non au 5 e mandat ! », « Bouteflika dégage ! », « Algérie libre et démocratique », à l’intérieur de la « fac centrale ». Les agents de sécurité de l’université ont cadenassé les Les étudiants ne veulent pas d’un 5 e mandat pour Bouteflika. grilles pour empêcher les étudiants de sortir, ont constaté des journalistes. Des rassemblements similaires sont prévus dans les différentes universités du pays. Aucun journaliste n’a été autorisé à pénétrer à l’intérieur de la « fac centrale ». Un impressionnant dispositif policier a été déployé dans le centre d’Alger et de nombreux véhicules des forces de l’ordre étaient garés sur les axes adjacents à l’université.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :