L'essentiel Luxembourg n°2623 25 fév 2019
L'essentiel Luxembourg n°2623 25 fév 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2623 de 25 fév 2019

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Edita SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 5,9 Mo

  • Dans ce numéro : l'aide humanitaire n'est pas entrée.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
18 People LUNDI 25 FÉVRIER 2019/LESSENTIEL.LU Les violences conjugales tout en haut de l’affiche « Jusqu’à la garde » a raflé quatre César vendredi, dont ceux du meilleur film et de la meilleure actrice pour Léa Drucker. Premier long métrage de Xavier Legrand, « Jusqu’à la garde » a notamment obtenu la récompense suprême, le César du meilleur film. Il a aussi reçu le César de la meilleure actrice pour Léa Drucker, qui incarne Miriam, une mère de famille fragile mais vaillante tentant de se reconstruire et de protéger son fils après une séparation avec un mari violent et toujours menaçant. « Je voudrais dédier cette récompense à toutes les Miriam, toutes ces femmes qui ne sont pas dans une fiction, qui sont dans cette tragique réalité », a souligné, très émue, Léa Drucker. Cette année, un hommage a été rendu à l’acteur américain Paniqué, 50 Cent veut saisir la justice « J’ai peur pour ma vie. En plus les flics ne m’ont jamais averti d’une menace. Je vais sans doute porter plainte contre la ville ». 50 Cent est loin d’être apaisé. Depuis qu’il a appris dimanche dernier qu’un policier de Brooklyn aurait demandé à d’autres officiers de tirer PUB Luxembourg City Film Festival « Vox Lux » dimanche 10 mars, 19h Kinepolis Kirchberg Robert Redford, 82 ans, qui a reçu un César d’honneur. Les César ont aussi récompensé à deux reprises le film « Les Chatouilles », d’Andréa Bescond et Éric Métayer, sur la pédophilie, qui a reçu le prix de la meilleure adaptation et celui de la meilleure actrice dans un second rôle pour Karin Viard. Le César de la meilleure réalisation est revenu à Jacques Audiard, pour son western franco-américain « Les Frères à vue sur lui, le rappeur de 43 ans n’arrive plus à trouver le sommeil. Sur Twitter, l’Américain a également accusé le commandant en question d’être un « ripou ». Le NYPD a demandé une enquête interne pour faire la lumière sur toute cette affaire. Concours  : gagne tes tickets grâce à « L’essentiel » ! Sisters », son premier filmentièrement en anglais. Alex Lutz a été sacré meilleur acteur pour son rôle dans « Guy » qu’il a réalisé et où il s’est vieilli de 30 ans pour incarner une ancienne gloire de la chanson. Grand favori de la soirée, « Le Grand bain » n’a obtenu qu’un César du meilleur second rôle masculin pour le chanteur et acteur Philippe Katerine. L’essentiel » offre à10 personnes 2tickets espace cosy (table, porte-manteaux, sièges plus confortables avec accoudoirsrelevables) pour assister àlaprojectionde « VoxLux », filmcoupdecœurde « L’essentiel » le 10 mars à19h, dans lecadre duLuxembourg City Film Festival. Pour gagner, envoie VOXLUX suivi de tes coordonnées par SMS au64646 (1 € par SMS +frais d’envoi -Service disponible depuis unnuméro de mobile luxembourgeois uniquement) ouparticipe gratuitement sur le site. Plus d’infossur lessentiel.lu Léa Drucker a reçu le César de la meilleure actrice, tandis que Robert Redford (médaillon) a, lui, reçu un César d’honneur.
LUNDI 25 FÉVRIER 2019/LESSENTIEL.LU Scènes 19 De l’énergie et de l’amour à l’état pur Vendredi soir, Eros Ramazzotti a mis le feu à la Rockhal pleine comme un œuf. 6 000 fans et une recette qui fonctionne. Quelques mots en français, en italien et un clin d’œil à deux fans futurs mariés. Une soirée avec Eros Ramazzotti n’a d’autres fils rouges que l’amour et le romantisme, forcément. Vendredi, à la Rockhal, c’était un peu l’after de la Saint-Valentin pour de nombreux couples dans l’assemblée. Et quelle assemblée ! 6 000 personnes pour venir écouter le crooner italien qui, comme en 2016, a livré un show terriblement énergique. Tout le monde n’avait pas encore pu pénétrer dans la salle que déjà le son de « Per il resto tutto bene » faisait vibrer les murs. Car du romantisme au PUB Le concert du crooner italien a rassemblé 6 000 fans vendredi soir à la Rockhal. -PHOTOS  : SAM FLAMMANG pop-rock entraînant, il n’y a qu’un pas qu’Eros franchit en permanence. Entouré de ses choristes et ses musiciens, qu’il accompagne au piano ou à la guitare, virevoltant sur une scène balayée d’écrans, l’Italien renvoie le plaisir qu’il prend en live. Pas une ombre au tableau, la foule rit d’une batterie qui rend l’âme, s’inonde de la mélancolie des textes et applaudit quand, en interludes, deux petits clips vidéo dénoncent... la pollution environnementale. Un show ficelé, une recette qui fonctionne. La salle chante les célèbres tubes d’hier, mais aussi ceux du dernier album « Vita Ce N’è », avec Luis Fonsi ou même un « No woman no cry » revisité. Et voilà deux heures de concert avalées pour des fans jamais rassasiés. Eros Ramazzotti non plus, visiblement. NICOLAS CHAUTY



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :